Google : résultats financiers sortis prématurément, cours suspendu

Le par  |  14 commentaire(s)
Google-nouveau-logo

La diffusion prématurée des résultats financiers de Google pour le troisième trimestre 2012, et en-dessous des attentes des analystes, a conduit à une chute du cours de 9%, avec sa suspension.

En dévoilant par erreur les résultats financiers de Google pour le troisième trimestre 2012 trois heures avant l'heure prévue, l'imprimeur R.R. Donnelley a semé une belle pagaille dans le cours du groupe de Mountain View.

Car les résultats s'avèrent en-deça des attentes des analystes, avec un bénéfice net qui atteint 2,18 milliards de dollars, contre 2,73 milliards de dollars à la même période l'an dernier, pour un chiffre d'affaires global en hausse de 45%, à 14,1 milliards de dollars, ou de 11,33 milliards de dollars en propre. Mais le consensus était à 11,86 milliards de dollars.

Google-nouveau-logo Par ailleurs, les soucis de Motorola Mobility ne sont pas terminés, avec une perte opérationnelle de 527 millions de dollars qui se retrouve triplée par rapport à la même période l'an dernier, quand la société était encore hors du giron de Google.

Les efforts de restructuration sont en cours et sont violents mais le redressement n'est pas encore à l'ordre du jour. Comme d'autres grands groupes, il y a aussi le problème de la remontée du dollar par rapport à d'autres devises qui affaiblit les ventes.

Google a confirmé que ces résultats sortis prématurément étaient bien les siens. Le cours a immédiatement plongé de 9%, avant d'être suspendu. La déception sur les attentes du troisième trimestre 2012 est d'autant plus forte que Google apparaissait comme une valeur refuge par rapport aux déboires des aventures boursières des réseaux sociaux, propulsant le cours vers des records depuis plusieurs mois.

Les marchés se montrent particulièrement nerveux car la dynamique qui semblait porter Google au-dessus du lot - sur les revenus publicitaires, notamment - au premier semestre 2012 connaît un ralentissement sur la deuxième partie de l'année. Mais ce n'est pas le seul grand groupe à se trouver freiné : les bilans d'Intel et d'IBM suggèrent que c'est tout un pan de l'industrie qui est en train de ralentir.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1052592
Cela illustre le gros problème de la bourse moderne, qui est : Les ventes à découvert.

Le titre plonge parce qu'il est vendu par des banques qui n'ont même pas ce titre dans leur portefeuille, ou pas en grande quantité. Elles ont le droit de vendre même ce qu'elles n'ont pas, car le rapprochement comptable se fera en fin de journée, ou en fin de mois. D'ici cette échéance comptable, elle rachèteront des titres pour pas chers car elles ont fait baisser les cours artificiellement.

La vente à découvert est un mécanisme qui permet de gagner à tous les coups quand on est un gros acteur sur le marché. C'est de l'arnaque, du vol.

Mais les gouvernements ne font rien pour l'empêcher car la majorité des hommes politiques ne connaissent pas la bourse, et ceux qui la connaissent sont corrompus par les gros acteurs qui font ces ventes à découvert massives.
Le #1052642
Chérie!!!
Ce mois-çi va falloir attendre 2 jours de plus pour changer les pneus de la Maserati, google à fait moins bien!
Vendons! vendons!


C'est ultra flippant...
Le #1052732
wow les analystes sont doués
Le #1052752
On ne sortira pas de la Crise sans se débarrasser de ce ramassis de crétins et je ne parle pas des patrons de PME.
Le #1052952
billgatesanonym a écrit :

Cela illustre le gros problème de la bourse moderne, qui est : Les ventes à découvert.

Le titre plonge parce qu'il est vendu par des banques qui n'ont même pas ce titre dans leur portefeuille, ou pas en grande quantité. Elles ont le droit de vendre même ce qu'elles n'ont pas, car le rapprochement comptable se fera en fin de journée, ou en fin de mois. D'ici cette échéance comptable, elle rachèteront des titres pour pas chers car elles ont fait baisser les cours artificiellement.

La vente à découvert est un mécanisme qui permet de gagner à tous les coups quand on est un gros acteur sur le marché. C'est de l'arnaque, du vol.

Mais les gouvernements ne font rien pour l'empêcher car la majorité des hommes politiques ne connaissent pas la bourse, et ceux qui la connaissent sont corrompus par les gros acteurs qui font ces ventes à découvert massives.


"La vente à découvert est un mécanisme qui permet de gagner à tous les coups quand on est un gros acteur sur le marché. C'est de l'arnaque, du vol."
=>Sauf qu'après, faut réussir à tout racheter sans faire remonter le cours plus haut qu'il n'était parti. Chacun a sa chance dans l'histoire.
Par contre quand on est de loin le plus gros acteur sur le marché de la recherche et de la pub en ligne et qu'on développe (ou rachète) divers services à droite à gauche, ya même pas besoin de mécanismes pour gagner à tous les coups: suffit de booster ces derniers dans les résultats et de rendre invisible la concurrence. Ca, c'est de la vraie arnaque.
Le #1053322
billgatesanonym a écrit :

Cela illustre le gros problème de la bourse moderne, qui est : Les ventes à découvert.

Le titre plonge parce qu'il est vendu par des banques qui n'ont même pas ce titre dans leur portefeuille, ou pas en grande quantité. Elles ont le droit de vendre même ce qu'elles n'ont pas, car le rapprochement comptable se fera en fin de journée, ou en fin de mois. D'ici cette échéance comptable, elle rachèteront des titres pour pas chers car elles ont fait baisser les cours artificiellement.

La vente à découvert est un mécanisme qui permet de gagner à tous les coups quand on est un gros acteur sur le marché. C'est de l'arnaque, du vol.

Mais les gouvernements ne font rien pour l'empêcher car la majorité des hommes politiques ne connaissent pas la bourse, et ceux qui la connaissent sont corrompus par les gros acteurs qui font ces ventes à découvert massives.


N'importe quoi.
Aucune étude n'a montré à l'heure actuelle que les ventes à découvert (ou VAD pour les intimes) avait une influence négative sur les marchés.
De même, la vente à découvert est le plus souvent utilisé comme instrument de couverture sur le portefeuille, quand le marché devient volatile par exemple. C'est mon cas. A partir du moment où la volatilité de mon portefeuille devient beaucoup trop forte, je prends alors des positions courtes pour diminuer mon exposition au marché.
Il en est de même pour les banques, les banques agissent la plupart du temps pour le compte de leurs clients et sont sur un nombre important de produits la contrepartie directe du client. Pour éviter cela, elle se couvre en prenant des positions courtes pour avoir un risque de marché qui tend vers 0.
Un exemple: Je suis une entreprise qui veut acheter de l'EUR/USD. Elle va voir sa banque et sa banque va lui proposer une transaction (et ce sera elle même qui sera la contrepartie). Sauf que la banque prend donc un risque de marché et sera exposé aux variations de l'EUR/USD, à la hausse comme à la baisse. Si l'Euro monte, le client sera gagnant et la banque perdante. Pour éviter cela, elle va prendre une position courte pour se couvrir. Et ca, c'est de la vente à découvert.
De même, il n'existe aucune technique pour gagner à tous les coups, même pour les intervenants de marché de taille imposante. Si tu t'amuses à passer des très gros ordres de bourse en une seule journée, tu peux être assurer que tu auras l'AMF sur le dos. En effet, pour intervenir sur les marchés, tu dois surement savoir qu'il faut être agrémenter par l'AMF (certification AMF, par examen, qui n'est d'ailleurs pas très dur) et qu'il est bien précisé dans celle-ci que, les ordres de bourse de taille importante doivent être fragmenter sur plusieurs heures voir plusieurs jours.
De même, le marché a toujours raison, tu as beau être une grande institution, le marché a toujours raison. Le cas de JP Morgan est identique avec la baleine de Londres. Les mouvements totalement illogique du marché ont attirer les hedge-fund sur ce marché bien particulier en sachant qu'un intervenant achetait gros et que c'était JP Morgan, soit la banque la plus rentable du monde (avec environ 24 milliards de $ pour 2012). Et c'est comme ça que la baleine de Londres a été harponné.
Bref, tu ne connais rien en finance, et juste parce que tu as entendu parlé une seule fois de la vente à découvert, tu cries au loup. Tu ne comprends absolument pas le mécanisme sous-jacent, ni les raisons, ni les avantages, ni rien du tout. Bref, je suis tout disposé à en parler bien sur, connaissant assez bien le monde de la finance, puisque j'interviens quasi-quotidiennement sur les marchés.

Pour revenir au cas de Google, les résultats étaient globalement très en dessous des attentes, et quand une entreprise comme Google, c'est mauvais signe. De même, la progression du titre depuis le début de l'année avait été importante. Le cocktail était réuni pour une belle chute si l'entreprise décevait. Le fait que les résultats fuitent 3 heures avant a clairement empiré les choses, d'où la suspension pendant quasiment 2h30 du titre, si les entreprises publient leurs résultats avant ou après, c'est volontaire, pour que les investisseurs prennent aussi du recul et éviter les délits d'initiés. Après, on sait tous ici que les marchés suréagissent aux évènements. C'est un biais cognitif humain.

Le #1053782
Merci Robertob pour votre réponse qui est longue, ce qui montre que vous vous intéressez à ce sujet et que vous pensez que je suis digne de vous lire.

Vous me parlez du Forex, ce qui est très différent du cas présent.
Vous me parlez de l'AMF, mais là il s'agit d'opérateurs américains sur un marché américain.
Vous me dites qu'il est impossible de faire des grosses ventes à découvert. Je vous répond que "si". Et en plus, l'épisode à propos de Google montre clairement que ce sont des VAD, ça ne peut pas être autre chose pour faire une baisse aussi importante en si peu de temps.
Vous me dîtes que le marché a toujours raison. Je pense que c'est vrai d'une manière générale, mais pas dans le cas particulier qui nous (plutot moi que vous, peut-être) intéresse.
Enfin, pour votre gouverne, sachez que je ne suis pas du tout un débutant, je participe tous les jours de la semane sans exception à un forum de Boursorama depuis plus de cinq ans. Donc, j'ai vu la situation se dégrader. On n'avait pas autrefois (je parle de la décennie précédente) de telles variations, aussi importantes et aussi brutales, même dans le cas des OPA.La dérive vient des ordinateurs des banques qui vont beaucoup plus vite que les comptables et les législateurs. Et c'est à cause de ça que je me tourne de plus en plus vers le Forex qui est un marché plus civilisé, surtout pour la paire principale que vous avez citée.

En tous cas, ça fait plaisir d'avoir eu une belle réponse à mon message. Je vous en remercie sincérement.
Le #1054082
Google victime d'un défaut de confidentialité!!
Le #1054322
billgatesanonym a écrit :

Merci Robertob pour votre réponse qui est longue, ce qui montre que vous vous intéressez à ce sujet et que vous pensez que je suis digne de vous lire.

Vous me parlez du Forex, ce qui est très différent du cas présent.
Vous me parlez de l'AMF, mais là il s'agit d'opérateurs américains sur un marché américain.
Vous me dites qu'il est impossible de faire des grosses ventes à découvert. Je vous répond que "si". Et en plus, l'épisode à propos de Google montre clairement que ce sont des VAD, ça ne peut pas être autre chose pour faire une baisse aussi importante en si peu de temps.
Vous me dîtes que le marché a toujours raison. Je pense que c'est vrai d'une manière générale, mais pas dans le cas particulier qui nous (plutot moi que vous, peut-être) intéresse.
Enfin, pour votre gouverne, sachez que je ne suis pas du tout un débutant, je participe tous les jours de la semane sans exception à un forum de Boursorama depuis plus de cinq ans. Donc, j'ai vu la situation se dégrader. On n'avait pas autrefois (je parle de la décennie précédente) de telles variations, aussi importantes et aussi brutales, même dans le cas des OPA.La dérive vient des ordinateurs des banques qui vont beaucoup plus vite que les comptables et les législateurs. Et c'est à cause de ça que je me tourne de plus en plus vers le Forex qui est un marché plus civilisé, surtout pour la paire principale que vous avez citée.

En tous cas, ça fait plaisir d'avoir eu une belle réponse à mon message. Je vous en remercie sincérement.


EDIT: erreur, commentaire en rédaction
Le #1054362
billgatesanonym a écrit :

Merci Robertob pour votre réponse qui est longue, ce qui montre que vous vous intéressez à ce sujet et que vous pensez que je suis digne de vous lire.

Vous me parlez du Forex, ce qui est très différent du cas présent.
Vous me parlez de l'AMF, mais là il s'agit d'opérateurs américains sur un marché américain.
Vous me dites qu'il est impossible de faire des grosses ventes à découvert. Je vous répond que "si". Et en plus, l'épisode à propos de Google montre clairement que ce sont des VAD, ça ne peut pas être autre chose pour faire une baisse aussi importante en si peu de temps.
Vous me dîtes que le marché a toujours raison. Je pense que c'est vrai d'une manière générale, mais pas dans le cas particulier qui nous (plutot moi que vous, peut-être) intéresse.
Enfin, pour votre gouverne, sachez que je ne suis pas du tout un débutant, je participe tous les jours de la semane sans exception à un forum de Boursorama depuis plus de cinq ans. Donc, j'ai vu la situation se dégrader. On n'avait pas autrefois (je parle de la décennie précédente) de telles variations, aussi importantes et aussi brutales, même dans le cas des OPA.La dérive vient des ordinateurs des banques qui vont beaucoup plus vite que les comptables et les législateurs. Et c'est à cause de ça que je me tourne de plus en plus vers le Forex qui est un marché plus civilisé, surtout pour la paire principale que vous avez citée.

En tous cas, ça fait plaisir d'avoir eu une belle réponse à mon message. Je vous en remercie sincérement.


Bonjour Billou,
En effet, je m'intéresse au sujet depuis plusieurs années maintenant.
Concernant la règlementation américaine, elle est quasiment similaire à la réglementation française. Elle est souvent plus floue, ce qui laisse une grande marge d'interprétation quand il y en a le besoin, positivement comme négativement pour les intervenants de marché.
Pour avoir eu à lire, les règlements et autres, je peux te dire que tu ne peux faire ce que tu veux, loin de là, dans les grandes institutions financières. La dernière fois où j'étais dans une grande banque française, j'ai du lire environ 200 pages de la réglementation AMF et environ 100 pages de règlementations internes, conflits d'intérêts, procédures d'enregistrement de nos ordres personnels, etc etc. C'est extrêmement lourd et long, je t'assure que seul ceux qui n'ont jamais mis les pieds dans une banque d'affaire ne sont pas au courant de ces processus là. Bref, tu ne fais pas ce que tu veux, loin de là.

J'ai pris l'exemple du forex qui était le plus simple mais j'aurais pu prendre tous les produits dérivés sur le marché action par exemple. Quand tu achètes un produits dérivés sur l'action Google par exemple, ton institution financière est ta contrepartie directe, et donc assume le risque. Si tu achètes une option sur Google, elle devra aller chercher acheter l'action pour avoir un risque qui tend vers 0, si tu la vends, elle devra la vendre, etc.
Je rappelle que le trading pour compte propre est maintenant interdit aux USA, et seulement ceux qui sont dans l'industrie des hedge-funds prennent des positions directionnelles. Le reste agissent uniquement pour le compte de leurs clients.

De même, les investisseurs ayant des positions courtes sont aussi tenues de les déclarer aux USA, et même pendant la crise d'octobre 2008, les positions shorts sur le secteur financiers n'ont jamais dépassé les 7%. Le mythe du spéculateur qui coule une boite est faux et archi-faux.
La seule chose qu'll fait est de jeter de l'huile sur le feu en accélérant les variations à la hausse comme à la baisse.
Dans le cas de Google, le volume d'action a été telle que forcément, l'action ne pouvait que chuter. En 10 min, les volumes ont atteint 3,3 Millions d'actions, soit le montant normalement échangé en 1 journée sur le titre. Là, ca signifie que les transactions ont atteint 2,5 Milliards de $. Bref, ce ne sont en aucun cas des spéculateurs qui se mettent à vendre autant d'actions d'un seul coup. Ce sont des personnes paniquées qui cherchent à vendre. Il y a eu forcément des vendeurs à découvert mais ce n'est pas la majorité, pas pour un montant si élevé.
De même, à partir du moment où tu as une pression vendeuse forte et que tu n'as aucune contrepartie prête à acheter, les cours chutent à une vitesse phénoménale. Je l'ai déjà vu de nombreuses fois.
Me dire que vous n'êtes pas un débutant et que vous fréquentez les forums boursorama, désolé mais ça me fait largement sourire. Les forums sont d'une très mauvaise qualités, au risque de vous décevoir et à chaque fois que j'y vais faire un tour, je m'étrangle en me disant: "ce sont eux mes contreparties sur le marchés? Merci, je vais pouvoir me faire de l'argent facile". Et en effet, ca marche très bien pour mes résultats depuis septembre 2011.
Tu ne peux pas comparer la période actuelle et les années ex-ante crise. Nous sommes en crise, et tout va beaucoup plus vite. Le temps est multi-fractal (il faut lire les travaux de Mandelbrot à ce sujet). Le temps se dilate et se rétracte en fonction des marchés. Et même en fonction des types de marché, le temps est différent. Qu'est ce que le long terme sur le marché action et le long terme sur le forex? 2 ans pour l'un, 2 semaines pour l'autre..
Les travaux de Bouchaud, Sornette, sont aussi intéressant et portent sur comportements des marchés financiers.



Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]