GSMA : le trafic data mobile progresse rapidement en Europe

Le par  |  1 commentaire(s)
GSMA logo

La GSMA fait le point sur le trafic data mobile européen et estime que le marché s'envole à mesure que les tarifs baissent. Elle réfute également l'idée de la nécessité d'une régulation du trafic data en roaming par l'UE.

GSMA logo2007 semble avoir été une année charnière pour le trafic data mobile avec l'arrivée de forfaits " illimités " à prix abordable. Certes, la notion d'illimité est toute relative mais elle a eu le mérite de débloquer la consommation de données sur réseaux mobiles.

La GSMA ( GSM Association, regroupant les principaux opérateurs mobiles mondiaux ) estime que le marché du data mobile européen a progressé de 40% en 2007 pour atteindre 7 milliards d'euros, pendant que les opérateurs ont investi plus de 20 milliards d'euros pour optimiser leurs réseaux, selon une étude fournie par AT Kearney.

En avril 2008, on pouvait compter 112 millions d'utilisateurs dans l'Union Européenne, région qui possède le plus fort taux de migration vers la 3G. 22,5% de la population européenne utilise la 3G, contre 18,4% aux Etats-Unis et 3,7% en zone Asie-Pacifique.

L'étude montre que le coût des services 3G et des équipements ( téléphones portables, ordinateurs portables connectés, PC Cards et clés USB ) baisse régulièrement, jusqu'à atteindre des prix comparables à ceux de l'accès à Internet sur ligne fixe dans certains pays. A titre d'exemple, on peut accéder aux services mobiles haut débit pour l'équivalent de 13 € mensuels au Royaume-Uni ou 10 € en Autriche.


L'itinérance, un sujet brûlant
D'autre part, le prix de l'itinérance data mobile aurait baissé de 25% entre 2007 et avril 2008, avec dans le même temps une augmentation du trafic data en roaming de 75%, tandis que le coût de l'envoi de SMS en roaming aurait diminué de 18%.

Ces données arrivent à point nommé alors que la Commission européenne réfléchit à une éventuelle réglementation sur les tarifs du trafic data et des SMS en itinérance, à laquelle s'oppose la GSMA, et donc les opérateurs, qui estiment que le marché est capable de se réguler seul.

Les forfaits mensuels à prix fixe, et non selon la consommation, sont enfin entrés dans les moeurs, réduisant les mauvaises surprises au niveau des factures et avec des systèmes d'alerte par SMS prévenant d'un éventuel dépassement des limites de l'illimité.

Toujours dans l'idée qu'une réglementation européenne est inutile, la GSMA rappelle qu'il est possible de trouver des forfaits d'itinérance permettant d'envoyer et de recevoir des emails depuis n'importe quel point de l'Europe pour 15 € par mois.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #249591
Ben voyons,
"La GSMA fait le point sur le trafic data mobile européen et estime que le marché s'envole à mesure que les tarifs baissent. Elle réfute également l'idée de la nécessité d'une régulation du trafic data en roaming par l'UE."

Comme c'est étonnant de la part de l'association regroupant les principaux opérateurs mondiaux...

C'est la mode on dirait en ce moment les études sur commande...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]