La guerre des brevets, une mauvaise habitude high-tech ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Bloomberg
Google logo pro

Les représentants de Google alignent les déclarations pour affirmer que le marché des smartphones est devenu un champ de mines où chacun porte plainte contre l'autre, affaiblissant au final l'innovation et ne rendant pas service au consommateur. Mais Google n'est-il pas lui-même au centre de ces querelles ?

Google-nouveau-logo

Après Eric Schmidt, c'est au tour de Kent Walker, avocat et conseiller pour les questions de propriété intellectuelle chez Google, de s'exprimer sur ce champ de foire qu'est devenu le marché des smartphones, où il ne se passe pas une semaine sans qu'une nouvelle plainte ou un nouveau grief émerge entre fabricants.

Cette façon d'utiliser les brevets comme arme pour freiner les concurrents et non plus comme une protection pour défendre sa propre innovation est en train de freiner le marché et au final risque de porter préjudice aux consommateurs.

Kent Walker a indiqué dans une interview que Google étudie toutes les options pour tenter d'assainir le marché, en passant par du lobbying pour inciter l' USPTO ( office US des brevets ) à se montrer plus pointilleux sur les brevets pouvant être mis en avant dans les plaintes et pour donner plus de pouvoir à la FTC ( Federal Trade Commission ) pour éviter ces recours abusifs aux brevets.


Une guerre des brevets qui tourne à l'acharnement

" L'industrie high-tech a un vrai problème : les brevets logiciels sont en train d'engluer les efforts d'innovation ", a-t-il souligné. Eric Schmidt avait déjà souligné l'aberration de l'enchère des brevets mobiles de Nortel fin juin, pour lesquels Google avait proposé 900 millions de dollars mais qui se sont finalement négociés à 4,5 milliards de dollars, obtenus par un consortium de circonstance de concurrents dont l'unique but était d'empêcher Google d'obtenir ces brevets, qui auraient pu renforcer sa position et celle de ses partenaires concernant Android, largement concerné par la multiplication des plaintes.

Les récentes escarmouches entre Apple et HTC, qui ont durement affecté le cours en bourse du fabricant taiwanais, ont créé une certaine tension chez les autres acteurs misant sur Android, notamment chez ceux qui n'ont pas forcément les moyens de répondre à la plainte d'un grand groupe et qui envisagent des stratégies maintenant des stratégies alternatives.

Avec la possibilité que la société InterDigital, détentrice de milliers de brevets, mette en vente une partie de sa propriété intellectuelle, c'est une nouvelle bataille qui pourrait se jouer entre géants, expliquant la multiplication des déclarations des membres de la direction de Google.

Kent Walker a réexpliqué qu'il n'était pas dans la philosophie de Google de pratiquer cette guerre d'usure de la concurrence par les plaintes sur les brevets, mais que la société apporterait son aide à ses partenaires concernés par de tels litiges autour d' Android.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]