Allemagne : l'industrie musicale veut sa loi Hadopi

Le par  |  4 commentaire(s)
Logo iTunes

La loi Hadopi votée par le Parlement français semble faire des émules outre-Rhin avec l'industrie allemande de la musique qui souhaite une législation similaire.

Logo iTunesLe texte du projet de loi Hadopi a finalement été définitivement adopté par le Parlement français. Un texte qui doit instituer la lutte contre le téléchargement illégal. Après deux avertissements, la sanction prononcée par un juge tombe avec éventuellement la fameuse coupure de l'accès à Internet, y compris pour les cas de négligence caractérisée ( défaut de surveillance de l'accès à Internet ).

Les débats autour de cette loi ont été pour le moins animés et le Parti socialiste va déposer un recours auprès du Conseil constitutionnel. Reste que l'industrie allemande de la musique se languit déjà de voir arriver un jour une telle loi dans son pays.

Selon des propos rapportés par l'AFP, un porte-parole de la BVMI ( Bundesverband Musikindustrie ) a indiqué que " la voie française serait aussi la bonne pour l'Allemagne " afin de traiter de " manière efficace le problème de la violation massive des droits d'auteur sur Internet ". La BVMI a cependant regretté que l'Allemagne n'affichait pas encore la " même volonté politique " que la France.

Lors des débats au Parlement, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a estimé que la France était en avance avec " une philosophie désormais reprise partout ", et de citer l'Irlande, Taïwan, la Corée du Sud avec des modèles similaires, tandis qu'au Royaume-Uni, " des annonces fortes ont été faites ".

Frédéric Mitterrand a également fait allusion au cas Suédois où " des résultats spectaculaires sont déjà observés ". Un point de vue que n'a pas partagé le sénateur David Assouline :

" La Suède a mis en place un système semblable à celui qui est proposé dans le texte Hadopi, en essayant de tout concilier. Or qu'a-t-on constaté ? Les effets escomptés - ceux que vous souhaitez également, monsieur le ministre -, à savoir une baisse du nombre de téléchargements illicites et une légère remontée des ventes, ont duré six mois. Ensuite, il y a eu non seulement un rattrapage de ces six mois, mais également une progression constante équivalant à la situation antérieure. J'en ai d'ailleurs parlé avec Nathalie Kosciusko-Morizet, qui suit bien tous les dossiers concernant Internet. "

Complément d'information
  • Hadopi : 9 % des abonnés en France avertis
    Depuis sa mise en œuvre, la réponse graduée a adressé un premier email d'avertissement à 8,9 % des titulaires d'un abonnement à Internet en France. Le nombre de dossiers transmis à la justice est de 116.
  • France 2 va parler téléchargement illégal et Hadopi
    L'émission Envoyé Spécial qui sera diffusée ce soir sur France 2 consacrera un reportage au téléchargement illégal d'œuvres sur Internet et au moyen de lutte trouvé avec Hadopi.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #524251
Et comme toujours, quand Banaland fait une connerie monumentale, les autres pays europeens se precipitent pour nous imiter !!!

Il y a 30 ans c'etait la privatisation de TF1 qui a introduit la pub et les coupures de films : 5 ans plus tard, tous nos partenaires avait pourri leurs teles nationales !
Le #524361
ce ne sont pas les autres pays mais les majors des autres pays

y a juste a espérer que les députés de ces pays soient moins cons , moins godillots et réfléchissent un peu plus que ceux de chez nous
Le #524371
bonjour,
Enfin ça bouge chez nos voisins européens... HADOPI est nécessaire pour le bien de tous.
L'idéal serait bien sur un "hadopi mondial" basé sur notre modèle que je trouve bien pensé.
Le #524501
lol cash4you
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]