La loi Hadopi devant le Sénat en novembre

Le par  |  3 commentaire(s)
Christine Albanel

Le projet de loi Création et Internet devrait être présenté au Sénat au mois de novembre.

Christine AlbanelLe projet de loi Création et Internet prépare aussi sa rentrée qui sera parlementaire. Particulièrement concernée, l'industrie du disque a récemment fait part de ses inquiétudes quant au calendrier intéressant ce texte. Elle peut être rassurée, selon une information révélée par ElectronLibre, le texte du projet de loi sera présenté au Sénat au début du mois de novembre dans le cadre d'une première lecture. Rappelons que la ministre de la Culture, Christine Albanel, a exclu avant l'été un examen en urgence avec une seule lecture.

Si le projet de loi compte parmi ses soutiens l'industrie culturelle, c'est une partie seulement puisqu'il est également largement décrié. La dernière levée de boucliers à son encontre concerne 86 artistes signataires d'une pétition intitulée " téléchargez-moi " qui répondra à des tribunes notamment orchestrées par les maisons de disques.

Dans cette pétition repérée la semaine dernière par Numerama, des artistes d'horizons divers parlent d'une loi obsolète et crétine qui asphyxie justement la Création et l'Internet :

" Le projet de loi Création et Internet nous préoccupe. Il est en total décalage avec notre réalité, bien loin de la Création et encore plus de cet Internet dont il prétend réguler les pratiques. (...) Très sérieusement et depuis longtemps, nous nous posons la question du droit d'auteur, celle de la diffusion des œuvres sur les réseaux et de leur réception. (...) Ce projet de loi est contraire à nos pratiques, tout comme il est extrêmement méprisant des usages et totalement ignorant d'un monde simplement contemporain. "

" Nous souhaitons qu'un projet de loi intitulé Création et Internet prenne en compte nos processus de création. C'est un droit. (...) Nous désirons partager et être téléchargés, sans filtrage aucun. C'est une nécessité. (...) L'auteur, le créateur, le spectateur, a muté. L'œuvre est regardée, écoutée, partagée, comme jamais auparavant. Et c'est pourquoi créateurs et regardeurs ne peuvent être filtrés par une loi obsolète et crétine. Une loi qui asphyxie la Création et l'Internet. "
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #320531
A part les majors du multimédia il n'y a pas grand monde pour être d'accord avec cette loi Hadopi, à gauche comme à droite
Même les députés Européens planchent sur une Directive pour interdire une coupure du net par les FAI pour ce genre de motif
Notamment la possibilité de couper internet pendant quelques mois, voire un an, alors que internet de nos jours sert à bien d'autres choses qu'à télécharger les daubes types Star AC
C'est donc une punition disproportionnée pour ce qui n'est qu'une contre façon
Encore une loi qui sera inappliquée, car inapplicable, comme la DADVSI
Le #320611
D'accord avec ce qui écrit au-dessus .. je ne peux qu'ajouter que la décision sur ce pj de loi est normalement déjà prise ..
Il suffit de constater qu'aucun législateur n'est surpris de voir par exemple le patron de fnac promouvoir son lobby devant l'assemblée..
Ca prouve bien qu'ils (les législateurs) ont bien mangé, qu'il mangent bien et sûrement qu'il seront à l'abri de la faim à l'avenir..
Je parle bien évidement d'argent, d'avantages divers, de nos libertés, de notre pouvoir de paroles,...

Le système est de toute façon biaisé.
Le #320791
Ça pourrait bien finir comme le CPE : "je promulgue la loi, mais je demande de ne pas l'appliquer" .

En tout cas, c'est claire que seul les Majors (alias, les pompeurs de fric) peuvent être d'accord avec cette loi ridicule !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]