Loi Hadopi : 31 cinéastes plaident en sa faveur

Le par  |  20 commentaire(s)
Christine Albanel

Mettant en avant les contreparties de la loi Hadopi ou en l'occurrence de son véritable nom Création et Internet, une trentaine de cinéastes prennent son parti, estimant que le prix à payer par les internautes n'est pas exorbitant.

Christine AlbanelAprès la cinquantaine d'artistes du monde musical dans Le Journal Du Dimanche, c'est autour d'une trentaine de cinéastes de prendre la plume pour défendre la polémique loi dite Hadopi adoptée en conseil des ministres le 18 juin dernier. Ils ont cette fois-ci choisi Le Monde pour faire entendre leur voix, et c'est un peu les mêmes arguments de la ministre de la Culture et de la Communication qui sont allègrement repris, ce qui ne fera pas avancer le débat.


De la redite ministérielle
Non, ladite loi n'est pas liberticide et il vaut mieux des sanctions administratives que pénales, comme une suspension de l'abonnement Internet après avertissements plutôt que des peines de prison pour les internautes qui téléchargent des oeuvres illégalement. Revendiquant leur indépendance vis-à-vis des majors, les cinéastes estiment également que " les efforts demandés aux internautes dans ce projet de loi et notamment la nécessité de faire preuve de vigilance dans l'utilisation de leur abonnement Internet ne constituent pas un prix exorbitant ", préférant souligner " une pédagogie qui s'impose comme une alternative crédible aux peines fortes aujourd'hui encourues (3 ans de prison et 300 000 euros d'amendes). "

A l'instar de Christine Albanel, nos 31 cinéastes font miroiter la carotte après le coup de bâton, avec à l'issue de l'entrée en vigueur de la loi, la tenue de nouvelles négociations portant sur la réforme de la chronologie des médias, et une mise à disposition plus rapide des films après leur sortie en salles. " Les amateurs de cinéma peuvent compter sur notre détermination à accélérer le calendrier prévu afin de mettre les nouvelles technologies au service de la plus large diffusion des oeuvres conforme à l'intérêt de tous ". Nous voilà rassurés (?).

Pointant du doigt la " mode de la gratuité de la culture ", les cinéastes en appellent aux parlementaires pour se rallier à l'automne prochain au " panache d'une loi juste, ambitieuse et adaptée aux enjeux de demain. "

Les 31 cinéastes " engagés " : Jean-Paul Salomé, Alain Corneau, Costa-Gavras, Jeanne Labrune, Jean Marboeuf, Christian Carion, Jean-Jacques Annaud, Bertrand Van Effenterre, Bertrand Tavernier, Dante Desarthe, Patrick Braoudé, Pierre Jolivet, Rachid Bouchareb, Michel Deville, Gérard Krawczyk, Jacques Fansten, Christian Vincent, Pierre Salvadori, Michel Andrieu, Véra Belmont, Bertrand Blier, Claude Lelouch, Patrick Bouchitey, Catherine Breillat, Pascal Thomas, Paul Boujenah, Jean-Loup Hubert, Gérard Jugnot, Philippe Lioret, Radu Mihaileanu, Jean-Jacques Beineix.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #273001
"estimant que le prix à payer par les internautes n'est pas exorbitant."

Quand on paye pas ou qu'en récolte l'argent, c'est jamais cher.

Quand on paye, ça l'est toujours trop

Y'a aucune raison logique de donner le moindre centime, c'est pas la somme le problème, mais le principe même.

Le #273021
Que les cinéastes français se rassurent, leurs films, personne n'en a rien à faire... ils peuvent dormir tranquille.
Le #273031
Ca me rappelle un commentaire vu sur Cluclu, si vous voulez que vos oeuvres ne soient pas piratés, faites du cinéma français, faites de la daube !


Le #273051
je pas pour les cinéastes, mais pour les artistes musicale, plus de la moitié de ceux cités n'avaient jamais entendu parler de la loi hadopi... contrairement a leur maison d'édition semble-t-il.
Le #273061
je connais aucun des 30. ptete parce que le cinéma français, c'est pas vraiment du cinéma, mais ça ressemble plus a du théâtre mal interprété, avec des scénarii ringards.
Le #273071
Arret de dire n'importe quoi Franchies !!!
Je ne suis absoluement pas cinéphile, mais par contre je connait certain nom malgré tout: "Jean-Jacques Beineix","Gérard Jugnot","Claude Lelouch". Chacun ses gout, mais il me semble que ces 3 noms, sont internationalement connu. Donc, a moins de vivre seul sur une iles deserte, tu a forcement entendu parler de ces noms la.
Le #273081
CocoVFR, je ne connais pas le premier que tu cite . Bref qu'est-ce que 50 artistes et 30 cinéastes face à 60 millions de consommateurs ?
Le #273111
Ils sont talentueux, reconnus, emblématiques et plaident une cause juste.

Mais au final ils n'ont aucune influence sur l'offre, qui est limitée technologiquement, économiquement et surtout tardive. Ce sont juste des pions défendant leurs interets, mais dédouanant les distributeurs de leurs responsabilités.

Personnellement, je ne veux pas de cette culture de trouillards asservis, je suis favorable à la création d'un délit de contrefaçon pour l'emploi du qualificatif "culturel" pour désigner les productions de ces asservis. Pffff.
Le #273121
En photo ou filmée, y'a pas, elle a toujours l'air d'une demeurée...
Le #273141
Impressionnant le niveau (moyen) des commentaires

Et "yoadip" tout fier de son inculture...

Une belle bande d'experts du "cinéma français" <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]