Hadopi : des professionnels du cinéma fustigent la loi

Le par  |  18 commentaire(s)
Assemblee_nationale

Dans une lettre ouverte parue dans Libération, 13 représentants du cinéma français signent une protestation à l'encontre du projet de loi Création et Internet.

Assemblee_nationaleC'est aujourd'hui que la Commission Mixte Paritaire se réunit pour rédiger un texte commun entre l'Assemblée nationale et le Sénat du projet de loi Création et Internet. Il s'agira de gommer certains points de divergence pour produire un texte soumis au vote du Parlement le jeudi 9 avril. Autant dire que la lettre ouverte de quelques représentants protestataires du cinéma français risque de rester lettre morte.


Une lettre contre la répression du projet de loi
Parue dans Libération, elle a été signée de 13 cinéastes, producteurs et artistes : Chantal Akerman, Christophe Honoré, Jean-Pierre Limosin, Zina Modiano, Gaël Morel, Victoria Abril, Catherine Deneuve, Louis Garrel, Yann Gonzalez, Clotilde Hesme, Chiara Mastroianni, Agathe Berman et Paulo Branco.

Dans cette missive, les signataires marquent leur ferme opposition au projet de loi qui ne fait " qu'instaurer un mécanisme de sanctions à la constitutionnalité douteuse et au fonctionnement fumeux ". C'est alors l'enchaînement de tout ce qui a déjà été mis en lumière par les opposants au texte : une loi fondée sur la présomption de culpabilité avec aucune preuve fiable apportée, aucun recours gracieux possible, une coupure de l'accès à Internet extensible à l'infini, une loi en contradiction avec le droit fondamental mis en valeur par le Parlement européen.

Présentée comme le " fruit d'un lobbying massif ", la loi est qualifiée de " démagogique, techniquement inappli­cable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive ", sans prévoir aucun nouveau moyen de rétribution pour les ayants droit. À peine voilé, le regret qu'un système de licence globale n'ait pas remporté plus d'adhésion mais il est également fait mention d'une " plateforme unifiée de téléchargement des œuvres à prix accessibles et sans DRM ".

L'intégralité du contenu de cette lettre ouverte qui ne fait pas dans la demi-mesure est disponible sur le site Ecrans de Libération, et avec en guise de conclusion un appel :

" Nous appelons tous les amoureux du ­cinéma et des libertés, de la création et de la diversité à faire entendre leur voix auprès de leurs représentants afin d'abandonner tant qu'il est encore temps le dispositif Hadopi et de mettre en place un système plus juste, équilibré et prenant en compte les intérêts de tous. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #439821
il aurait fallu la faire paraitre avant que la loi soit votée cette lettre... c'est ce qui s'appelle arriver après la bataille.
Genre je suis contre après que le mal soit fait...
Le #439831
Ce n'est pas inutile de faire contre poids au grassouillet Besson
La loi n'est pas encore définitivement votée et les décrets pas encore parus
Avant tout ça il y aura le recours au Conseil Constitutionnel et au Parlement Européen qui a voté massivement "l'inaliénation de l'accès à internet" (amendement 46)
Cela contribue à gêner la mise en oeuvre d'une loi dans laquelle au fond personne ne croit plus, sauf la Ministre de l'Inculture qui prends OpenOffice pour un pare feu et avoue que dans son Ministère on utilise les logiciels libres
Le #439941
Ils veulent se donner bonne conscience pour relancer une carrière qui stagne... ou faire un coup marketing.

c'est un mal bien de chez nous de réagir après la guerre...
Le #439951
Quo'n me dise comment mr X ou mme Z peuvent dire qu'elle est techniquement innapplicable, ils ont les compétences pour le savoir ? ils ont diligenter un cabinet d'audits et chiffre la mesure ou bien ne viennent qu'après la bataille en lançant des affirmations glanées ici et là ?
Que des stars qui se prononçent contre cette loi, peut etre une occasion pour eux de "renégocier leur contrat avec les majors" ? tssss.

PS: Qu'ils aillent voir les ingés Cisco, qu'ils aillent en Chine voir si c'est innapplicable techniquement, certains passeront sous les filets mais la grande majorité non .Déjà Si google, si les Fai redirigent les requetes, ça sera bien avançé, si on impose des quotas de téléchargement (5 gigas max), ça ralentira considérablement le piratage. Après il suffira de tatouer les disques de plus de 500 gigas et de mettre en oeuvre le TCPA
Le #440011
DMZ >t'a pas plus "con" que des quotas de téléchargement ? Rien que ce WE j'ai téléchargé tes 5 Giga (Démos de jeu, par exemple battleforge). Limiter/Réprimender ne solutionne rien.
Le #440031
Du même avis que certains, ces gens là comme beaucoup d'autres avaient le bec cloué pendant des semaines et maintenant ils l'ouvrent... pathétique, c'est surement pas grâce à eux de toute manière que cette loi sera un flop.

Qu'ils baissent les prix des places de ciné après on pourra les prendre au sérieux.

Le cinoche c'est comme le tabac, ça n'a fait qu'augmenter depuis 10ans, et pourtant y'a de plus en plus de film, alors pas besoin d'avoir fait les grandes écoles pour comprendre que seul l'argent les intéressent.
Le #440081
Explication de l'étrange chronologie :

Ils sont en retard car la loi ne devait être votée qu'aujourd'hui mais qu'elle l'a été en catimini et qu'ils ont été pris de court. (Déclaration pc-inpact)
Le #440091
DMZ, la Chine n'est pas la france, le réseau n'est pas le meme.
De plus, et tu le sais tres bien, techniquement les seuls qui seront bloqués/génés seront les utilisateurs honnetes/classiques, les autres sont deja sur d'autres technos/loin .
Quand au quota de Dl.... quelle belle idée que voila.
Au fait... c'est marrant mais je remarque une fois de plus que personne ne propose quelquechose qui remunererait vraiment les artistes alors qu'à priori c'est le problème de fond non ?
Le #440101
a part abril et deneuve , les autres sont des illustres inconnus (enfin pour moi tout du moins )

combien d'artistes (musicaux) sont contre aussi ? (y a eu le cas de Cali qui a dénoncé cette loi grotesque , mais les autres ?? )
Le #440111
il y a un problème qui se cache derrière le problème de fond: ceux qui vivent des artistes (distribution etc... du genre FNAC et autre) peuvent ils toujours vivre de la même manière avec la dématerialisation ?!

Le problème de fond n'est pas tant la rémuneration des artistes (qui le savent bien, se font de l'argent sur les CONCERTS et non sur leur ventes de CD), mais plus la chaine globale de valeur (avons nous de maillons qui deviennent vieux et inutiles?).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]