Hadopi : DREV pour observer P2P, Direct Download, streaming et newsgroups

Le par  |  15 commentaire(s)
hadopi

Le Département Recherche, Études et Veille de la Hadopi à une mission d'observation de l'utilisation licite et illicite sur les réseaux des contenus protégés par des droits d'auteur.

Le DREV est l'acronyme de Département Recherche, Études et Veille. Un département rattaché à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet qui l'a présenté en début de semaine.

L'une des missions du DREV est de renforcer " l'observation de l'utilisation licite et illicite sur les réseaux électroniques " des œuvres protégées par un droit d'auteur. Cela englobe les réseaux P2P, les plateformes de téléchargement direct, de streaming, ainsi que les newsgroups.

Avec le DREV, la Hadopi veut affiner ses mesures pour " quantifier et qualifier le suivi des œuvres sur les réseaux ", obtenir des " informations précises et factuelles sur la réalité des biens culturels ". De quoi donner l'impression d'une surveillance généralisée.

Néanmoins, le DREV compte procéder en réalisant des échantillonnages des contenus mis à disposition et en s'intéressant aux plateformes les plus populaires.

Par ailleurs, la " caractérisation licite / illicite des contenus observés en mesures directes ne sera pas effectuée par l'institution ". " Si une telle information est souhaitée, elle devra être obtenue auprès des ayants droit. "

Pour le cas des réseaux P2P qui sont actuellement les seuls concernés par la fameuse réponse graduée, la Hadopi précise que les mesures sur ces réseaux seront " entièrement dé-corrélées " de cette procédure. " Les objectifs poursuivis sont toujours relatifs à l'observation des usages. "


Avec la colloboration d'un FAI
Dans son document - qui est un document de travail - la Hadopi évoque le souhait " d'étudier le trafic d'un réseau de grande taille " et plus loin " l'analyse statistique des données NetFlow d'un réseau de grande envergure pour mieux comprendre les usages et habitudes de consommation des internautes. "

NetFlow est un protocole réseau développé par Cisco pour la collecte d'informations de trafic IP. Il est devenu une sorte de standard pour la surveillance du trafic. A priori, la Hadopi veut donc collaborer avec un fournisseur d'accès à Internet.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1100422
Quand on parle de réseaux P2P, on parle de réseau public (genre Edonkey, Emule) ou alors les torrents sont également concernés ? (tracker privés ou les torrents ouvers (DHT)) ? Merci !
Le #1100432
@vickdu31 HADOPI (du moins en théorie) surveille toute forme de P2P.

Concrètement, les utilisateurs des réseau eDonkey et trackers torrents publics sont les plus susceptibles de se faire avoir. Pour les trackers privés c'est déjà plus compliqué, surtout si le tracker suit des mesures de base.

Ce qui m'inquiète avec cet article c'est qu'un nouveau débat soit lancé pour l'autorisation du DPI par certains FAI ... Parce que là, ça sera vraiment mais VRAIMENT pas bon niveau libertés ...
Le #1100442
Même avec le DPI, le SSL des newsgroups nous protège.

Le #1100452
une seule réponse VPN + SSL !
Le #1100462
lucke a écrit :

une seule réponse VPN + SSL !


sauf que si les fai signale les gros téléchargement...
Même en passent par un vpn les données finissent par arriver dans ton pc (en passent par ton ip)

seul le SSL est utile dans se cas
Le #1100482

ca parait pas mal leur truc, surveiller le trafic ip, c'est sur que si tu vois qu'un internaute est a 500-600go de données par mois, pour un particulier tu te doutes qu'il telecharge a fond.......

......apres c'est bien precisé que c'est une surveillance,le temps de mettre ca au point et ils vont l'ajouter a l'hadopi.

on peut pas les critiquer, ils sont la pour trouver les fraudeurs, et sur le coup c'est assez intelligent de leur part,helas.......
Le #1100492
SSL tout simplement
Le #1100522
mikegyver a écrit :

ca parait pas mal leur truc, surveiller le trafic ip, c'est sur que si tu vois qu'un internaute est a 500-600go de données par mois, pour un particulier tu te doutes qu'il telecharge a fond.......

......apres c'est bien precisé que c'est une surveillance,le temps de mettre ca au point et ils vont l'ajouter a l'hadopi.

on peut pas les critiquer, ils sont la pour trouver les fraudeurs, et sur le coup c'est assez intelligent de leur part,helas.......


Je suis largement à plus de 100 go par mois et pourtant l'essentiel est lié à mon activité de freelance puise que je mets des vidéos HD et des ISO à disposition de mes clients...
Le #1100562
Ouais et puis quand je vais à la boulangerie, je prends mon pain sans le payer et puis merde ! Fuck le commerce en tout genre ! Vive la gratuité

Y en combien parmis nous qui bosse gratos ?

Avec vos bêtises de vouloir tout piquer, on accouche de Psy et de son Ganam style (producteur ? l 'etat coréen), cool la musique moderne, celle qu'on mérite ? C'est pas un peu se tirer une balle dans le pied ?..
Ah là là ,

Je suis juste un artiste indé en colère...et oui y a pas que les 'grosse majors' qui souffrent de ça ! Je viens pas faire le gendarme mais de vous voir fanfaroner (ssl et cie) ça m'ecoeur
Le #1100622
Buddha a écrit :

Ouais et puis quand je vais à la boulangerie, je prends mon pain sans le payer et puis merde ! Fuck le commerce en tout genre ! Vive la gratuité

Y en combien parmis nous qui bosse gratos ?

Avec vos bêtises de vouloir tout piquer, on accouche de Psy et de son Ganam style (producteur ? l 'etat coréen), cool la musique moderne, celle qu'on mérite ? C'est pas un peu se tirer une balle dans le pied ?..
Ah là là ,

Je suis juste un artiste indé en colère...et oui y a pas que les 'grosse majors' qui souffrent de ça ! Je viens pas faire le gendarme mais de vous voir fanfaroner (ssl et cie) ça m'ecoeur


Je ne me défends pas sur le fait d'accéder à des œuvres protégé par droit d'auteur illégalement mais j'ai toujours procédé de la façon suivante, lorsqu'un produit quelconque me plait, je me le procure.

Pour ce qui est du domaine musical, j'ai abandonné depuis longtemps cette façon de profiter gratuitement des œuvres musicales pour aller vers l'écoute en steaming (spotify). Cela me convient parfaitement, j'ai accès à un grand nombre de titre, de façon illimité (prénium) et je participe au financement de l'artiste.

Par contre je déplore la conduite des industries cinématographiques et vidéo ludiques qui ne font pour beaucoup, aucun effort pour l'avenir de la consommation du dématérialisé.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]