Hadopi : derniers chiffres de la réponse graduée

Le par  |  4 commentaire(s)
hadopi

La Commission de protection des droits de la Hadopi publie son premier bilan mensuel pour rendre compte de l'évolution de la réponse graduée.

La CPD de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet propose désormais une sorte de baromètre mensuel de la réponse graduée. Tableaux et graphiques rendent ainsi compte de cette activité pour la CPD.

Dans le cadre de la réponse graduée, et donc pour du téléchargement illégal repéré sur les réseaux P2P, l'abonné Internet est prévenu à deux reprises avec un rappel de son obligation de surveillance de son accès. La deuxième recommandation est accompagnée d'une lettre recommandée. À la troisième récidive, un dossier peut être transmis au Parquet.

Au 31 octobre 2012, le compteur réponse graduée de la Hadopi affiche depuis le début de son fonctionnement ( en octobre 2010 ) : 1,3 million de premières recommandations, près de 114 000 deuxièmes recommandations et 381 dossiers examinés en troisième phase. Mystère par contre pour le nombre de dossiers qui ont été transmis au Parquet.

Du côté des grandes tendances, on ne peut pas vraiment conclure à un fléchissement de la réponse graduée même si les courbes de tendance marquent le pas dans leur ascension. C'est surtout vrai pour les deuxièmes recommandations.

Hadopi-reponse-graduee-premiere-recommandation-oct-2012 Hadopi-reponse-graduee-deuxieme-recommandation-oct-2012 

Comme d'habitude, il y a deux écoles. Pour certains, c'est le signe d'une efficacité de la première recommandation dans la sensibilisation à la lutte contre le téléchargement illégal. D'autres imaginent que ceux qui se sont faits prendre une première fois se sont tournés vers d'autres moyens afin de passer entre les mailles du filet.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1094532
Il est simple de passer outre et continuer à télécharger tranquillement.
Anonyme
Le #1094912
Si ça pouvait réduire les films de m.... !
Le #1095562
Le piratage zéro n’a aucune importance, la diffusion de masse (en plus quand elle offre une meilleure expérience utilisateur que l’offre légale) est bien sûr un problème.
Mais il serait temps de se rendre compte qu’il faut faire les choses à l’endroit, c’est à dire si lutte anti piratage : envers les centres et non utilisateurs finaux :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
- Il y a toujours des centres : le « peer to peer » est aussi une immense hypocrisie dans les termes et tout le monde le sait (et je connais la technique).
- Ce serait beaucoup moins cher à opérer, et permettrait de vrais décisions de justice et non de simples opérations de polices.
- 4 ou 5 ordres de grandeurs en moins en nombre de procédures.
- Et surtout cela permettrait de sortir de l’approche délirante monitoring des flux utilisateurs à tout va.
Hadopi (enfin la réponse graduée et flicage utilisateurs si vous voulez) est une atroce niaiserie dont il est vraiment temps de sortir : quand il y a un magasin clandestin dans une rue, on ferme le magasin, on ne poursuit pas tous les clients dans la rue.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]