Téléchargement illégal à la police municipale

Le par  |  9 commentaire(s)
Hadopi-logo

La police municipale de la mairie de Mèze a été flashée par la mécanique Hadopi pour du téléchargement illégal.

Hadopi-logoMidi Libre rapporte que du téléchargement illégal a été repéré sur un poste informatique de la police municipale de la marie de Mèze, une commune située dans le département de l'Hérault. L'affaire a été rendue publique lors d'un conseil municipal où un membre de l'opposition a rappelé l'existence d'un courrier.

Une missive signée Hadopi en forme de recommandation pour manquement à une obligation de sécurisation d'un accès à Internet. C'est donc une adresse IP qui a été flashée pour du téléchargement illégal sur des réseaux P2P et a mené jusqu'à la police municipale de Mèze après identification par un FAI.

D'après Midi Libre, ce sont deux fichiers qui mettent aujourd'hui cette police municipale en position plutôt embarrassante : le film d'animation Cars 2 et le titre " Just can't get enough " du groupe les Black Eyed Peas.

L'affaire prête à sourire mais le maire de Mèze a toutefois demandé une enquête administrative interne avec de possibles mesures disciplinaires à la clé.

La semaine dernière, la présidente de la Commission de Protection des Droits ( CPD ) de l'Hadopi a indiqué au quotidien Les Échos que 159 dossiers sont à l'étude et qu'il y aura des transmissions au parquet avant le printemps. Il s'agit ici de la dernière phase de la réponse graduée pour les abonnés à Internet repérés et alertés à trois reprises pour du téléchargement illégal.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #876181
Je suis certain qu'il y a pire que ça qui a été "flashé" genre Ministères, Matignon, l'Elysée, etc... mais l'Hadopi n’en tiendra pas compte...ce sont les copains des ayants droits.
On le saura un jour.

Le #876211
"On le saura un jour."
Quelqu'un en parlera probablement mais il n'aura pas de preuve, les instructions étant de détruire les preuves accablant un "pote".

C'est une des raisons pour lesquelles les logiciels de TMG ne sont pas certifiés (ce qui est opposable devant un tribunal) : on peut faire ce qu'on veut des données (les inventer, les modifier ou les détruire sans trace).

db
Le #876241
Ils n'en parleront pas. Quand ils en parlent, il se font virer de tf1. Gouvernement de mafiosos, je te jure.
Le #876251
Putain, qu'est-ce qu'ils sont forts chez Hadopi !! Whaw, j'en ai des frissons ...
Le #876361
c'est clair.... la police municipale de Mèze... on croit rêver.... L'Elysée est sur youhavedownloaded.com, et l'article parle de la police municipale de Mèze...

J'attends avec impatience les gros titres: "La dame pipi de Pouillastruc : flashée par HADOPI".
Le #876381
@Gourmet
"C'est une des raisons pour lesquelles les logiciels de TMG ne sont pas certifiés (ce qui est opposable devant un tribunal) : on peut faire ce qu'on veut des données (les inventer, les modifier ou les détruire sans trace)."

Dans ce cas les avocats de ceux qui seront poursuivis par l'Hadopi vont se régaler, argumentant que cela a pu être "bidouillé" manuellement y compris l'IP
Tu est vraiment certain de ça?
Le #876401
ben avec l'Elysée qui affirme que malgré leurs IPs se trouvant sur youhavedownloaded.com ils n'ont bien sûr rien téléchargé, ne t'en fait pas que les avocats vont se faire un plaisir de ne pointer ça du doigt. "Voyez mr le juge, même l'Elysée est accusé à tort. Comment peut faire mon client blabla.."

Et PAN !
Anonyme
Le #876531
+1 phebus, j'ai pensé la même chose en lisant le post de Gourmet: problème TMG réglé (en dehors du coût pour le contribuable).
Le #876921
@ graveen : Encore faux-t-il savoir choisir son avocat. Et ca en général c'est pas marqué sur la plaque surtout si on te le commet d'orifice.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]