Huawei et TeliaSonera : première connexion sur réseau LTE

Le par  |  0 commentaire(s)
LTE logo pro

C'est une guerre de la communication qui s'est engagée entre les équipementiers Huawei Technologies et Ericsson concernant le futur réseau LTE de l'opérateur nordique TeliaSonera. Le premier revendique la première connexion sur réseau mobile haut débit LTE.

teliasonera logoL'opérateur nordique TeliaSonera veut être l'un des premiers en Europe à lancer un réseau très haut débit mobile LTE ( Long Term Evolution ), dès le premier semestre 2010 si tout va bien, et a confié la construction de l'infrastructure à deux équipementiers télécom, le chinois Huawei Technologies ( pour la partie norvégienne ) et le suédois Ericsson ( pour la partie suédoise ).

C'est l'occasion pour ces deux sociétés de faire la démonstration de leur savoir-faire, en attendant que cette technologie se généralise. Et si Ericsson annonçait fin mai avoir déployé le premier site LTE commercial pour TeliaSonera, Huawei n'a pas voulu être en reste de grande première.

Huawei logoA son tour, l'équipementier chinois annonce avoir réussi avec TeliaSonera la première connexion sur réseau haut débit mobile LTE commercial à Oslo, en Norvège. Réalisée depuis un ordinateur portable doté d'un modem LTE, elle a permis de constater le transfert à haut débit de photos et de vidéos et le téléchargement d'applications professionnelles.


Le petit monde LTE s'organise
August Baumann, président de Netcom, filiale de TeliaSonera en Norvège, s'est félicité de cette démonstration technique :

" il s'agit d'une étape majeure dans le développement d'un service de téléphonie mobile haut débit de quatrième génération. C'est aussi une étape importante de la collaboration entre TeliaSonera et Huawei. "

LTE doit permettre de fournir des débits descendants de 150 Mbps partagés sur une même cellule. A noter que la course est engagée avec les opérateurs Telenor / Tele2 en Europe du Nord, ces derniers prévoyant de lancer un réseau LTE fin 2010.

D'autre part, l'opérateur japonais DoCoMo aurait décidé de consacrer entre 3 et 4 milliards de dollars sur cinq ans pour bâtir au Japon un réseau de 20 000 stations de base capable de couvrir la moitié de l'Archipel.

L'opérateur prévoit aussi un lancement commercial en 2010 mais d'abord en data uniquement, les services voix n'étant pas prévus avant 2011, sans doute pour se laisser le temps de trouver les technologies les plus adaptées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]