Hubble repère beaucoup moins d'eau que prévu sur trois exoplanètes

Le par  |  9 commentaire(s) Source : AFP
exoplanète rose - Copie

Si une foule d'exoplanètes a déjà été découverte par les divers instruments des agences spatiales à ce jour, il n'a pour l'instant jamais été possible de découvrir une forme de vie extraterrestre. Et les dernières analyses rapportées par Hubble plombent quelque peu les espoirs des scientifiques.

Une équipe d'astronomes menée par Nikku Mashusudhan de l'Institut d'Astronomie de l'Université de Cambridge s'est ainsi penchée sur les dernières observations réalisées par le télescope spatial sur trois exoplanètes.

hubble. Les trois exoplanètes, HD 189733b, HD 209458b et WASP-12b sont est géantes gazeuses de type Jupiter chaud, qui orbitent très près de leur étoile. De par des températures situées entre 900 et 2200 degrés Celsius, elles se révèlent être des candidates idéales à l'étude de la vapeur d'eau dans leur atmosphère.

Sauf que les résultats publiés ce jeudi dans la revue Astrophysical Journal Letters ont de quoi refroidir les plus optimistes des scientifiques quant à la découverte d'une forme de vie extraterrestre : L'atmosphère de ces trois planètes ne concentrerait qu'entre un dixième et un millième de la quantité d'eau prédite par la théorie adoptée par les scientifiques sur la formation des planètes.

La découverte renverse l'idée selon laquelle l'eau pourrait être un élément relativement commun dans l'Univers comme le déclare Nikku Mashusudhan " Nous devrions être préparés à trouver des exoplanètes avec nettement moins d'eau qu'attendu".

" Notre mesure de l'eau sur l'une des planètes, HD 209458b, est la mesure la plus précise jamais réalisée d'un composé chimique sur une planète extrasolaire." " Nous pouvons maintenant affirmer avec un degré de certitude jamais atteint que nous avons trouvé de l'eau sur une exoplanète. Ceptendant, la faible abondance que nous avons trouvée est assez étonnante."

Moins d'eau dans l'Univers, c'est aussi, selon les schémas actuellement connus, moins d'occasions de trouver la vie ailleurs que sur Terre.

Selon la théorie de la formation des planètes globalement admise, les planètes géantes se seraient formées par accrétion de matières et de gaz autour d'un disque protoplanétaire. Ce sont principalement les composés d'hydrogène, d'hélium et de poussière de glace qui se seraient concentrés pour donner naissance à ces planètes. Toujours selon cette théorie, l'oxygène présent dans l'atmosphère d'une planète géante se présenterait sous forme d'eau.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1803339
Plus on avance dans les recherches, et plus il est probable que les hypothétiques formes de vie extraterrestre seront plutôt en dehors de notre galaxie ....
ça présuppose des recherches hyper gigantesques sur des zones de l'Univers encore plus lointaines ....
Et ben mon vieux, on a pas fini de galérer !!!
Le #1803340
Serait-ce le retour de l’anthropocentrisme ? Apres des siècles durant lesquels on se croyait être en tant qu'Hommes, le centre de l'Univers, puis les différentes découvertes scientifiques qui ont eu tendance à montrer le contraire : la Terre n'est qu'une planète parmi une multitude d'autres; on se retrouve de nouveau à faire figure d'exception avec notre eau que l'on ne retrouve pas ailleurs ou très peu.
Le #1803341
Aujourd'hui, avec les connaissances qu'on possède, on est "persuadés" que la vie ne peut se développer qu'en présence d'eau, ou que s'il y avait d'autres formes de vie dans l'univers, on capterait "forcément" des ondes radio provenant d'elles.

Seulement bon, il ne faut pas oublier non plus que les "experts" d'hier étaient "persuadés" que la Terre était plate, et le centre du monde. Les médecins, il n'y a pas si longtemps de ça étaient "persuadés" que la saignée était un remède efficace.

Nous pensons avec les données que nous avons aujourd'hui... qui seront peut-être (complètement ?) remises en question demain. Donc il faudrait peut-être avoir un peu de modestie et prendre du recul par rapport à tout ça au lieu de s'enfoncer dans le dogme, comme le font trop souvent certains scientifiques. Le pire, c'est qu'on nous sort des "certitudes" alors que notre observation DIRECTE de l'univers se limite quasiment à notre planète.
Le #1803356
oui mais la tu parles de sciences qui avaient pour bases des recherches empiriques. on est depuis passé à une recherche fondamentale en étudiant les lois générales de la physique.
mais tu as tout a fait raison dans le sens ou plus on cherche plus on découvre des choses inimaginables.

la recherche d'exoplanètes est vraiment toute jeune et il va falloir encore qss années (et qqs investissement aussi) pour l'affiner de plus en plus.
souvenons nous des canaux sur Mars d'il y a cent ans
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Canaux_martiens )
Le #1803386
J'aimerais bien qu'on identifie clairement une autre planète qui abrite la vie avant que je ne quitte ce monde

Une vieux rêve


Le #1803387
DeepBlueOcean a écrit :

Plus on avance dans les recherches, et plus il est probable que les hypothétiques formes de vie extraterrestre seront plutôt en dehors de notre galaxie ....
ça présuppose des recherches hyper gigantesques sur des zones de l'Univers encore plus lointaines ....
Et ben mon vieux, on a pas fini de galérer !!!


Sauf que l'on est encore extrêmement loin d'avoir fait le tour de notre galaxie... observationnellement parlant !
Le #1803388
NicolasPi a écrit :

Serait-ce le retour de l’anthropocentrisme ? Apres des siècles durant lesquels on se croyait être en tant qu'Hommes, le centre de l'Univers, puis les différentes découvertes scientifiques qui ont eu tendance à montrer le contraire : la Terre n'est qu'une planète parmi une multitude d'autres; on se retrouve de nouveau à faire figure d'exception avec notre eau que l'on ne retrouve pas ailleurs ou très peu.


L'étude porte sur des planètes géantes gazeuses et non de petites planètes telluriques de types Terre ou super Terre.

Ensuite, il s'agit d'un cas d'étude, à voir s'il peut être généralisé...ou pas...

On a bien détecté une planète (GJ1214b) où l'eau constituerait entre 10 et 50% de sa masse (contre 1% pour la Terre)...
Le #1803389
Nerelas a écrit :

NicolasPi a écrit :

Serait-ce le retour de l’anthropocentrisme ? Apres des siècles durant lesquels on se croyait être en tant qu'Hommes, le centre de l'Univers, puis les différentes découvertes scientifiques qui ont eu tendance à montrer le contraire : la Terre n'est qu'une planète parmi une multitude d'autres; on se retrouve de nouveau à faire figure d'exception avec notre eau que l'on ne retrouve pas ailleurs ou très peu.


L'étude porte sur des planètes géantes gazeuses et non de petites planètes telluriques de types Terre ou super Terre.

Ensuite, il s'agit d'un cas d'étude, à voir s'il peut être généralisé...ou pas...

On a bien détecté une planète (GJ1214b) où l'eau constituerait entre 10 et 50% de sa masse (contre 1% pour la Terre)...


Correction, la masse d'eau sur terre ne fait pas 1% de la masse totale de la planète mais 50 fois moins, soit 0,023 %

Source ->http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/05/20/combien-y-a-t-il-d-eau-sur-terre/
Le #1803390
orakaa a écrit :

Aujourd'hui, avec les connaissances qu'on possède, on est "persuadés" que la vie ne peut se développer qu'en présence d'eau, ou que s'il y avait d'autres formes de vie dans l'univers, on capterait "forcément" des ondes radio provenant d'elles.

Seulement bon, il ne faut pas oublier non plus que les "experts" d'hier étaient "persuadés" que la Terre était plate, et le centre du monde. Les médecins, il n'y a pas si longtemps de ça étaient "persuadés" que la saignée était un remède efficace.

Nous pensons avec les données que nous avons aujourd'hui... qui seront peut-être (complètement ?) remises en question demain. Donc il faudrait peut-être avoir un peu de modestie et prendre du recul par rapport à tout ça au lieu de s'enfoncer dans le dogme, comme le font trop souvent certains scientifiques. Le pire, c'est qu'on nous sort des "certitudes" alors que notre observation DIRECTE de l'univers se limite quasiment à notre planète.


Disons que la chimie de la vie basée sur l'eau et le carbone est la plus favorable de toutes celles qui sont envisageables (silicium, ammoniaque), de par leur besoin en énergie ou condition de température et pression...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]