Marché des serveurs en EMEA : la crise fait plonger les ventes

Le par  |  0 commentaire(s)
IDC logo pro

Les ventes de serveurs ont souffert du contexte économique en zone EMEA au deuxième trimestre, avec des revenus en baisse plus de 11% par rapport à l'an dernier.

Avec des incertitudes économiques qui perdurent et une situation complexe en Europe, les entreprises du secteur public comme privé de la zone EMEA ( Europe, Moyen-Orient, Afrique ) se placent dans une position d'attente et réduisent leurs dépenses, avec un retentissement fort sur l'achat d'équipements, notamment des serveurs.

Le cabinet d'études IDC observe que les revenus du secteur ont reculé de 11,6% au deuxième trimestre 2012 par rapport à la même période l'an dernier, atteignant 3 milliards de dollars tandis que les volumes reculent de 5,3% , à un peu plus de 500 000 unités livrées.

Le segment des serveurs x86 occupe toujours le gros de la valeur du marché ( 72% ) mais il recule en valeur comme en volume de 3 à 5% par rapport à l'an dernier., avec une légère aggravation du fait de l'arrivée de nouvelles gammes de produits qui ont fait un peu remonter le prix moyen.

IDC logo proLes serveurs non x86 ont connu une forte chute en valeur, atteignant 860,3 millions de dollars ( -27,5% sur un an ), un peu moins toutefois qu'au premier trimestre de l'année grâce à la reprise de la demande en serveurs RISC en Europe de l'Est.

En Europe occidentale, les ventes de serveurs x86 ont représenté 1,6 milliard de dollars ( 72,3% de l'ensemble de la valeur ) tandis que les serveurs non x86 ont généré 633 millions de dollars. Cette zone géographique est la plus touchée par le ralentissement d'activité, avec un recul des revenus de 15,4%, et ont contribue majoritairement au recul global du marché EMEA, alors que l'Europe de l'Est profite d'une légère croissance de 7% et que l'ensemble Moyen-Orient / Afrique ne recule que de 5%.


Les fournisseurs de erveurs x86 limitent la casse
Sur la zone EMEA, HP conserve le leadership et maintient sa part de marché en revenus au-dessus de 38%, profitant justement de la dynamique du marché des serveurs x86 grâce à sa gamme ProLiant, ce qui lui permet de représenter un peu moins de la moitié du marché x86.

IBM est toujours deuxième du marché avec 27% de contrôle, grâce à ses serveurs RISC et x86 ( system x ) tandis que les mainframes system z ont connu un fort recul. Avec l'annonce du zEnterprise EC12, le fabricant peut espérer réamorcer ce segment.

En troisième position se trouve le groupe Dell, seule entreprise à enregistrer une légère croissance de 4% en zone EMEA ce trimestre grâce à sa gamme x86 haut de gamme PowerEdge et n'étant pas présent sur les serveurs non X86.

Oracle et Fujitsu ferment la marche du Top 5 EMEA, avec des reculs respectifs de leurs revenus de 28,6% et 11,7%, là aussi du fait de leur exposition sur le versant non X86 du marché, qui a le plus perdu sur un an.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]