Un implant sous-cutané activé à distance pour optimiser l'efficacité des vaccins

Le par  |  6 commentaire(s) Source : The Verge
vaccin2

Bien que prouvant chaque jour son utilité, la vaccination reste une procédure médicale inconfortable et qui présente des aléas, principalement du fait de la nécessité d'une piqure de rappel. Pourtant, une nouvelle technique impliquant un implant biotechnologique pourrait rendre ce type de traitement plus efficace.

Certaines procédures de vaccination se révèlent bien plus complexes qu'une simple piqure associée à une piqure de rappel. À quelques jours près, le rappel peut être effectué trop tôt, ou trop tard, et le vaccin se rendre inefficace chez certains patients.

vaccin2 Une situation d'autant plus vraie pour certains traitements qui impliquent plusieurs injections sur plusieurs semaines ou moins, mais aussi particulièrement vraies pour les jeunes enfants qui subissent une batterie de vaccination dans les premières années de leur vie.

Des chercheurs en biotechnologie d'Europe viennent ainsi de présenter un nouveau système qui pourrait éviter les allers et retours chez le médecin et d'optimiser les vaccinations en facilitant la procédure de traitement.

Dans ce nouveau traitement décrit dans Advance Functional Materials, les patients n'auraient qu'à avaler une pilule qui activerait la libération d'une dose de vaccin stocké en attente dans un implant en gel placé sous la peau. De ce fait, une personne nécessitant trois doses de vaccin séparées de 2 semaines pourrait elle même avaler ses pilules à la maison plutôt que de prendre rendez-vous chez son médecin.

Décrit comme un "Dépôt télécommandé de médicament", l'implant est constitué d'un hydrogel biocompatible qui reste intact dans le corps humain tant qu'un catalyseur ne vient pas l'activer pour le dissoudre. La pilule associée une fois avalée contiendrait une substance qui permettrait d'activer l'implant pour qu'il libère une dose de vaccin. En fonction de la concentration de la substance d'activation, il serait en théorie possible de rendre un implant utilisable plusieurs fois.

Malheureusement pour ceux qui ne raffolent pas des aiguilles et des piqures, la pose de l'implant nécessite une injection, plus douloureuse même que l'injection d'un vaccin.

Actuellement, les scientifiques n'en sont qu'aux phases préliminaires du développement de leur procédure. Si le système s'est montré efficace avec un vaccin contre le Papillomavirus humain ( HPV) et l'hépatite B sur des souris, il faudra plusieurs années de recherche pour affiner le processus d'activation de l'implant sur l'homme puisqu'actuellement, chaque implant est à usage unique et ne permet pas de couvrir un traitement de plusieurs injections.

[crédit photo : Daniel Paquet Flickr]

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1574132
Quand on voit comment fonctionne la 3G.
Le #1574362
"Bien que prouvant chaque jour son utilité"
mouais ... utile à quoi ? à qui ? et pourquoi ?
les vaccins sont de plus en plus controversés, Pasteur et ses méthodes aussi, et quand on voit les problèmes de maladies neurologiques, auto-immunes, causées par la vaccination généralisé à outrance, y'a pour le moins de quoi se poser des questions
Le #1574542
Bluezy>>>ce sont plutôt les adjuvants des vaccins qui sont controversés, en particulier l'hydroxyde d'aluminium (soupçonné de créer des troubles neuro-dégenératifs)...

le principe de la vaccination en lui-même n'est que rarement remis en cause.
Le #1574962
Vaccins et adjuvants sont controversés depuis toujours et la multiplication des vaccinations renforce la défiance contre ces traitements médicaux généralisés.
Face à des maladies rarissimes, faciles à prévenir ou curables, les risques des vaccins (avec ou sans adjuvants) sont d'autant moins acceptables.
La méthode envisagée ici est encore plus inquiétante: on ignore déjà le fonctionnement du vaccin pour un individu donné… là on projette d'automatiser les rappels sans se préoccuper de l'état du patient… Dans la vaccination anti-HPV, peu de "bénéficiaires" vont jusqu'à la troisième injection tant les réactions à la première ou aux deux premières sont fortes…
Que penser aussi de dérives du système?
Les vaccins sont déjà les joujoux d'apprentis-sorciers: voilà qu'on en multiplierait les dangers.
Le #1574982
Vaccins et adjuvants sont controversés depuis toujours et la multiplication des vaccinations renforce la défiance contre ces traitements médicaux généralisés.
Face à des maladies rarissimes, faciles à prévenir ou curables, les risques des vaccins (avec ou sans adjuvants) sont d'autant moins acceptables.
La méthode envisagée ici est encore plus inquiétante: on ignore déjà le fonctionnement du vaccin pour un individu donné… là on projette d'automatiser les rappels sans se préoccuper de l'état du patient… Dans la vaccination anti-HPV, peu de "bénéficiaires" vont jusqu'à la troisième injection tant les réactions à la première ou aux deux premières sont fortes…
Que penser aussi de dérives du système?
Les vaccins sont déjà les joujoux d'apprentis-sorciers: voilà qu'on en multiplierait les dangers.
Le #1575472
Tout d'abord, une vaccination n'est pas un "traitement", c'est un acte de prévention (supposée).

Quant aux rappels devant être faits à telle date ''à quelques jours près'' sous peine de voir le vaccin devenir inefficace, l'auteur de l'article aurait pu se souvenir que les procédures d'administration des vaccins et des rappels changent sans arrêt.

Par exemple, pour certains vaccins, on a dit qu'une dose suffisait pour toute la vie, ensuite certains ont dit qu'il fallait un rappel, puis deux, ou bien tous les cinq ans, puis tous les dix ans, puis tous les vingt ans... et selon les pays, les recommandations sont différentes. Bref, c'est n'importe quoi !

@lebonga : bien sûr que le principe de la vaccination est remis en cause, et ce depuis les origines. Ce n'est pas parce que l'audience des contestataires est sans cesse bridée, dévalorisée, voire raillée, que leur raisonnement et leurs prises de position (la plupart du temps résultat de longues interrogations et recherches) sont négligeables ou sans valeur.

Vous avez raison, Hugh3, les vaccins sont les joujoux d'apprentis sorciers

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]