En Inde, on prépare la tablette tactile...à 35 dollars

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Associated Press
Inde drapeau

Le gouvernement indien veut promouvoir un prototype de tablette tactile basique pour un coût de 35 dollars, qui pourrait être produit d'ici 2011 et répondre aux besoins des étudiants.

Inde drapeauAprès le véhicule Nano, proposé à un prix défiant toute concurrence, et d'autres produits lancés bien plus bas que ceux du marché, l' Inde s'attaque à un nouveau secteur, celui des tablettes tactiles. Le gouvernement indien a en effet dévoilé un prototype de tablette tactile basique qui pourrait ne coûter que 35 dollars à fabriquer et servir le marché de l'éducation dans le pays.

Après les initiatives occidentales, comme l' OLPC de Nicholas Negroponte qui voulait fournir un ordinateur complet pour 100 dollars, et un nouveau projet de tablette tactile, également à 100 dollars et soutenu par le fondeur Marvell, l' Inde veut montrer ses talents et sa capacité à répondre à ses besoins propres.

Le gouvernement cherche actuellement un partenaire pour la production de cette tablette à bas coût, doté d'un système Linux et qui pourrait être commercialisée dès 2011. S'il parvient à la faire produire en masse, le coût de fabrication pourrait tomber à 10 dollars.


Une conception pensée pour le marché indien
La tablette indienne offrira des fonctions de traitement de texte, de navigation Internet et des possibilités de vidéoconférence. Elle n'embarquera pas de disque dur mais un emplacement pour carte mémoire. En outre, elle pourra être alimentée en option par des panneaux solaires, pour les zones où le réseau électrique est difficile d'accès ou inexistant.

Sa conception, étudiée dans les universités du pays, a permis de réduire les coûts des composants au maximum tandis que l'utilisation d'un logiciel open source contribue également à son faible prix.

Plusieurs assembleurs ont montré de l'intérêt pour soutenir cette initiative mais aucun accord n'a encore été obtenu. Pour faciliter son adoption auprès des étudiants, le gouvernement indien pourrait la subventionner, abaissant son coût à 20 dollars.

Ce projet s'inscrit dans un cadre plus large qui vise à apporter un accès haut débit à 25 000 établissements scolaires et plus de 500 universités ainsi que du contenu pédagogique en ligne.  L'électronique et l'informatique sont des moteurs de croissance importants pour l' Inde, qui possède déjà des centres névralgiques de haute valeur dans ces domaines, comme à Bangalore.

 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]