Intel profite du segment des smartphones - à sa manière

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Business Week
Paul Otellini Intel logo pro

Sans avoir un seul smartphone embarquant un de ses processeurs, Intel profite de la croissance du marché des smartphones, affirme Paul Otellini, son CEO. Comment ? Les besoins du monde des terminaux convergents sont vastes...

logo-intelPaul Otellini, CEO d' Intel, fait tout ce qu'il peut pour faire patienter tout le monde ( investisseurs, analystes, fabricants, consommateurs ) et convaincre que le fondeur a une carte importante dans le domaine.

Mais il n'est pas facile de dérouler un argumentaire quand il n'existe encore aucun smartphone embarquant un processeur Atom sur le marché, tandis que les premières tablettes dotées d'un processeur adapté viennent à peine de faire leur apparition.

Pourtant, le patron d' Intel affirme que le groupe tire parti de la croissance des ventes de smartphones. Pas en étant présent dedans mais en fournissant les processeurs présents dans les serveurs qui animent tout l'écosystème de services mobiles et de cloud computing entourant les produits convergents.

La poussée des smartphones doit ainsi permettre à Intel de réaliser des ventes de processeurs pour serveurs de l'ordre de 10 milliards de dollars cette année, et de 20 milliards de dollars d'ici cinq ans.

Le ratio serait déjà d'un processeur Intel logé dans un serveur quelque part dans le monde pour 600 smartphones ou 122 tablettes, avec des différences de prix conséquentes : moins de 20 dollars pour un processeur pour smartphone contre plusieurs centaines à milliers de dollars dans le cas des processeurs pour serveurs.


Bien des défis dans la sphère mobile...
Ce qui n'empêche pas le fondeur de prendre son mal en patience en attendant de pouvoir placer des processeurs dans les smartphones, une initiative promise d'ici le début de l'année 2012. Cependant, les analystes estiment qu'il faudra un peu de temps avant qu' Intel ne commence à gagner quelques parts de marché dans ce domaine, sans doute pas avant 2013.

L'annonce de l'utilisation de transistors 3D Tri-Gate dans de futures générations va dans le bon sens dans sa lutte contre les processeurs ARM mais il faudra encore du temps pour réussir à se démarquer, peut-être d'ici 2014 et sur des noeuds de gravure en-dessous de 20 nm.

Or, pendant ce temps, les fondeurs misant sur l'architecture ARM ne chôment pas et prépare les premières versions de processeurs capables d'équiper des ordinateurs portables à basse consommation d'énergie, avant de passer, peut-être, aux serveurs. Autant de nouveaux défis pour Intel dans un horizon proche...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]