Intel : la baisse des ventes de PC se fait sentir

Le par  |  3 commentaire(s)
Intel-logo

Après un premier semestre de résistance, Intel confirme son avertissement sur résultats de début septembre et se montre plutôt pessimiste pour la fin de l'année.

Le tassement des ventes de PC et l'évolution de l'intérêt des consommateurs pour les produits mobiles et nomades pour lesquels le fondeur est peu présent, avait conduit le groupe Intel à lancer un avertissement sur ses résultats du troisième trimestre 2012 dès le début du mois de septembre en révisant à la baisse son chiffre d'affaires.

Il confirme ces craintes à l'occasion de la présentation de ses résultats financiers en annonçant un chiffre d'affaires de 13,5 milliards de dollars ( alors qu'il espérait initialement plus de 14 milliards de dollars ), pour un bénéfice opérationnel de 3,8 milliards de dollars et un bénéfice net de 3 milliards de dollars ( +5% sur un an )

Intel-logoPaul Otellini, CEO du groupe, confirme que le contexte économique, d'autant plus que le segment des ultrabooks peine toujours à décoller. Côté mobilité, Intel est encore peu présent sur les mobiles et espère pouvoir doper sa présence sur les tablettes avec l'arrivée de Windows 8 fin octobre.

La branche d'activité PC est cependant en recul de 8% par rapport à l'an dernier, tandis que l'activité serveur progresse de 6% sur un an mais perd 5% par rapport au trimestre précédent, et ce ne sont pas les prévisions pour le dernier trimestre de l'année qui vont rassurer les analystes. Le chiffre d'affaires attendu devrait se situer au même niveau qu'au troisième trimestre, vers les 13,6 milliards de dollars, avec une marge brute qui s'effrite et devrait passer sous les 60%.

Intel n'est pas seul à souffrir du nouveau contexte en cours d'émergence. Son rival AMD s'attend lui aussi à une sévère dégradation de son bilan financier au troisième trimestre, ce qui pourrait conduire à une restructuration importante de son activité.

A l'annonce du bilan d'Intel et des prévisions maussades pour la fin d'année alors que les relais de croissance ne sont pas évidents à activer, le cours du fondeur perdait 3% en bourse. Et la société servant souvent d'indicateur pour l'ensemble du marché de l'informatique, c'est tout le secteur économique qui risque bien de faire grise mine ces prochains mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1051252
Il faurait qu'Intel fasse lui-même des PC, des tablettes, et des smartphones. Il pourrait proposer des produits pas très chers, comme Samsung qui produit à la fois des composants et des poduits complets.

Mais peut-être qu'une loi américaine interdirait à Intel de tout faire. Je ne sais pas, mais ce serait une piste intéressante si c'était possible juridiquement.
Le #1051462
Et puis ... Savent-ils que la crise est mondiale et ne concerne pas que le "vieux continent" ?
Le #1054112
Pour faire simple : toutes les marques qui produisent du hardware sont en perte de vitesse!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]