AMD : profit warning sur les résultats du troisième trimestre

Le par  |  0 commentaire(s)
Portail Orange.fr 14 mai 2007 Logo AMD

Dans un contexte difficile qui pourrait bien se traduire par une baisse des ventes d'ordinateurs cette année, le fondeur AMD anticipe une forte chute de ses résultats financiers sur le troisième trimestre 2012.

Le fondeur AMD revoit en forte baisse sa prévision de résultats financiers pour le troisième trimestre de l'année, sur fond de ralentissement de l'ensemble de ses branches d'activité. La société s'attend maintenant à une chute de 10% de son chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier, au lieu d'un recul de 1% prévu précédemment.

Le groupe devrait générer des ventes de 1,27 milliard de dollars, loin du consensus des analystes à 1,38 milliard de dollars. Avec le tassement des ventes d'ordinateurs et une forte demande pour les produits mobiles, secteur sur lequel AMD est absent - il vient seulement de dévoiler une plate-forme AMD Z-60 pour tablettes Windows 8 -, le tableau s'assombrit alors que le groupe a vu partir ce trimestre son directeur financier Thomas Seifert, remplacé temporairement par Devinder Kumar.


Temps difficiles à venir pour AMD
Portail Orange.fr 14 mai 2007 Logo AMDLe numéro deux du marché des microprocesseurs souffre plus de la situation actuelle que son rival Intel qui par son poids économique peut mieux résister à la baisse des ventes d'ordinateurs et a commencé à s'intéresser sérieusement aux processeurs pour smartphones et tablettes, même si sa présence sur le secteur est encore très modeste.

L'avertissement sur résultats pour le troisième trimestre suggère aussi qu'AMD ne va pas vraiment profiter de l'arrivée de Windows 8 à la fin du mois d'octobre et des premiers appareils à en être équipés. Il est vrai que l'accent a beaucoup été mis sur une transition des ordinateurs traditionnels vers des produits hybrides ayant des traits en commun avec les tablettes.

La situation d'AMD reflète plus largement celle de l'industrie des processeurs prise dans une phase de réorganisation amorcée avec la désaffection du public pour les ordinateurs et un intérêt grandissant pour les produits mobiles et nomades, avec un rééquilibrage des forces du marché au profit de nouveaux acteurs.

A noter que le départ du précédent CEO Dirk Meyer début 2011 avait été largement associé à l'absence de stratégie vers des processeurs mobiles, ne permettant pas de profiter de la forte croissance observée sur ce créneau, même si cette évolution a largement profité aux fabricants de semiconducteurs s'appuyant sur l'architecture ARM plutôt qu'à ceux tournés vers les processeurs x86.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]