Vente liée d'IE avec Windows : un soutien pour Microsoft

Le par  |  11 commentaire(s)
Mise à jour d'Internet Explorer 7.0 pour Windows (110x120)

La Commission européenne n'entendra pas que des voix qui s'élèveront pour accuser Microsoft d'abus de position dominante avec la vente liée d'Internet Explorer avec Windows. L'association ACT s'est rangée du côté de la firme de Redmond et fait valoir quelques arguments discutables.

Mise à jour d'Internet Explorer 7.0 pour Windows (110x120)Suite à une plainte déposée par Opera Software, la Commission européenne a formulé des accusations à l'encontre de Microsoft, considérant que : " la vente liée d'Internet Explorer avec Windows, qui a pour effet d'équiper d'Internet Explorer 90 % des PC dans le monde, porte préjudice à une concurrence par les mérites entre navigateurs Web concurrents dès lors qu'elle confère à Internet Explorer un avantage artificiel en matière de distribution, avantage que les autres navigateurs Web sont incapables d'offrir ".

Le géant américain du logiciel a désormais jusqu'au 28 avril 2009 pour faire part de sa réponse à l'exécutif européen qui a accepté l'expertise de parties tierces que l'on sait hostiles à Microsoft avec la Fondation Mozilla, Google et plus récemment l'ECIS (European Committee for Interoperable Systems). L'ECIS qui compte parmi ses membres plusieurs éditeurs dont Oracle a apporté son soutien à la CE dans ses conclusions préliminaires d'abus de position dominante.

Oracle, c'est aussi un nom que l'on retrouve dans la liste des membres de l'Association for Competitive Technology. L'association basée aux États-Unis qui défend les intérêts des sociétés technologiques a toutefois un propos bien différent de celui de l'ECIS concernant le cas Microsoft (également membre de l'ACT), et a obtenu le droit de l'exposer à la Commission européenne. Un soutien pour Microsoft même si les quelques arguments présentés en sa faveur sont pour le moment peu convaincants.


La voix qui prend la défense de Microsoft
L'ACT estime que le fondement même de la plainte européenne contre Microsoft a " quelque chose de surréaliste ", soulignant qu'Internet Explorer n'est plus le numéro 1 des navigateurs dans le Vieux Continent. Une affirmation basée sur une étude StatCounter dans laquelle Firefox 3 apparaît comme le navigateur le plus utilisé en Europe. Pour l'ACT, c'est aussi la preuve que le marché européen est suffisamment dynamique.

Notre confrère LeMondeInformatique ne manque pas de pointer du doigt la faiblesse de l'argumentation de l'ACT avec une étude StatCounter qui en réalité indique que pour l'ensemble des versions, la part de marché d'IE est encore supérieure à celle de Firefox (version 2 et 3 réunies). Par ailleurs, il n'en reste pas moins qu'IE est imposé aux utilisateurs de Windows qui demeure l'OS ultra dominant sur le marché du PC.

Un autre argument que met en avant l'ACT est le fait qu'une éventuelle disparition d'IE de Windows pourrait porter préjudice aux développeurs travaillant sur la plateforme Windows : " Le code  qui comprend Internet Explorer inclut des fonctionnalités dont de nombreux développeurs tirent parti via les API. Si ce code est enlevé, il pourrait les obliger à réécrire et tester de nouveau leurs applications ".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #446851
Houlà... J'entends déjà le ciel gronder et le sol trembler...
Le #446861
Dans ce cas là, on enlève aussi iWork, iLife et Safari des Mac...

Autant je comprend qu'il soit nécessaire de rendre possible la désinstallation de ces outils, autant j'ai du mal à saisir l'intérêt de ne pas les fournir. :?
Anonyme
Le #446881
"l'ECIS qui compte parmi =>ces <= membres"


les choses pourraient se passer de la manière suivante:

* tu achètes ton windows en magasin, ya IE dedans...

* tu achètes un pc équipé de windows, le fabricant (dell, hp, acer etc...) met ce qu'il veut, c'est à dire, firefox, seamonkey, safari, chrome, opera, ou même me leur!

et là je ne vois pas en quoi c'est un problème... et ceux qui veulent cette bouse à la place de ce que le fabricant aura choisi, hé bien, ils la téléchargeront!
Le #446911
Il faut juste prevoir une option pour desintaller IE
Le #446921
@ hal

rien n'interdit à dell ou hp d'installer firefox ou autre.
Le #446941
Ils sont forts Microsoft !
Ils ont intégré IE dans le code de l'os ( ce qui en fait un element d'intrusion et d'infection encore plus important) et quand on leur demande de l'enlever, on ne peux pas !
Le beau chantage !
Le #446961

Par ailleurs, il n'en reste pas moins qu'IE est imposé aux utilisateurs de Windows.




C'est complètement faux
Le #446981
Pourquoi cet acharnement sur IE alors que l'os entier est imposé sur pratiquement tous les pc ?

Si ils ne veulent pas des outils imposer par défault par microsoft , ils changent d'os et puis c'est tout, nah ?

D'ailleurs sans IE d'installer sur un nouveau pc, il fait comment le gars pour télécharger son navigateur favori, à coup de wget ?
Le #447001
@solidsnake>"Pourquoi cet acharnement sur IE alors que l'os entier est imposé sur pratiquement tous les pc ?"

mais ouais!!
c'est quand meme plus grave de faire de la vente liée de l'os dans un pc que d'un soft dans un os.
c'est énorme comme situation,

la comission européenne met la charrue avant les boeufs, c'est hallucinant
Le #447021
"Si ce code est enlevé, il pourrait les obliger à réécrire et tester de nouveau leurs applications "

Justement ça serait intéressant que les développeurs windows pensent maintenant à développer multiplateforme, navigateur et OS compris. Les sites exigeant activex, windows media player ou encore Directx pour certain, sont une plaie pour les linuxiens et les adeptes de MacOS.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]