ISS : des menus de Noël 4 étoiles pour les astronautes

Le par  |  4 commentaire(s)
Gennady-Padalka-ISS

À plus de 400 km de la Terre, les astronautes à bord de l'ISS s'apprêtent à passer un réveillon de Noël atypique, mais pas sans gastronomie au menu.

On le sait, vivre dans l'espace n'est pas toujours une chose facile. Outre les actes du quotidien qui deviennent parfois complexes en état d'impesanteur, les repas consommés dans les vaisseaux ne sont pas toujours des plus attirants. Et pour cause : par souci de volume et de poids, la plupart des rations envoyées aux astronautes sont déshydratées, ce qui permet de réduire les budgets alloués au fret de nourriture, permet d'envoyer plus de repas, et de les conserver également plus longtemps dans l'espace en cas de nécessité.

Mais pour les périodes de fêtes, les astronautes ont droit à un menu de choix. Outre le fait qu'ils vont profiter d'une projection de Star Wars Episode VII dans l'espace, le récent équipage de trois astronautes dans l'ISS n'est pas arrivé les mains vides. Tim Peake, l'astronaute britannique a ainsi apporté un ensemble de plats concoctés par le chef étoilé londonien Heston Blumenthal.

ISS

Saumon d'Alaska, poulet Thaï au curry, saucisses, sandwichs au bacon, crème au citron vert, pommes vapeur... C'est le commandant actuel de l'ISS, l'américain Scott Kelly qui composera le menu avec les autres astronautes.

L'alcool reste toutefois interdit à bord. Changer d'alimentation et accéder à de la nourriture "bonus" est participe au renforcement du moral des astronautes ainsi qu'à la cohésion du groupe. "Tous les astronautes, quelle que soit leur nationalité, sont contents de pouvoir accompagner les temps forts de leur mission par un plat spécial" a commenté Alain Ducasse, le chef étoilé qui a déjà mis au point plus d'une trentaine de recettes pour l'espace depuis 2006.

"Les plats qui ont le plus de succès sont les cailles rôties, le homard breton, l'épaule d'agneau confite à la sauge, la Copanota..."

Reste que la mise au point de ces repas spéciaux est soumise à de lourdes contraintes : "La sécurité est un impératif. Une intoxication alimentaire à bord pourrait occasionner de graves dégâts" précise Lionel Suchet, directeur adjoint du Centre spatial de Toulouse au CNES. Les mets sont ainsi stérilisés à 120 degrés pendant 40 minutes sous une pression élevée. Une technique qui limite le travail des chefs. Il ne faut pas non plus que les aliments soient trop secs ni trop humides pour éviter les miettes ou la fuite de liquide dans la station.

Petite précision intéressante, Quentin Vicas indique que "Nous corsons le goût des recettes en modifiant les assaisonnements", car dans l'espace, la langue perçoit les saveurs de manière différente que sur Terre.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1872575
J'ai jamais compris l'engouement autour des cailles: y a rien à bouffer et c'est pas meilleur que n'importe quelle autre volaille...

Ceci était un message du CCC, le Comité Contre les Cailles
Le #1872585
C'est un monde quand même
Pas moyen de faire sauter le bouchon de la bouteille de champagne
Alcool interdit à bord
Le #1872589
DeepBlueOcean a écrit :

C'est un monde quand même
Pas moyen de faire sauter le bouchon de la bouteille de champagne
Alcool interdit à bord


Pour le premier cas, c'est heureux qu'il n'y aurait pas de bouteille à ouvrir avec ce niveau de dangerosité. Si toi tu peux, sans risque, faire exploser ta fenêtre ou ton lustre.. dans la station.. je doute que ce soit judicieux donc les "mousseux" seraient servis comme les autres boissons.
En plus c'est Noël, ce n'est pas vraiment la tradition c'est plutôt à la St Sylvestre pour fêter la nouvelle année.

Pour l'interdiction globale.. là encore c'est heureux.
Certains sous l'alcool ont des actions stupides, même s'ils n'ont sifflés qu'un verre.
Mesure de précaution oblige, pour prévenir des actes inconsidérés en état d’ébriété il est nécessaire que ce soit interdit.
Les plus à plaindre étant les Russes. Eux ce n'est pas de l'eau courante mais de la vodka courante chez eux

@ FlamingLaserSword
Ne dénature pas le CCC, saloperies de chats on vous aura
Le #1872609
Le fait d'être dans l'ISS c'est déjà Noël tous les jours ! Un paysage, des sensations et un élitisme intellectuel que peu d'humain ont l'occasion de vivre ! Combien d'enfants et de personnes rêvent de ce genre d'expérience ? Et combien seront élus ? Voilà l'aboutissement d'une vie d'Homme...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]