ISS : une panne de courant qui ne sera réparée que l'année prochaine

Le par  |  11 commentaire(s) Source : The Verge
ISS

Vendredi dernier, la Station Spatiale Internationale subissait une légère panne de courant. Sans danger immédiat pour la sécurité de ses habitants, les réparations ne devraient pas intervenir avant l'année prochaine.

Un des 8 circuits d'alimentation de l'ISS a rencontré une panne vendredi dernier. Selon les premières analyses, la faute incomberait à un court-circuit qui aurait déclenché le système de sécurité électrique de la station orbitale. L'ensemble des outils et systèmes a automatiquement été basculé vers le réseau de secours, l'alimentation de la station étant actuellement assurée par les 7 autres générateurs.

ISS

Depuis l'incident, les six astronautes continuent leur mission normalement, mais la réparation ne peut se faire en l'état, puisqu'elle nécessite une pièce qui ne figure pas au catalogue des pièces détachées présentes dans le stock de l'ISS.

La pièce devra donc être livrée par une fusée Falcon 9 de SpaceX quelque part au début de l'année prochaine. Une fois à bord de l'ISS, il faudra organiser une sortie extravéhiculaire pour procéder à l'opération de remplacement et rétablir le circuit d'alimentation. La procédure pourrait prendre jusqu'à 5 heures.

Si l'incident est actuellement sans conséquence, il attire l'attention sur un aspect particulier qu'il faudra prendre en compte lors des missions dans l'espace profond : la gestion du stock de pièces détachées. Si l'on souhaite aller sur Mars, en tenant compte d'un temps de voyage allant de 6 à 8 mois, il faudra s'assurer de disposer d'un matériel suffisamment fiable ou des pièces de réparation plutôt que de compter sur un ravitaillement en urgence.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1868164
On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.
Le #1868167
J'espère qu'ils ne vont pas envoyer qu'une pièce !!!
Le #1868169
C'est pourquoi tous les systèmes critiques sont redondés
Le #1868174
Mike-63 a écrit :

On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.


Je suis étonné qu'on ne parle pas des imprimantes 3d dans l'article.
En effet, pour la colonisation sur mars, on parlait justement de l'avantage de l'imprimante qui permet de tout créer directement sur place.
Est-ce à faute de la gravité (ou du manque de celle-ci) qu'on ne peut pas mettre ce système en place ?
Le #1868178
Mike-63 a écrit :

On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.


on n'a pas suffisamment d'information sur la pièce en panne pour commencer a spéculer.

Cette pièce peut être en fonction depuis 1998, et 17 ans de fonctionnement c'est déjà pas mal. Et dans tous les cas la fonctionnent première n'est pas atteinte par cette panne, a savoir maintenir la vie dans l'espace.

Dans la colonisation de Mars par l'homme il y a une autre facteur a prendre en compte , sur Mars il y a des ressources. il est envisageable de mettre en place des sites d'exploitation robotisé pour produire les éléments les plus important .

Anonyme
Le #1868179
MickHammer a écrit :

Mike-63 a écrit :

On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.


on n'a pas suffisamment d'information sur la pièce en panne pour commencer a spéculer.

Cette pièce peut être en fonction depuis 1998, et 17 ans de fonctionnement c'est déjà pas mal. Et dans tous les cas la fonctionnent première n'est pas atteinte par cette panne, a savoir maintenir la vie dans l'espace.

Dans la colonisation de Mars par l'homme il y a une autre facteur a prendre en compte , sur Mars il y a des ressources. il est envisageable de mettre en place des sites d'exploitation robotisé pour produire les éléments les plus important .


Je ne spécule pas, c'est surtout pour dire que dès qu'on arrive dans l'espace, ça devient très compliqué d'avoir tout ce qu'il faudrait pour réparer tout de suite une panne.

Et encore plus sur Mars. Certes on doit pouvoir se servir des ressources sur place, mais il y a des facteurs environnementaux à prendre en compte comme la poussière.
Bruce dans sa vidéo explique très bien tout ça.
Le #1868182
hotshuff a écrit :

C'est pourquoi tous les systèmes critiques sont redondés


Faut juste espérer que les pièces qui composent cette redondance ne soit pas de la même série et avec un nombre d'heure de fonctionnement équivalent.

L'expérience douloureuse de 3 disques durs qui tombent en panne en même temps sur un raid5 ou de 2 bloc d'alimentation redondant qui lâchent à tour de rôle en 24h
Le #1868185
Mike-63 a écrit :

MickHammer a écrit :

Mike-63 a écrit :

On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.


on n'a pas suffisamment d'information sur la pièce en panne pour commencer a spéculer.

Cette pièce peut être en fonction depuis 1998, et 17 ans de fonctionnement c'est déjà pas mal. Et dans tous les cas la fonctionnent première n'est pas atteinte par cette panne, a savoir maintenir la vie dans l'espace.

Dans la colonisation de Mars par l'homme il y a une autre facteur a prendre en compte , sur Mars il y a des ressources. il est envisageable de mettre en place des sites d'exploitation robotisé pour produire les éléments les plus important .


Je ne spécule pas, c'est surtout pour dire que dès qu'on arrive dans l'espace, ça devient très compliqué d'avoir tout ce qu'il faudrait pour réparer tout de suite une panne.

Et encore plus sur Mars. Certes on doit pouvoir se servir des ressources sur place, mais il y a des facteurs environnementaux à prendre en compte comme la poussière.
Bruce dans sa vidéo explique très bien tout ça.


je pense que l on est tous d'accord pour dire que le voyage interplanétaire reste compliqué.

"On voit là les limites du voyage sur Mars" pour moi c'est aucunement une limite. c'est surtout ce terme de limite qui me dérange.


Anonyme
Le #1868186
MickHammer a écrit :

Mike-63 a écrit :

MickHammer a écrit :

Mike-63 a écrit :

On voit là les limites du voyage sur Mars dont il est question à la fin de l'article. Ca me semble compliqué d'avoir en stock tout ce qui est vital et qui peut potentiellement tomber en panne.
Sans compter qu'une fois réparé, pourquoi la nouvelle pièce ne tomberait pas elle aussi en panne.

D'ailleurs, allez voir la vidéo quickie 09 de la chaîne e-penser qui évoque justement le voyage sur Mars et qui est très intéressante.


on n'a pas suffisamment d'information sur la pièce en panne pour commencer a spéculer.

Cette pièce peut être en fonction depuis 1998, et 17 ans de fonctionnement c'est déjà pas mal. Et dans tous les cas la fonctionnent première n'est pas atteinte par cette panne, a savoir maintenir la vie dans l'espace.

Dans la colonisation de Mars par l'homme il y a une autre facteur a prendre en compte , sur Mars il y a des ressources. il est envisageable de mettre en place des sites d'exploitation robotisé pour produire les éléments les plus important .


Je ne spécule pas, c'est surtout pour dire que dès qu'on arrive dans l'espace, ça devient très compliqué d'avoir tout ce qu'il faudrait pour réparer tout de suite une panne.

Et encore plus sur Mars. Certes on doit pouvoir se servir des ressources sur place, mais il y a des facteurs environnementaux à prendre en compte comme la poussière.
Bruce dans sa vidéo explique très bien tout ça.


je pense que l on est tous d'accord pour dire que le voyage interplanétaire reste compliqué.

"On voit là les limites du voyage sur Mars" pour moi c'est aucunement une limite. c'est surtout ce terme de limite qui me dérange.


Limite liée aux connaissance, à la technologie actuelles si tu préfères.

Ce qui est aujourd'hui une limite ne le sera plus demain.
Le #1868226
Hé ben, avoir investit autant de milliards pour ne pouvoir remplacer un fusible que dans 1 an ?! C'est un peu chèro l'installation électrique non ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]