Roaming : le Parlement européen vote la baisse des tarifs

Le par  |  2 commentaire(s)
Parlement Europe logo

Le Parlement européen a validé les propositions de baisse de tarifs des différentes composantes de l'itinérance mobile ( voix, SMS, data ) au sein de la zone Europe. La mise en application est prévue dès cet été.

Parlement Europe logoLe mois de mars a permis l'émergence d'un ensemble de dispositions visant à réduire le prix de la téléphonie mobile en situation d'itinérance mobile ( ou roaming ) au sein de la zone Europe, et faisant suite à la mise en place de l'eurotarif, qui plafonne le coût de la minute d'appel depuis 2007.

Le nouveau dispositif abaisse le plafond des appels voix et élargit la réglementation au SMS et au trafic data en itinérance. Après examen, le Parlement européen vient de valider l'ensemble de ces mesures, qui pourront être introduites dès le mois de juillet 2009.

Le prix de la minute d'appel voix en itinérance passera donc à 0,43 € / mn HT en réception  ( contre 0,46 € / mn actuellement ) et 0,19 € / mn HT en émission ( contre 0,22 € / mn ), tandis que le coût unitaire du SMS envoyé en itinérance ne pourra pas dépasser 0,11 € HT.


La valeur du trafic data mobile en itinérance également plafonnée
" Quand le marché ne fonctionne pas, le législateur doit intervenir ", a justifié Viviane Reding, commissaire à la Société de l'information. Et si le trafic data mobile en itinérance avait semblé un temps échapper à une réglementation, c'est finalement une limite maximum de 1 € HT / Megaoctet  qui sera imposée au 1er juillet 2009, avant de passer à 0,80 € / Mo en juillet 2010 puis 0,50 € / Mo en juillet 2011, tandis que les consommateurs devront être avertis lorsqu'ils approchent d'une consommation de 50 € HT.

En guise de lot de consolation, les opérateurs pourront tarifer automatiquement les 30 premières secondes par appel en itinérance mais devront assurer une facturation à la seconde à partir de la 31e seconde. Ces mesures sont prévues pour encadrer le marché mobile européen jusqu'au 20 juin 2012. Des évaluations régulières permettront de vérifier leur impact et serviront de base pour décider s'il faut prolonger dans le temps les divers plafonnements.

Le but du dispositif consiste également à éviter le " choc de la facture mobile " au retour des vacances dont la complexité de tarification et le flou autour des usages compris ou pas dans l'abonnement peuvent conduire à de douloureuses surprises.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #447211
pfff 1euro le Mo.

Autant dire adieu au surf sur mobile, ou alors faut d'abord gagner à l'euromillion pour pouvoir profiter de ça.
Le #447241
Je pige pas comment ces entreprises ne se plis pas aux volontés de l'état et des citoyens.

Ils se pensent au dessus de la masse Ok. Mais beaucoup trop oublie que c'est grâce aux aides public qu'ils ont réussis a faire fructifier leurs marchés.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]