Fin des coûts du roaming en Europe : il n'y a pas que des avantages

Le par  |  9 commentaire(s) Source : La Tribune
Europe-commission

La fin des surcoûts de l'itinérance en Europe, ou roaming, préparée par Nellie Kroes pour une application qui pourrait être votées en 2014 et être effective à partir de 2015, n'a pas que des partisans, même dans l'optique du marché télécom européen.

Les surcoûts de l'utilisation des mobiles en itinérance ou roaming constituent des revenus significatifs pour les opérateurs mobiles même s'ils sont plafonnés par la Commission européenne via un eurotarif afin d'éviter la "shock bill" ou facture mobile salée du retour de vacances à l'étranger.

Le plafonnement par paliers vise un objectif plus large de marché télécom unique où le surcoût de l'itinérance serait annulé et les prix ramenés sur ceux des communications nationales. Neelie Kroes, commissaire européenne aux questions de télécommunications, a préparé un projet d'élimination des surcoûts du roaming qui, s'il est voté par le Parlement européen en 2014, pourra être effectif dès 2015.

Cette évolution est sans doute très intéressante pour les consommateurs mais les opérateurs mobiles, déjà agacés par le plafonnement alors qu'ils voudraient un équilibrage par le seul jeu normal de la concurrence, tirent de nouveau la sonnette d'alarme sur ce point.

Europe logo pro Stéphane Richard, PDG d'Orange, a exprimé à plusieurs reprises sa désapprobation et le risque d'un déséquilibre du marché européen par des transferts brutaux de valeur et regrette une nouvelle fois une position de la Commission européenne trop en faveur des seuls consommateurs.

La Tribune note aussi que l'Arcep, déjà critiquée par les acteurs du marché pour ses décisions à l'avantage des consomateurs, n'est pas aveuglément favorable à l'abandon des surcoûts du roaming. Le régulateur estime que cela pourrait avoir des effets collatéraux non négligeables et peut-être même contraires au projet de marché télécom européen unique.

La fin de l'itinérance mettrait en effet tous les opérateurs mobiles opérant en Europe en confrontation directe alors qu'ils se sont développés dans des cadres réglementaires différents, avec des objectifs distincts, notamment sur la qualité de couverture, avec ses énormes coûts de licences et d'infrastructures à amortir et impossibles à rentabiliser en cas de concurrence frontale de tous les opérateurs et de prix tirés vers le bas par ceux qui ont le moins de contraintes.

Le sujet est donc bien plus complexe qu'un simple alignement du prix de l'itinérance sur celui des communications nationales et toute décision à ce niveau peut avoir de fortes répercussions, et à plusieurs niveaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1394142
Allez encore les pleureuses qui on peur de perdre leurs énorme stock option et autres primes.
Le #1394182
Les pauvres, ils ne vont plus se faire des c.... en or sur notre dos. Ils se sont gavés pendant des années et ils osent se plaindre
Le #1394192
Pour détruire les télécoms européens c'est la meilleur décision à prendre. Nous sommes dirigés par des ignorants.
Le #1394202
Rappelez moi, ce n'est pas les 3 opérateurs qui ont été accusés plusieurs fois d'entente sur les prix ?

Donc laissez simplement la concurrence s'appliquer, visiblement ça ne fonctionne pas bien dans les Telecoms...

Heureusement que nous avons Nellie KROES qui s'attache particulièrement à ce que ce secteur ne reste pas cantonné sur des positions trop confortables... Et Free, bien évidemment.

Merci Free. ;-)
Le #1394372
ça me rappelle l’affirmation qu'il était impossible de s'aligner sur les tarifs de free mobile, et que Free Mobiles n'était pas viable ... Et puis un premier s'en est rapproché, un second a fait mieux et finalement, comme ce n'était pas si impossible que ça et tout le monde propose son abonnement free-like ...

Ne pas croire cs pleureuses.
Le #1394412
Cette décision est extrêmement dangereuse. Il suffirait qu'une boite se crée dans un pays peu taxé et offrant des appels pas chers et toute l'europe ira acheter les SIM chez eux, mais les opérateurs de chaque pays devront continuer à payer leur réseau.
Ces opérateurs risquent de réduire les investissements faute de revenus, et au final, ce sera la mort des principaux opérateurs européens.

Le #1394472
ViktorE a écrit :

Cette décision est extrêmement dangereuse. Il suffirait qu'une boite se crée dans un pays peu taxé et offrant des appels pas chers et toute l'europe ira acheter les SIM chez eux, mais les opérateurs de chaque pays devront continuer à payer leur réseau.
Ces opérateurs risquent de réduire les investissements faute de revenus, et au final, ce sera la mort des principaux opérateurs européens.


je vois pas ce qui pose problème. cette boite devra payer la conso aux gros opérateurs locaux. Ces derniers se gaveront moins, c tout.
Avec un prix fixe ils se démerderont entre eux plutôt que de surtaxer le consommateur final.
Si les surtaxes avaient été raisonnables, il n'y aurait pas eu besoin de légiférer.

Et puis ils vont bien trouver un moyen de nous faire payer : forfait national seulement, pour chaque pays d'europe tu paies en plus un forfait.

Y'en a des moyens, et ils en ont de l'imagination.

Et pour finir je verse une petite larme pour Stéphane Richard , mouarf !
Le #1394832
ViktorE a écrit :

Cette décision est extrêmement dangereuse. Il suffirait qu'une boite se crée dans un pays peu taxé et offrant des appels pas chers et toute l'europe ira acheter les SIM chez eux, mais les opérateurs de chaque pays devront continuer à payer leur réseau.
Ces opérateurs risquent de réduire les investissements faute de revenus, et au final, ce sera la mort des principaux opérateurs européens.



Sauf que ton "petit" opérateur, comme il a pas de réseau à lui, il va louer l'usage des autres, gros, qui vont remplir les poches facilement.

Seulement, c'est sur, faut pas qu'ils espèrent pouvoir facturer un prix 100 fois plus cher que le cout du service du coup....
Le #1406722
Moi çà fait pas mal de temps comme je voyage que j'ai trouvé la solution. J'ai pris une offre chez Transatel où t'as toute l'Europe incluse dedans.

Pour faire simple quand je suis en France ou en Belgique et bien c'est pareil. J'ai même plusieurs numéro sur la même SIM. Un Français et un Belge.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]