Kepler-452b, cette exoplanète cousine de la Terre à 1400 années-lumières

Le par  |  9 commentaire(s)
Kepler 452b Terre

La NASA annonce avoir découvert une exoplanète qui pourrait être une cousine de la Terre en étant positionnée autour d'une étoile similaire au Soleil et dans la "zone de vie", c'est à dire ni trop près ni trop loin de son étoile.

Kepeler 452bLa NASA, via le Jet Propulsion Laboratory de Caltech et le télescope spatial Kepler, vient d'annoncer la découverte d'une exoplanète baptisée Kepler-452b située à 1400 années-lumière de la Terre et qui a la particularité d'orbiter autour d'une étoile similaire au Soleil.

L'autre élément intéressant est que la planète est positionnée comme la Terre à une distance située ni trop près ni trop loin de l'étoile, dans une zone qui lui permettrait de disposer d''eau à l'état liquide, et qui pourrait abriter de la vie.

Kepler-452b possède tout de même un diamètre 60% plus important que la Terre et tourne autour de son étoile en 385 jours. Reste à déterminer si elle est rocheuse comme notre planète ou gazeuse comme Jupiter et si elle dispose d'une atmosphère.

La présence de cette cousine de la Terre dans la zone favorable à la vie et pendant plus de temps que la Terre font évidemment espérer qu'il s'agisse d'une planète ayant développé la vie mais il faudra collecter encore beaucoup d'informations avant de déterminer si elle est autre chose qu'une boule de gaz.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1851447
Y a rien de plus proche sérieux ?
Le #1851449
Pour ceux qui rêvent déjà de "Terre 2.0", Kepler 452b n'est pas la meilleure candidate qui soit. Doug Caldwell, chercheur au Seti Institute, précise en effet :
Si Kepler 452b est bien une planète rocheuse, sa position par rapport à son étoile pourrait signifier qu'elle vient juste d'entrer dans la phase d'emballement de l'effet de serre de son histoire climatique. L'énergie croissante de son soleil vieillissant doit chauffer sa surface et pourrait faire évaporer les océans. La vapeur d'eau serait alors perdue pour toujours. Kepler 452b pourrait bien connaître aujourd'hui ce que la Terre subira dans plus d'1 milliard d'années, quand le Soleil vieillira et deviendra plus lumineux"
Le #1851450
il y'a plus d'etoiles dans l'univers qu'il n'y a de grains de sable sur terre, le probleme ce sont les distances. Si la lune etait à 1mm de la terre à cette echelle mars serait a 20cm de la terre et proxima du centaure qui est le systeme solaire le plus proche serait à 135 km de la terre. Il y a des milliards de milliards de planetes et pendant des millions nous ne ferons que les regarder elles sont trop loin
Le #1851457
Elrod a écrit :

Pour ceux qui rêvent déjà de "Terre 2.0", Kepler 452b n'est pas la meilleure candidate qui soit. Doug Caldwell, chercheur au Seti Institute, précise en effet :
Si Kepler 452b est bien une planète rocheuse, sa position par rapport à son étoile pourrait signifier qu'elle vient juste d'entrer dans la phase d'emballement de l'effet de serre de son histoire climatique. L'énergie croissante de son soleil vieillissant doit chauffer sa surface et pourrait faire évaporer les océans. La vapeur d'eau serait alors perdue pour toujours. Kepler 452b pourrait bien connaître aujourd'hui ce que la Terre subira dans plus d'1 milliard d'années, quand le Soleil vieillira et deviendra plus lumineux"


Y a des caves qui préfèrent subir la fin du monde là bas.

Le #1851465
Même si l'on arrivait à voyager à la vitesse de la lumière, cela nous prendrait tant de temps pour voyager vers la moindre étoile qu'il vaut mieux se résoudre à se dire qu'on mourra sur Terre quoi qu'il arrive.
Le #1851472
Je pense surtout que l'intérêt de ces découvertes réside dans la connaissance de savoir s'il existe une autre forme de vie ailleurs, savoir si on est pas seul.
Tout cela remettrait en cause (ou pas) certaines théories sur la genèse ...
Le #1851494
Faudra connaitre les degrés en surface de jour et de nuit ...
S'il n'y a pas d'extrêmes en température positive ou négative ...

Alors, on a trouvé la "roue de secours" de la planète Terre
Le #1851523
JCDentonMale a écrit :

Même si l'on arrivait à voyager à la vitesse de la lumière, cela nous prendrait tant de temps pour voyager vers la moindre étoile qu'il vaut mieux se résoudre à se dire qu'on mourra sur Terre quoi qu'il arrive.


Quand bien même nous attendrions pour avoir une technologie plus avancée ou quoi ... que l'humanité sera déjà morte depuis bien longtemps ...
Le #1851581
skynet a écrit :

Je pense surtout que l'intérêt de ces découvertes réside dans la connaissance de savoir s'il existe une autre forme de vie ailleurs, savoir si on est pas seul.
Tout cela remettrait en cause (ou pas) certaines théories sur la genèse ...


La genèse, pitié. Écrite par des ignares qui devaient encore croire que le soleil tournait autour d'eux, sa crédibilité n'est plus à démonter, elle est morte il y a longtemps... Certains esprits scientifiques en caressent encore l'idée pour la pure déconnade rhétorique. Les premiers trolls, qui sait.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]