Kickstarter : il dilapide les 122 000 $ récoltés par son projet à des fins personnelles

Le par  |  10 commentaire(s) Source : The Verge
doom kickstarter

La nouvelle va être difficile à accepter pour les quelques 1246 personnes ayant réalisés des dons au projet kickstarter " The Doom that Came To Atlantic City ! " : l’auteur du projet a dépensé l’intégralité des fonds, à des fins personnelles.

Ce n’est sans doute pas le premier abus de la sorte sur les plateformes de financement participatif, mais c’est certainement l’un des rares à être rapidement avoué par son auteur.

jeu kickstarter2 Au début du mois de mai 2012, Erik Chevalier lançait un projet sur la plateforme de financement Kickstarter. Son idée ? Créer un jeu de plateau proposant des figurines créées par le sculpteur Paul Komoda.

Sur 35000 $ nécessaire à la réalisation du projet, le jeu avait récolté 122 874 $ de dons, au travers de 1246 participants. Seulement plus d’un an après la fin du financement, l’auteur du projet annonce qu’il sera incapable d’honorer les commandes et de rembourser les participants.

Erik Chevalier explique ne pas être en mesure de sortir son jeu par "manque total d’expérience dans l’édition de jeux de plateaux " mais aussi par des " conflits d’égo " et des obstacles techniques et légaux divers.

En réalité, l’auteur du projet a pioché dans les fonds kickstarter récoltés pour financer son déménagement vers la ville de Portland. Il aurait également démissionné de son emploi.

L’auteur aurait également expliqué que l’argent récolté avait pour but la création de sa propre société de jeux. Un aspect qui n’est pas abordé dans la page de financement du jeu de plateau pour lequel les personnes ont investi.

Il explique qu’une grande partie de l’argent aurait servi à créer des prototypes afin de rencontrer des investisseurs et de séduire des banques pour le financement de sa société. Une somme considérable qui ne lui permet plus de réaliser le jeu promis sans soutien à l’heure actuelle.

Actuellement, aucun des collaborateurs d' Erik Chevalier ne le soutient dans ses déclarations, et tous nient avoir eu connaissance de la situation. " Aucun de nous n’a reçu de fonds soulevés par l’opération Kickstater ou les préventes.". Ils souhaitent d’ailleurs aujourd’hui proposer une version imprimable du jeu sous sa forme conceptuelle afin de dédommager partiellement les investisseurs.

Erik Chevalier a annoncé qu’il envisagerait peut-être de rembourser les investisseurs ( un point imposé par Kickstater lorsque les projets ne se concrétisent pas), malheureusement cela risque d’être long. Sans un sous en poche et sans emploi il va lui être difficile de réparer ses erreurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1420932
C'est unnexcroc, c'est tout. Il y a la justice pour ça. En espérant que les investisseurs ne sont pas trop naïf et que l'un d'entre eux osera saisir un tribunal. Sinon ce genre de chose risque de se reproduire !
Le #1420962
A noter, car ça n'apparaît pas dans la news, que kickstarter garde sa commision de 10% soit ~12000$
Le #1421152
C'est peut-être quelqu'un de naif. Il y en a beaucoup. Ils croient pouvoir faire fabriquer pour pas cher, de beaux objets. Mais, en réalité, rien que pour faire les prototypes, les moules, ça coutent hyper chers, malgré les imprimantes 3D et autres progrès techniques.

En plus, si c'est un perfectionniste qui crée des embrouilles avec les fournisseurs, et qui perd son emploi, alors ça n'arrange pas les choses.

Ce n'est pas facile du tout de devenir entrepreneur. Etre investisseur n'est pas évident non plus car il y a tout le temps des risques, comme le montre cette mésaventure qui n'est pas unique.
Le #1421242
billgatesanonym a écrit :

C'est peut-être quelqu'un de naif. Il y en a beaucoup. Ils croient pouvoir faire fabriquer pour pas cher, de beaux objets. Mais, en réalité, rien que pour faire les prototypes, les moules, ça coutent hyper chers, malgré les imprimantes 3D et autres progrès techniques.

En plus, si c'est un perfectionniste qui crée des embrouilles avec les fournisseurs, et qui perd son emploi, alors ça n'arrange pas les choses.

Ce n'est pas facile du tout de devenir entrepreneur. Etre investisseur n'est pas évident non plus car il y a tout le temps des risques, comme le montre cette mésaventure qui n'est pas unique.


C'est surtout un type sans fric qui a eu l'idée d'en trouver sur kickstarter, c'est un vulgaire escroc, il n'y a rien à défendre !!!!
Le #1421282
liberal a écrit :

A noter, car ça n'apparaît pas dans la news, que kickstarter garde sa commision de 10% soit ~12000$


Dans ce cas que Kickstarter rembourse. Il y en a marre de ces sociétés qui prennent des commissions sans contrepartie. Vu que les capitaux drainées sur Kickstarter sont importants, je ne vois pas ce qui justifie 10% pour simplement mettre en valeur des projets sur un site web
Le #1421292
zeds a écrit :

liberal a écrit :

A noter, car ça n'apparaît pas dans la news, que kickstarter garde sa commision de 10% soit ~12000$


Dans ce cas que Kickstarter rembourse. Il y en a marre de ces sociétés qui prennent des commissions sans contrepartie. Vu que les capitaux drainées sur Kickstarter sont importants, je ne vois pas ce qui justifie 10% pour simplement mettre en valeur des projets sur un site web


Tout à fait. PayPal prend une commission nettement plus faible bien que déjà pas mal (autour de 2.5-3% je crois), mais à ce prix ils fournissent la gestion des contentieux. Avec une _énorme_ commission de 10%, Kickstarter pourrait même se permettre de proposer une sorte d'assurance, avec remboursement +/- complet des participants en cas de fraude de ce genre.
Le #1421432
tout ca pour pondre un monopoly ?!
d'ailleurs il se serait pas pris un procès ?
Le #1421492
il n'y a pas de loi contre les pigeons ???
(il demande 35K, on lui en donne 122K .... lol quoi ..)

hahaha !!

ok, je sort
Le #1421582
pas sur que la justice puisse réparer quoi que ce soit sur ce coup. Si le gars n'est pas solvable les contributeurs auront plus que leurs yeux pour pleurer ...
L'homme est un loup pour l'homme ...
Le #1422202
Lebubu a écrit :

pas sur que la justice puisse réparer quoi que ce soit sur ce coup. Si le gars n'est pas solvable les contributeurs auront plus que leurs yeux pour pleurer ...
L'homme est un loup pour l'homme ...


La notion de solvabilité est typiquement française aux USA si un juge dit que tu dois payer, tu pais !!! et si tu dois y mettre toute ta vie et engager tes enfants et arrières petits enfants, ils se gênent pas les bougres
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]