Kindle : Amazon étend le modèle de vente des ebooks

Le par  |  0 commentaire(s)
Amazon logo pro

Dans un effort pour intéresser plus d'éditeurs à publier pour sa plate-forme Kindle Store, Amazon lance une nouvelle formule qui promet aux éditeurs un retour de 70% des revenus sous certaines conditions.

Amazon logo proAux Etats-Unis, le marché des lecteurs d'ebooks et des plates-formes de contenus a commencé à prendre forme, avec une domination d' Amazon et de ses lecteurs e-paper Kindle, désormais vendus dans le monde entier.

Le salon CES 2010 de Las Vegas, avec ses multiples annonces de nouveaux lecteurs, souligne les enjeux de ce jeune secteur qui, comme dans d'autres domaines, ne peut intéresser le public que s'il dispose d'une vaste offre de contenus.

Kindle 2 02Là encore, Amazon a bien fait les choses en proposant un catalogue de plusieurs centaines de milliers d'ebooks. Et même s'ils sont proposés sous un format propriétaire qui permet d'exercer un certain contrôle sur le marché, les ebooks et le Kindle ont fait les belles heures des ventes d'Amazon pendant les fêtes de fin d'année.

Malgré tout, la concurrence s'organise, qu'elle vienne directement de Sony ou de façon plus diffuse de Barnes & Nobles qui négocie avec divers fabricants de lecteurs d'ebooks un accès à son propre catalogue, tout en ayant son propre lecteur, le Nook ( avec quelques déconvenues, comme son lancement retardé ).

Et pour continuer de générer du contenu, Amazon mène une offensive dirigée frontalement contre l'édition papier en essayant notamment d'accentuer les différences de prix entre les deux formats pour inciter les consommateurs à choisir de préférence la version numérique.


Nouvelle option à 70% pour le modèle de vente
Amazon annonce donc un nouveau modèle de vente pour les auteurs et éditeurs souhaitant apparaître sur le Kindle Store, modèle qui fait miroiter un possible retour de 70% des revenus générés par les ventes, moyennant certaines conditions.

A titre d'exemple, le groupe américain cite le cas d'un ouvrage numérique proposé à 8,99 dollars, pour lequel le reversement aux auteurs et éditeurs revient à 3,15 dollars avec le modèle de vente actuel mais passera à 6,25 dollars avec le nouveau système des 70%.

Mais pour y avoir droit, il faudra accepter certaines conditions :

  • le prix de l'ebook devra être compris entre 2,99 et 9,99 dollars
  • le prix de l'ebook devra être au moins de 20% inférieur à celui de sa version papier
  • le livre pourra être vendu dans toutes les zones géographiques pour lesquelles l'auteur ou l'éditeur a signé des droits
  • le livre pourra intégrer les fonctionnalités décidées par Amazon, comme le text-to-speech, et d'autres que pourrait ajouter le fabricant du Kindle
  • le prix devra être égal ou inférieur aux prix de la concurrence

L'option du modèle de revenus à 70% ne pourra donc pas être appliquée à tous les ouvrages et vise à constituer du contenu dans le segment inférieur du marché, qui pourra constituer un produit d'appel efficace pour des ouvrages plus onéreux.

D'autre part, elle tente de s'assurer d'avoir toujours le meilleur prix, quel que soit le distributeur ou le support. Sa mise en application est prévue pour le 30 juin prochain. Pendant ce temps, en France, on continue d'espérer faire du livre numérique l'équivalent de sa version papier avec l'assurance d'un prix unique et contrôlé par les éditeurs...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]