Kindle Fire : vendue 199 $, mais 209 $ pour la fabriquer

Le par  |  2 commentaire(s) Source : IHS iSuppli
Kindle Fire Amazon

En proposant sa tablette Kindle Fire à 199 dollars, Amazon a surpris les observateurs qui attendaient plutôt un prix de 250 dollars. Et un élément se confirme : le groupe vend sa tablette à perte pour mieux se rattraper sur les contenus.

Kindle Fire AmazonLe groupe Amazon a annoncé sa première tablette Kindle Fire la semaine dernière et cette dernière va avant tout servir de support à la consommation de ses services et contenus, harmonisés au sein d'un plate-forme dédiée reposant sur Android mais suivant son propre chemin de développement.

Et là où les observateurs attendaient un prix de vente de 250 dollars, le groupe américain a créé la surprise en annonçant que son produit serait commercialisé mi-novembre au tarif de 199 dollars. Aussitôt, certains ont exprimé l'idée qu' Amazon pourrait vendre à perte son appareil pour mieux se rattraper sur les contenus.

Une première estimation du prix de la BOM ( Bill of Materials ) fournie par le cabinet d'études IHS iSuppli confirme cette hypothèse. Le coût de l'ensemble des composants est évalué à 191,65 dollars et grimpe à 209,63 dollars si l'on ajoute les coûts d'assemblage.

Amazon ferait donc au mieux un bénéfice de 10 dollars par appareil. En comparaison, le coût des composants d'une tablette iPad ( à ses débuts ) d' Apple était estimé à 250 dollars, pour un prix de vente débutant à 499 dollars.


Un positionnement spécifique

Et IHS iSuppli de rappeler les bases de la stratégie d' Amazon : attirer les consommateurs grâce à ses produits numériques pour mieux leur vendre tous les biens physiques qui constituent en réalité l'essentiel de son modèle économique.

IHS iSuppli Kindle Fire
C'est l'écran qui coûte le plus cher dans le Kindle Fire

Amazon peut donc se permettre de lancer un produit à perte si cela peut servir de porte d'entrée vers l'ensemble de son catalogue d'articles physiques. Et alors que la plupart des journalistes et commentateurs sont tombés dans le piège de la comparaison directe avec l' iPad, le Kindle Fire est plus un super lecteur d'ebooks avec fonctions avancées de navigation Web et d'accès au catalogue d' Amazon qu'une tablette tactile à bas coût.

Comme nous l'avions déjà suggéré, IHS iSuppli voit le Kindle Fire comme un super eReader à cheval entre les catégories liseuse et tablette. Les analystes voient dans ce double positionnement les germes de son succès et la possibilité que le Kindle Fire devienne effectivement le produit le plus vendu derrière la tablette iPad, ce qui pourrait devenir une mauvaise nouvelle pour les fabricants de tablettes non iOS.

IHS iSuppli confirme également la parenté avec la tablette PlayBook de RIM dans le design interne et le choix des fournisseurs, les deux appareils étant assemblés par Quanta Computer.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #839791
C'est pas censé être interdit la vente à perte ? Ou c'est encore à la gueule du client ?
Le #839821
La vente à perte est interdite pour un revendeur, sauf dérogation.
Ceci dit, Amazon peut vendre sa tablette à perte et se rattraper sur le contenu qui est immense chez eux, contrairement aux autres tels Samsung, Motorola... En plus ces derniers sont aussi chers que l'iPad, et çà, Amazon l'a bien compris!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]