Après eDonkey, Kuro ferme les portes du P2P

Le par  |  3 commentaire(s)
eDonkey

Après eDonkey.

Après eDonkey...
Dans la tourmente depuis l'année dernière, le client Peer to Peer eDonkey, développé par la société MetaMachine, n'est plus suite aux plaintes de la Recording Industry Association of America. Afin d'éviter des poursuites pour violations des droits d'auteurs, MetaMachine va payer un dédommagement de 30 millions de dollars et s'est en effet engagée à cesser immédiatement la distribution et le développement de nouvelles moutures d'eDonkey, eDonkey 2000, et Overnet, et à tout mettre en oeuvre pour empêcher l'échange de fichiers via des versions antérieures de ses logiciels.


Kuro ferme aussi

L'industrie du disque poursuivait également un site taïwanais d'échange de fichiers en ligne nommé Kuro. La société Fashion Now distribuait en effet un logiciel P2P du même nom permettant de télécharger de la musique sous copyright à volonté, pour la modique somme de 2,4 euros par mois. A ce tarif, on comprend mieux l'engouement populaire et la présence de 500.000 abonnés à Taiwan et en Chine....

Aujourd'hui, la société a annoncé fermer son service le 15 octobre prochain et payer des dommages et intérêts pour faire cesser les poursuites engagées. Tout comme d'autres acteurs de ce domaine pris la main dans le sac, la société se tournera vers une offre légale de vente de musique.

C'est donc un nouveau coup dur pour le P2P, même si ce type de réseau et le nombre de logiciels se propagent plus vite que la RIAA n'est capable d'en fermer.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #130584
Ouais c'est que des logiciels payant qui ferment, emule devrait survivre<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #130600
Pas étonnant qu'ils considèrent les logiciels libres comme "le mal absolu", vu qu'ils ne peuvent faire pression ni fermer de tel projet (comme emule), vu que les sources sont disponibles, que n'importe qui peut en continuer le développement, qu'il n'y a pas de sociétés sur qui il suffit de taper pour tout faire fermer.
Le #130608
Qu'ils baissent donc le prix de leur CDs pour tuer le P2P et ce sans DRM
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]