Liberator : 9 coups de feu tirés avec succès à partir de la première arme imprimée en 3D

Le par  |  12 commentaire(s)
liberator 3D

Il y a quelques semaines, Defense Distributed publiait les plans 3D d’une arme à feu entièrement imprimable. Des débats s’en sont suivis avec le gouvernement US et l’ITAR, mais également quelque 100 000 téléchargements dont au moins un n’aura pas été vain.

Quelques semaines après que les plans du « Liberator », une arme à feu de poing, n’ont été diffusés sur la toile par Cody Wilson de Defense Distributed, voici qu’un utilisateur nous présente le résultat de l’impression des plans.

liberator 3D Ce sont plus précisément deux ingénieurs, armuriers dans le Wisconsin qui viennent de publier une vidéo de leur Liberator fraichement imprimé sur une imprimante 3D annoncée comme « bon marché ».

Contrairement à Defense Distributed qui présente ses modèles imprimés avec une imprimante 3D Stratasys à 8000 $, les deux armuriers ont testé l’impression sur une imprimante beaucoup plus abordable : une Luzbot AO-101 à 1725 $.

L’ensemble des pièces a été imprimé en 48 heures, et aura couté dans son ensemble seulement 25 $ de matériau.

« Les gens pensent qu’il faut une machine à 8000 $ et que l’arme explose après le premier coup. Je veux réfuter cette idée » partage l’un des armuriers. « Ca fonctionne, et je veux que cela se sache ».

Michael Guslick est l’un des premiers armuriers à avoir testé l’impression 3D dans la confection de pièces d’armes à feu, et a avoué que l’arme proposait toutefois quelques incidents de tir, le percuteur ne remplissant pas son rôle de façon systématique. Il s’agit là principalement d’un problème de puissance au niveau du ressort qui est lui-même imprimé.

9 tirs successifs ont ainsi pu être réalisés avec le Liberator. Néanmoins, l’arme accuse une usure prématurée sur beaucoup de pièces, principalement au niveau des visses qui maintiennent l’ensemble et qui se tordent après quelques coups.

Les deux armuriers y voient deux points principaux. L’occasion ici est de mettre en garde sur le danger de proposer ces plans à n’importe qui, la menace de voir des armes proliférer à grande vitesse est bien réelle.

Autre point : la capacité pour les industriels de développer plus rapidement de nouvelles armes à destination de divers marchés, ou d’améliorer des plateformes déjà existantes.

  

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1315922
"8 tirs successifs ont ainsi pu être réalisés avec le Liberator. Néanmoins, l’arme accuse une usure prématurée sur beaucoup de pièces, principalement au niveau des visses qui maintiennent l’ensemble et qui se tordent après quelques coups."

Enfin pour faire une connerie, y a pas besoin de vider 10 chargeurs. Punaise, avec la bêtise grandissante des gens et la fabrication d'armes à la maison, je sais pas où on va, mais on y va.
Le #1315932
L'impression 3D est une véritable révolution, un plus, une amélioration mais ... Comme toute bonne chose, il y aura toujours des tordus pour en faire un usage répréhensible C'est le revers de la médaille du progrès Cela a toujours été le cas. Un ordinateur qui donne des résultats scientifiques, c'est génial ... Un ordinateur qui guide un missile sur sa cible, l'est déjà moins
Le #1315992
Wow... ils ont réussi à faire ça avec une imprimante à 1725 dollars et pour un coût en matériaux de seulement 25 dollars ?

Le truc le plus flippant c'est le commerce qui va se créer à partir de ça : un mec s'y connaissant un peu achète une imprimante 3D, récupère les plans et vends des armes "jetables" pour 100-150 euros (le reste, c'est tout bénef ) .
Pratique pour les règlements de compte ou exécutions, peu de moyen de tracer la provenance de l'arme, possibilité de la détruire facilement. Un pas en avant pour la criminalité, et un vrai cauchemar pour les forces de police et la population...
Le #1316032
Le "message" des armuriers est ahurissant : attention les vis prennent du jeu, vous pourriez vous blesser en utilisant une telle arme ... Haha, grandiose, moi qui pensais que ce seraient les mecs en FACE de l'arme,qui couraient un risque !!

à orakaa: ton commentaire est juste, et ça fait froid dans le dos !!!
Le #1316142
pauvres fous de ricains. On leur donne les moyens de révolutionner l'industrie et la seule chose qu'ils fabriquent, c'est des armes...
Le #1316152
Ulysse2K a écrit :

L'impression 3D est une véritable révolution, un plus, une amélioration mais ... Comme toute bonne chose, il y aura toujours des tordus pour en faire un usage répréhensible C'est le revers de la médaille du progrès Cela a toujours été le cas. Un ordinateur qui donne des résultats scientifiques, c'est génial ... Un ordinateur qui guide un missile sur sa cible, l'est déjà moins


Sauf que là on est vraiment plus dans le cas d'une poignée d'individus aux compétences spécifiques détournant l'usage d'une avancée technologique dans un système complexe et peu abordable.

On est dans le cas où comme l'a très bien expliqué orakaa, la dérive risque de se généraliser à vitesse grand V. C'est vraiment pas la même échelle. J'ai vraiment l'impression qu'il n'y a pas grand monde actuellement qui mesure l'étendue du problème.

Et la vraie question est : Y-a-t-il seulement une parade ? Le pire c'est que j'en doute franchement.
Le #1316372
Sicyons a écrit :

Ulysse2K a écrit :

L'impression 3D est une véritable révolution, un plus, une amélioration mais ... Comme toute bonne chose, il y aura toujours des tordus pour en faire un usage répréhensible C'est le revers de la médaille du progrès Cela a toujours été le cas. Un ordinateur qui donne des résultats scientifiques, c'est génial ... Un ordinateur qui guide un missile sur sa cible, l'est déjà moins


Sauf que là on est vraiment plus dans le cas d'une poignée d'individus aux compétences spécifiques détournant l'usage d'une avancée technologique dans un système complexe et peu abordable.

On est dans le cas où comme l'a très bien expliqué orakaa, la dérive risque de se généraliser à vitesse grand V. C'est vraiment pas la même échelle. J'ai vraiment l'impression qu'il n'y a pas grand monde actuellement qui mesure l'étendue du problème.

Et la vraie question est : Y-a-t-il seulement une parade ? Le pire c'est que j'en doute franchement.


Effectivement, c'est très inquiétant
Le #1316412
Il sont vraiment fou ces ricains laisser les plan en libre service sur le net avec tous les débiles qui courent les rues chez eux.
Le #1316422
Sicyons a écrit :

Ulysse2K a écrit :

L'impression 3D est une véritable révolution, un plus, une amélioration mais ... Comme toute bonne chose, il y aura toujours des tordus pour en faire un usage répréhensible C'est le revers de la médaille du progrès Cela a toujours été le cas. Un ordinateur qui donne des résultats scientifiques, c'est génial ... Un ordinateur qui guide un missile sur sa cible, l'est déjà moins


Sauf que là on est vraiment plus dans le cas d'une poignée d'individus aux compétences spécifiques détournant l'usage d'une avancée technologique dans un système complexe et peu abordable.

On est dans le cas où comme l'a très bien expliqué orakaa, la dérive risque de se généraliser à vitesse grand V. C'est vraiment pas la même échelle. J'ai vraiment l'impression qu'il n'y a pas grand monde actuellement qui mesure l'étendue du problème.

Et la vraie question est : Y-a-t-il seulement une parade ? Le pire c'est que j'en doute franchement.


A part imposer une sorte de verrouillage de l'impression de certaines pièces comme les percuteurs ... A la façon des scanners qui refusent de scanner des livres ou des billets de banque...
Des logiciels 3D qui refusent d'importer des plans d'armes comme Photoshop avec les billets ...

A défaut d’empêcher vraiment ça rendra certainement la tâche plus complexe pour l'utilisateur lambda qui voudrait imprimer une arme " juste pour voir " .

Le problème c'est de filer l'ensemble presque clef en main " tu veux une arme ? appuie sur imprimer ", qui devrait amener beaucoup de curieux et autres détraqués de la détente... Heureusement, même avec ça, en France l'accès aux munitions reste encadré par la loi, et relativement bien respectée dans l'ensemble...
Le #1316502
cerbereOrion a écrit :

Sicyons a écrit :

Ulysse2K a écrit :

L'impression 3D est une véritable révolution, un plus, une amélioration mais ... Comme toute bonne chose, il y aura toujours des tordus pour en faire un usage répréhensible C'est le revers de la médaille du progrès Cela a toujours été le cas. Un ordinateur qui donne des résultats scientifiques, c'est génial ... Un ordinateur qui guide un missile sur sa cible, l'est déjà moins


Sauf que là on est vraiment plus dans le cas d'une poignée d'individus aux compétences spécifiques détournant l'usage d'une avancée technologique dans un système complexe et peu abordable.

On est dans le cas où comme l'a très bien expliqué orakaa, la dérive risque de se généraliser à vitesse grand V. C'est vraiment pas la même échelle. J'ai vraiment l'impression qu'il n'y a pas grand monde actuellement qui mesure l'étendue du problème.

Et la vraie question est : Y-a-t-il seulement une parade ? Le pire c'est que j'en doute franchement.


A part imposer une sorte de verrouillage de l'impression de certaines pièces comme les percuteurs ... A la façon des scanners qui refusent de scanner des livres ou des billets de banque...
Des logiciels 3D qui refusent d'importer des plans d'armes comme Photoshop avec les billets ...

A défaut d’empêcher vraiment ça rendra certainement la tâche plus complexe pour l'utilisateur lambda qui voudrait imprimer une arme " juste pour voir " .

Le problème c'est de filer l'ensemble presque clef en main " tu veux une arme ? appuie sur imprimer ", qui devrait amener beaucoup de curieux et autres détraqués de la détente... Heureusement, même avec ça, en France l'accès aux munitions reste encadré par la loi, et relativement bien respectée dans l'ensemble...


Le souci c'est qu'un percuteur n'a pas une seule forme possible : tu peux jouer et changer la forme donc ça serait contourné aussi vite que ça serait mis en place. Les billets sont différents puisqu'il s'agit de répliques exactes, pas d'objet fonctionnels qui peuvent être adaptés.

Ensuite pour l'accès aux munitions... non, tu ne te procures pas des munitions au Monoprix... mais t'en procurer est bien plus facile qu'on pourrait le croire, surtout que c'est petit, facile à transporter et plus difficile à traquer/suivre que des armes à feu.

Je reprends l'exemple dont je parlais plus haut : tu prends un mec qui achète une imprimante et s'improvise "fabricant". Il vends ses flingues "jetables" et n'a besoin que de 5-6 balles par arme (vu qu'elle cassera après ) . Donc même un usage "personnel", pour un stand de tir par exemple, n'éveillerait pas les soupçons.
Il y aurait même moyen de voir se développer un trafic de balles d'occasion avec des personnes possédant un permis de port d'arme à la sortie des clubs de tir
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]