Lobbying des développeurs Linux pour des pilotes open source

Le par  |  15 commentaire(s)
Tux lit un journal

Pour les développeurs du noyau Linux, il est aujourd'hui grand temps que tout type de matériel dispose de pilotes open source.

Tux lit un journalPour les développeurs du noyau Linux, la coupe est pleine et les pilotes binaires comme ceux qui font la loi sous Windows ne peuvent plus être considérés comme une alternative acceptable aux pilotes open source sous environnement Linux. Pourtant, les progrès et la prise de conscience dans ce domaine sont manifestes avec comme dernier exemple en date, l'ouverture au monde libre de VIA Technologies. Bien d'autres grands constructeurs oeuvrent dans ce sens à l'instar d'Intel, HP, IBM ou encore ATI depuis son rachat par AMD. Alors pourquoi ce cri du coeur ? Tout simplement parce qu'apparemment il existe encore des réfractaires.


nVIDIA pointé du doigt sans être désigné
Dans un communiqué publié par la Linux Foundation qui compte parmi ses membres nombre de sociétés précédemment citées, la communauté des développeurs du noyau Linux en appelle à plus de considération : " Alors que l'immense majorité des matériels disposent désormais de pilotes open source, il y a encore des exceptions. La communauté veut envoyer un message clair à ces fournisseurs et aussi empêcher les futurs fournisseurs de suivre le chemin du code fermé où l'on ne peut tirer pleinement avantage des bénéfices du modèle de développement ouvert de Linux ". Personne n'est donc explicitement désigné, mais c'est un secret de Polichinelle et l'on se doute bien que ces critiques s'adressent tout particulièrement à nVIDIA.

135 développeurs du noyau Linux sont à l'initiative de ce coup de gueule dont les fameux mainteneurs qui se disent tout à fait disposés à offrir leur aide à une société exprimant le souhait de verser un peu dans l'open source. Rappelons par ailleurs qu'en vertu de sa licence GPLv2, le noyau Linux ne peut intégrer aucun code propriétaire. Pour faciliter la vie des utilisateurs, certaines distributions Linux parmi les plus populaires auprès du grand public à l'instar d'Ubuntu, propose des pilotes binaires. Et c'est donc le cas pour les pilotes nVIDIA.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #260271
C'est vrai que l'idéal serait d'avoir des pilotes open source sur les plateforme libre. Mais les constructeurs de matériel informatique devrait au minimum publier les spécifications de leur matériel (descriptif des I/O et des commandes de fonctionnement des cartes). ça laisserait la possibilité à la communauté libre de crér ses propres drivers.

L'inconvénient avec les binaires de nvidia c'est qu'il est difficile de développer des interfaces bas niveau quand on a pas les sources des drivers pour comprendre comment il fonctionne. (notament les accélérations graphique non performante sur linux avec nVidia)
Le #260321
C'est une guéguerre d'arrière-garde, du siècle passé : les NDA et tout ce qui s'en suit.
Préciser l'interface d'accès à un dispositif ne nuit en rien à sa propriété intellectuelle qui est de toute manière protégée.
Ainsi quand bien même un fana découvrirait à coup de microscope électronique les "trésors" d'ingéniosité que nVidia a déployé dans ses puces, il ne pourrait rien en faire commercialement étant donné que les blocs fonctionnels sont protégés "intellectuellement".
Soit nVidia avoue par là-même qu'elle tient en mésestime ce type de protection,
soit elle ne s'est pas protégé (ce dont je doute) soit elle tire bénéfice de l'octroi de ses spécifications (tout est bon dans le cochon).
N'importe quel fabricant de puce grand public publie ses spécifications sinon personne ne peut utiliser le chip.
Mais il y a encore et toujours des résistants produisant des puces onéreuses qui considèrent qu'il est normal de limiter l'accès à leurs puces.
C'est une question de rapport de force, comme toujours.
Et c'est très bien que Linux, fort de son poids désormais, en profite pour faire ce que font tous les autres : du lobbying.
db
Le #260361
Très bonne initiative!
Je ne comprends pas qu'il existe des drivers non open source, les drivers ca fait partie du matériel!
Le #260431
En fait le souci c'est simplement que le code étant propriétaire nVidia les pilotes ne peuvent pas être inclus dans une distribution Linux ???

Et alors ? Windows fait comment pour faire fonctionner les cartes graphiques sans piltotes propriétaires (le pilotes sont signé Microsoft tant qu'aucun pilotes n'a réellement été installés, il ne doit donc pas y avoir de code propriétaire nVidia dedans) ???

C'est du n'importe quoi, je vois pas où est le problème...
Le #260441
@Gourmet "C'est une guéguerre d'arrière-garde, du siècle passé : les NDA et tout ce qui s'en suit."

Au contraire, vu comment ça se profile, la propriété immatérielle est une guerre en cours qui va décider de comment va tourner notre avenir.

Le #260461
@CodeKiller :

Euh... Tu le fais exprès ??
Sans même savoir ce qui se passe dans la réalité, je t'offre trois explications :
- nVidia développe des pilotes pour Windows, les transmet tels quels, Microsoft fait quelques vérifications et les signe pour montrer qu'ils sont théoriquement secure
- nVidia fournit des bouts de codes ou quelques fonctionnalités de base pour que Microsoft puisse baser ses pilotes dessus
- nVidia fournit les spécifications précises à Microsoft de façon à ce qu'ils développent leurs propres pilotes.

Et comme tout ceci se fait dans le cadre d'accords commerciaux avec Microsoft qui paie nVidia pour avoir une sorte d'exclusivité sur la façon de faire fonctionner leur matériel correctement et nVidia qui garde le contrôle total sur l'utilisation de son matériel, on peut comprendre que les deux parties n'aient pas envie de voir débarquer les trublions du libre...

Alors dans la réalité, je ne sais pas comment ça se passe, mais ça ne me parait pas inhumain de comprendre pourquoi Windows bénéficient de pilotes propriétaires et pas Linux...
Le #260501
@CodeKiller:
Un pilote de carte graphique, ça tourne en espace noyau. Ça veut dire qu'un pilote propriétaire peut complètement planter ta machine sans que tu sache pourquoi (bin oui, personne n'a les sources).

En gros c'est comme si tu filais les clés de chez toi à quelqu'un que tu connais pas.

De plus, vu que le pilote n'est pas développé pour être synchronisé avec Linux, à chaque nouvelle version du noyau, il faut attendre une plombe avant d'avoir des pilotes compatibles. Si les pilotes étaient libres, ce problème n'existerait pas.

Enfin, je suis d'accord avec gandalf79: des pilotes libres, c'est mieux, mais le top, c'est les spécifications du matériel. Tout simplement parce que Linux n'est pas le seul OS libre, et que ceux qui voudraient développer un pilote pour leur OS devraient pouvoir le faire (je pense aux *BSD, à opensolaris, etc.).

Ce n'est pas parce que tu ne vois pas le problème qu'il n'existe pas.
Le #260651
Le fait d'avoir les spécifications et de pouvoir ainsi développer des drivers libres garanti que le matériel pourra toujours être utilisé, malgré les possibles évolutions du système (nécessitant néanmoins une modification du driver, effectuable par n'importe quel développeur ayant les compétences requises).

Si on prend le cas de Windows 95, dont les drivers n'étaient plus compatibles avec ceux développés pour MS-Dos, et ensuite Windows 2000, dont les drivers n'étaient plus compatibles avec ceux développés pour Windows 9x... puis rebelotte avec XP et Vista. En gros, le matériel est toujours fonctionnel, mais les drivers ayant changé d'un système à l'autre, on ne peut plus l'utiliser. Et quand on va sur le site du constructeur pour voir s'il existe de nouveaux drivers, ce dernier nous sort que non, ce n'est commercialement plus supporté et qu'il vaudrait mieux réinvestir dans du nouveau matériel...
Le #260691
Il me semble que cette problématique est en passe de se régler avec l'UEFI !

Le pilote est dans l'UEFI, et tous les systèmes d'exploitation utilisent des appels normalisés/documentés pour acceder à des fonctions telles que le changement de résolution, les profils colorimétriques, les fréquence, la rotation ...

Les bugs de drivers auront toujours le même impact : système planté ...
Le #260941
D'ailleurs, je serai ministre de l'écologie je gueulerai pour que les vendeurs de materiels fournissent des drivers libres, puisque ca permettrait de ne pas remplacer du materiel non obsoloète! <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]