Liseuses dédiées : un marché déjà en déclin ?

Le par  |  7 commentaire(s) Source : All Things Digital
Freescale MWC Kindle

Les tablettes tactiles ne font pas seulement de l'ombre aux ordinateurs. Le secteur de liseuses dédiées est désormais dans une phase de décroissance.

Avec leurs écrans e-paper sans rétroéclairage consommant très peu, leur autonomie de plusieurs semaines et une lisibilité même en plein soleil ( et désormais dans le noir grâce à des éclairages frontlight ), les liseuses étaient bien parties pour constituer le gadget de la lecture numérique par rapport aux systèmes avec écran rétroéclairé fatigant pour les yeux comme les PC ou les appareils nomades mais aux écrans trop petits pour être confortables comme les téléphones portables.

Sauf qu'entre-temps, un nouveau type d'appareil a émergé : la tablette tactile média. Et si elle possède elle aussi un écran rétroéclairé et n'offre qu'une dizaine d'heures au mieux d'autonomie, elle possède tellement d'autres fonctionnalités en plus de la consultation de contenus et d'ebooks qu'elle est en train d'écraser le marché des liseuses.

Après une forte croissance en 2011 ( 23 millions de liseuses écoulées ) par rapport à 2010 ( 10 millions ), le volume d' eReaders en 2012 devrait atteindre 14,9 millions d'unités, soit un recul d'un bon tiers par rapport à l'année précédente, selon le cabinet d'études IHS iSuppli.

IHS iSuppli liseuses

Et l'an prochain, le même cabinet prévoit que le volume retombera à 10,9 millions d'unités, et continuera de se comprimer pour se stabiliser les années vers les 7 à 8 millions d'unités. Ce n'est pas vraiment une surprise, les appareils dédiés finissant presque toujours par être rattrapés par des appareils polyvalents reprenant leurs fonctionnalités mais les améliorations techniques rapides des tablettes tactiles et surtout une pression sur les prix qui a placé les tablettes presque au même niveau que les liseuses précipitent sans doute le déclin de liseuses e-paper, dont le manque de couleur et de gestion des images animées n'aident pas à une plus large démocratisation.

Même en recul à moyen terme, cela restera un marché de plusieurs millions d'unités annuelles, laissant de la place pour plusieurs acteurs pendant quelques années encore, et avec sans doute d'intéressantes évolutions à venir.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1115382
"lire": ahahahah on ne lit plus en 2012 mon bon monsieur...

Un peu caricatural, mais pas loin d'être vrai
Le #1115462
l'encre électronique est pourtant bien moins fatigante pour une lecture assidue (>2 ou 3 heures ) , et y a pas photo.

Mais bon, c'est moins fun, c'est sûr !
Le #1115532
Ayant une Nexus7 et un kindle, pour rien au monde je ne lirai un livre sur un device non e-paper.
J'avais quelques doutes concernant le confort de lecture lorsque j'ai acheté mon kindle l'an dernier, mais au final je retrouve un confort de lecture identique à celui d'un livre papier avec beaucoup de points positifs en plus.
Bref si vous aimez lire un minimum les liseuses sont vraiment un excellent investissement !
Le #1115612
C'est clair, et en plus relativement abordable.
Le #1115672
graveen a écrit :

C'est clair, et en plus relativement abordable.


Et l'autonomie !
Chaque fois que je vois le message batterie faible apparaitre je me rends compte que j'avais oublié qu'il s'agissait d'un appareil à batterie !
Et pour ceux qui lisent en anglais ou autres langues, avec les dico intégrés c'est que du bonheur. En plus les prix des livres anglais sont beaucoup plus intéressants
Le #1116052
j'ai une tablette mais aussi une liseuse (dernière génération) très légère, pratique, bonne autonomie, et rétro éclairée si besoin. grace à cela une liseuse reste bien plus performante pour lire.
Quand je vois actuellement les piles de liseuses disponibles à la Fnac par exemple, j'ai plutôt tendance à penser que le produit se vend très bien.
Le #1122342
ça ne vaudra jamais le livre papier, jamais je n'investirai 1 centime dans un appareil de ce genre, par contre, les livres, je continue de les emprunter à la bibliothèque en masse, et d'en acheter de temps en temps. Un livre ça vit, ça s'use, ça se transporte, ça se partage, bref, ça se conserve des siècles et ça prend du cachet au fil des années. Une "liseuse", ça oblige à avoir de l'électricité pour lire, et en cas de panne d'électricité, de problème électrique majeur, on ne peut plus lire, on devient des humains dont l'accès à la culture est branché sur une prise électrique... Très peu pour moi merci.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]