Livre numérique : le cyberpirate est un gros lecteur

Le par  |  2 commentaire(s)
Bookeen EBook Cybook Gen 3 house

Selon un portrait brossé par l'observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France ( MOTif ), âgé de 29 ans, le pirate de livres numériques est aussi un gros consommateur de livres papier.

Bookeen EBook Cybook Gen 3 houseFaisant suite à une première publication l'année dernière portant notamment sur le téléchargement illégal de livres, le MOTif vient de dévoiler les premiers résultats de son laboratoire ElabZ qui assure une veille de l'écosystème du livre numérique. Le portrait robot du cyberpirate du livre y est brossé.

Après une série d'une trentaine d'entretiens individualisés, il ressort que le pirate de livres numériques est âgé de 29 ans. Selon le rapport, cela va à l'encontre de l'idée reçue du pirate adolescent. Reste que notre pirate est également un gros consommateur de livres papier avec en moyenne 25 livres lus par an et un budget annuel consacré de 250 à 300 €.

La moitié de la trentaine desdits pirates interrogés a déjà acheté un ebook en offre légale de téléchargement, avec une affection particulière pour la fiction. Le principal frein à l'achat légal évoqué est le prix, ainsi que la présence de DRM ( manque d'interopérabilité ). Pour le téléchargement illégal, deux motivations ressortent : lire des œuvres gratuitement et trouver des œuvres non disponibles en version papier et/ou en version numérique.

Le MOTif a répertorié 31 plates-formes françaises de distribution de livres numériques qui couvrent entre 60 000 et 70 000 titres. Dans son panel de livres, ces derniers sont vendus à un prix numérique moyen de 12,54 €, contre 15,31 € pour la version papier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #703531
Les DRM, qui permettent dans le meilleur des cas de transférer un livre sur 6 plateformes de lecture, sont une foutaise, car ils s'opposent à la possibilité, pour le lecteur de bonne foi de conserver à vie les livres qu'il a dûment achetés, comme c'est le cas avec des livres papier. Il est en effet probable que nombre de lecteurs auront plus de 6 ordinateurs, tablettes ou liseuses au cours de leur vie. Que faire après? Racheter le même livre, et repayer les droits d'auteur? Pourquoi devrait-on payer deux fois les mêmes droits d'auteur? Les escrocs de l'édition musicale nous ont déjà fait le coup quand on est passé du vinyle au disque compact! Quand l'industrie nous vole, il me semble permis de lui rendre la pareille. Voler, un voleur, c'est se rembourser, comme disait l'autre.
En outre, je comprends mal la logique d'imposer des DRM aux particuliers, alors qu'on trouve normal dans le même temps que des droits d'auteurs ne soient payés qu'une seule fois lorsqu'une bibliothèque achète des livres qui seront prêtés à des dizaines ou à des centaines de lecteurs.

Le #703591
Le livre numérique légal n'est pas forcément payant vous trouverez ici -->http://www.ebooksgratuits.com/ un vaste éventail d'oeuvre classique tombé dans le domaine public et sans DRM.

Perso j'ai un kindle (e-reader d'amazon) que j'ai dû importé des USA. Les e-readers sont impossible à obtenir sur le territoire français.

70000 titres c'est dérisoir comparé au 450000 titres disponible aux états unis.

La France a déjà pris plus de 3 ans de retard face aux Etats unis, Angleterre, Allemagne et Japon. Et cela n'est pas prêts de s'arranger avec les nouveaux projets de lois sur les livres numériques.

Finalement le piratage est une obligation si l'on veut un minimum de lecture récente en France sans DRM. Pour ma part j'ai une collection de 1500 livres numériques dont les 2/3 sont des oeuvres classiques gratuites tombées dans le domaine public(Jules Verne, Zola, Balzac, Victor Hugo, Proust etc...). Pour le reste je les ai téléchargé illégalement car ils sont indisponibles en version payante sans DRM. Et je dois avoir environ 300 livres papiers.

Malheureusement la France ne prend pas le bon chemin pour démocratiser le livre numérique -->trop cher, catalogue ridicule et DRM. On croirait revivre DADVSI en pire. A quand Hadopi 3 pour les livres numériques?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]