Marché de la musique : toujours en chute

Le par  |  9 commentaire(s)
snep-logo

Pour la huitième année consécutive le marché de la musique enregistrée est à la baisse.

snep-logoÀ l'heure du bilan 2009, le Syndicat national de l'édition phonographique ( SNEP ) semblait plus enthousiaste qu'à l'accoutumée pour les résultats du marché de la musique enregistrée en France. À l'heure du bilan 2010, le SNEP souligne que pour la huitième année consécutive ce marché a poursuivi sa chute, mais elle est peut être plus sévère qu'elle aurait dû l'être.

Le SNEP rappelle en effet que l'année 2009 a connu de fortes ventes liées au décès de Michael Jackson en juin 2009. Comme un roi de la pop, ça ne meurt pas tous les ans, il n'y a pas eu de dopage des ventes pour 2010 et la chute du marché n'est que d'autant plus marquée. Par ailleurs, le marché a souffert fin 2010 d'une consommation moindre imputée aux conditions météorologiques difficiles qui ont contribué à une baisse de 9 % des achats en magasins.

Le marché de la musique enregistrée a ainsi accusé en 2010 une baisse de -5,9 %. En 2009, cette baisse n'avait par contre été que de -3,2 %, à comparer toutefois à la baisse de -15 % en 2008. Pour 2010, le marché de la musique enregistrée a représenté 554,4 millions d'euros dont 466,3 millions d'euros pour le marché physique ( -8,9 %) et 88,1 millions pour le marché numérique qui affiche une belle progression à +14,1 %. Il n'y a toutefois toujours pas d'effet de compensation.

Sur ce marché du numérique, celui des sonneries téléphoniques est considéré comme en fin de cycle. Le téléchargement est lui toujours en forte progression au niveau des ventes. Pour le streaming, le SNEP note " l'explosion " ( +60,5 % ) des revenus issus des abonnements à un service de musique en ligne ( 14,6 M€ ).

Le regard du SNEP sur le streaming gratuit financé par la publicité est par contre beaucoup plus critique avec une progression de seulement +8% ( 9 M€ ) et un système qui montrerait ses limites. Pascal Nègre, qui est aussi le président du SNEP, n'a d'ailleurs pas manqué de critiquer le modèle du streaming gratuit. Selon lui, le streaming gratuit ne doit servir qu'à faire connaître une marque, puis doit passer au modèle payant avec abonnement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #743181
"Pour la huitième année consécutive le marché de la musique enregistrée est à la baisse."

Et pour la 8e année consécutive, la qualité de la musique est à la baisse, c'est peut-être lié
Le #743201
Et puis il faut relativiser.

On parle ici de chiffre d'affaire, pas de marge.

En caricaturant (chiffres arbitraires), un CD album coute 20 €, avec un prix de revient de 10 €, et un album numérique coute 10 €, avec un prix de revient de 3 €, donc en fait ils ont tout intérêt à vendre du numérique.

Je serais curieux de connaitre les même chiffres sur la marge. Il faut regarder peut-être du côté du bilan de ces grandes sociétés ? juste pour voir qu'elles ne perdent pas de bénéfice ?
Anonyme
Le #743211
Je n'ai pas pour habitude de critiquer le travail des autre mais cette article est a jeter directement à la poubelle.

Bref...
Le #743221
Il faudrait peut être faire une loi qui interdise les chutes de neige en novembre ? Ou alors mettre une taxe sur la quantité de flocons et faire payer les internautes ? En tous les cas, il faut faire quelque chose qui évite au SNEP de gagner moins d'argent ! Que fait donc le gouvernement ? Heureusement notre ministre de la culture va s'en occuper.
Le #743261
non mais sans blagues...l'industrie du disque n'a jamais fait autan de mer** ,désolé pour l'expression ,Ces mecs s'étonnent que les gens n'en veuille plus...C'est de la musique "tf1 "pour du temps de cerveau disponible,rien d'autres ,les radios nous matraque et nous gavent jusqu'à en vomir.La seule radio française plébiscité dans le monde et l'une les plus piraté c'est Fip ! Et quand on l'écoute on comprend pourquoi a bon entendeur
Si on regarde bien les artistes les plus talentueux et créatifs aujourd'hui n'ont pas de problème de vente ou de téléchargement .La seule chose il sont souvent moins connu du grand public,font beaucoup de live et ne se font pas entuber de 90% leur boulots par les majors !
Le #743301
C'est pas que la musique. C'est aussi le fait que le taux de pénétration de la publicité est bien moindre qu'il y a 20 ans: on est sursaturé, les concurrents sont présents, etc...
Le #743431
je rejoint à 100 % Oudi1974 et hatotus concernant la qualité de la musique......... ainsi que son commentaire sur les artistes étant moins connus mais produisant de la bonne musique sans se faire entuber comme il le souligne si bien.
Le #743771
"pour la 8e année consécutive, la qualité de la musique est à la baisse, c'est peut-être lié"

Difficile de baisser sans avoir pris la moindre hauteur préalable...
Le #743821
Rappel si vous voulez écouter du bon/vrai rock :

Adresse Web :
http://www.lagrosseradio.com

Comme quoi, la qualité existe toujours ... suffit de la trouver !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]