Leclerc va vendre des médicaments sur Internet

Le par  |  46 commentaire(s)
médicaments

L'enseigne de grande distribution E. Leclerc va passer par Internet pour vendre des médicaments.

Invité ce matin au micro Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, Michel-Edouard Leclerc a annoncé que son enseigne de grande distribution va prochainement proposer la vente en ligne de médicaments.

" Le gouvernement a autorisé la vente sur Internet des médicaments. Par contre, il est interdit de les vendre physiquement dans les parapharmacies de Leclerc, de Carrefour ou autres avec de vrais pharmaciens. Si on nous dit qu'il faut aller sur Internet, on va y aller "

, a déclaré le PDG du groupe E. Leclerc.

C'est donc via le média Internet que Michel-Edouard Leclerc compte parvenir à ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne. Jusqu'à présent, son offensive avait surtout pris la forme d'une main tendue aux officines afin qu'elles s'installent à moindre coût dans les galeries marchandes.

En France, la vente en ligne de médicaments est autorisée depuis la toute fin 2012 mais sous certaines conditions. L'une d'entre elles est qu'elle est exclusivement réservée aux pharmaciens et doit être réalisée à partir du site Web d'une officine.

Le site de Leclerc pour la vente en ligne de médicaments devra donc être à part et rattaché à une officine physique, probablement présente dans ses galeries commerciales. Le consommateur ne sera lui intéressé que par un seul aspect… cela va-t-il faire diminuer sa facture ?

Voir à 15'45''

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1823701
Véritablement une obsession pour ce monsieur>.< Sa pub me faisait grave chier...
Le #1823735
"ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne"
=>Un peu comme c'est une obsession pour les pharmaciens de conserver leur monopole injustifié afin de pouvoir faire de la vente forcée de "prestation de conseil"
Le #1823775
bugmenot a écrit :

"ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne"
=>Un peu comme c'est une obsession pour les pharmaciens de conserver leur monopole injustifié afin de pouvoir faire de la vente forcée de "prestation de conseil"


Ha oui ... LE pharmacien ...

1. Rien ne t'as empêché d'un être un !

2. Si tu en aurais fait les études, tu comprendrais pourquoi certains médicaments sont sur leur responsabilité (et non leur monopole) alors que d'autres pas ! Dans le cas contraire, je crois que la théorie des cordes te serait plus limpide que de comprendre cela

3. Le pharmacien est le dernier rempart avant que le patient ne prenne la molécule qu'un médecin aurait pu prescrire par erreur.

4. Avant toute chose, sache que j'ai 1 pharmacien et un chercheur en pharmacologie dans ma tribu. Alors pèse bien tes arguments avant de dire n'importe quoi !
Le #1823785
Ulysse2K a écrit :

bugmenot a écrit :

"ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne"
=>Un peu comme c'est une obsession pour les pharmaciens de conserver leur monopole injustifié afin de pouvoir faire de la vente forcée de "prestation de conseil"


Ha oui ... LE pharmacien ...

1. Rien ne t'as empêché d'un être un !

2. Si tu en aurais fait les études, tu comprendrais pourquoi certains médicaments sont sur leur responsabilité (et non leur monopole) alors que d'autres pas ! Dans le cas contraire, je crois que la théorie des cordes te serait plus limpide que de comprendre cela

3. Le pharmacien est le dernier rempart avant que le patient ne prenne la molécule qu'un médecin aurait pu prescrire par erreur.

4. Avant toute chose, sache que j'ai 1 pharmacien et un chercheur en pharmacologie dans ma tribu. Alors pèse bien tes arguments avant de dire n'importe quoi !


"Leclerc compte parvenir à ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne"

Je ne vois pas en quoi on peut s'opposer à sa demande.
Les médicaments sans ordonnance sont les Advil, Nurofen, Actifed & co.

Les pharmaciens s'insurge contre cette demande car c'est bel est bien sur ces produits vendu SANS ORDONNANCE qu'ils font des marge de saligaud !

Qu'on s'entende bien : E.Leclerc me débecte au plus haut point, mais il y a encore une chose aujourd'hui qui me débecte encore plus : ces niches professionnelle que l'Etat protège d'une concurrence libre (Taxis, Licence IV, Pharmacie ...)

Je suis artisan - commerçant en métier de bouche et MON JOB A MOI, personne ne le protège.
Leclerc a le droit de vendre de la bouffe de merde à prix discount (parce que quand on vend une tomate à 0,90€ le kilo, plus personne ne gagne de pognon, à part lui qui mise sur l'achat d'autres produits dans le caddie) et un concurrent à le droit d'ouvrir le même commerce que moi, juste à coté de moi.

QUI nous protège, nous, les commerces de proximité ?
Surement pas l'Etat qui facilite l'implantation des GMS
Surement pas les clients qui se font de plus en plus lobotomisé par les campagne de pub des gros groupes
Surement pas Leclerc qui vend sa viande à prix coutant en se dissant "Dès que j'aurai flingué tous les bouchers, ils viendrons chez moi"
Et surement pas les pharmaciens qui n'hésitent pas à vendre les produits de parapharmacie et l'auto-medicamentation avec des marges honteuses !

Le commerce c'est : même règles pour tous ou allez vous faire voir !
Le #1823793
Ulysse2K a écrit :

bugmenot a écrit :

"ce qui est devenu une obsession pour lui, distribuer des médicaments sans ordonnance dans son enseigne"
=>Un peu comme c'est une obsession pour les pharmaciens de conserver leur monopole injustifié afin de pouvoir faire de la vente forcée de "prestation de conseil"


Ha oui ... LE pharmacien ...

1. Rien ne t'as empêché d'un être un !

2. Si tu en aurais fait les études, tu comprendrais pourquoi certains médicaments sont sur leur responsabilité (et non leur monopole) alors que d'autres pas ! Dans le cas contraire, je crois que la théorie des cordes te serait plus limpide que de comprendre cela

3. Le pharmacien est le dernier rempart avant que le patient ne prenne la molécule qu'un médecin aurait pu prescrire par erreur.

4. Avant toute chose, sache que j'ai 1 pharmacien et un chercheur en pharmacologie dans ma tribu. Alors pèse bien tes arguments avant de dire n'importe quoi !


Euh. ...leclerc veut simplement que ses PHARMACIENS puissent vendre de la pharmacie. ... comme n'importe quel pharmacien avec les mêmes études quoi. ..
Le #1823795
Michel-Edouard Leclerc a plus d'un tour dans son sac ....
dernièrement sur une radio locale de mon secteur: France Bleu Gironde
Le PDG de cette enseigne avait déclaré qu'il proposerait aux pharmaciens la possibilité d'installer leur officine dans les galeries commerciales de E Leclerc sous système de franchise;
Vu que dans certaines villes la concurrence entre pharmacies est assez féroce, son projet de franchise est loin d'être bête !
En plus, sa proposition a de beaux jours devant elle, puisqu'en France, il parait qu'une officine ferme tous les 3 jours (en moyenne)
Le #1823796
Juste pour mettre du piment.

Moi ce qui m’écœure le plus c'est les labo qui impose le conditionnement qui génère une surconsommation non justifié et par conséquent des marges substantielles.

N'avez-vous jamais remarqué que quelque soit la prescription, les dosages sont de grand classique (voir notice jointe) et comme par hasard la boite contient 2, 3, ou 4 cachés de moins !

Donc perso je respecte les pharmaciens et leurs étude qui font pas rire. Oui les pharmaciens sont utile sur des médicaments spécifiques. Mais sérieusement à quoi le sert le pharmaciens pour du Nurofen ou du Oscillococcinum ?

M. Leclerc ne fait qu'exploité la stupidité des politiciens et de leurs lois en carton !
En gros que Leclerc vende des médoc sans ordonnances ne me gène pas, même si je n'irai pas forcément les acheter chez lui.
Anonyme
Le #1823822
Lebubu a écrit :

Juste pour mettre du piment.

Moi ce qui m’écœure le plus c'est les labo qui impose le conditionnement qui génère une surconsommation non justifié et par conséquent des marges substantielles.

N'avez-vous jamais remarqué que quelque soit la prescription, les dosages sont de grand classique (voir notice jointe) et comme par hasard la boite contient 2, 3, ou 4 cachés de moins !

Donc perso je respecte les pharmaciens et leurs étude qui font pas rire. Oui les pharmaciens sont utile sur des médicaments spécifiques. Mais sérieusement à quoi le sert le pharmaciens pour du Nurofen ou du Oscillococcinum ?

M. Leclerc ne fait qu'exploité la stupidité des politiciens et de leurs lois en carton !
En gros que Leclerc vende des médoc sans ordonnances ne me gène pas, même si je n'irai pas forcément les acheter chez lui.


Pour info, le Nurofen favorise la formation d'ulcères à l'estomac, est toxique pour les reins, augmente le risque cardio-vasculaire (infarctus, AVC) et masque le vrai problème du patient (retard diagnostic de maladies plus ou moins graves).
En bonus: il peut même tuer (c'est très rare heureusement, voir syndrome de Lyell).

Bref, comme le dit une campagne de prévention (belge): "Un médicament n'est pas un bonbon".
Et c'est pour ça qu'on préfère que ce soit quelqu'un qui connait parfaitement ces risques qui délivre les médicaments.
Le #1823853
**************
Ha oui ... LE pharmacien ...

1. Rien ne t'as empêché d'un être un !
**************
En tant que sociologue de formation, je peux déjà affirmer comme tous les sociologues (pour une fois qu'il y a consensus !) que c'est FAUX. Reproduction sociale très forte chez les médecins/pharmaciens (et plus encore en élargissant à l'ensemble des milieux dits favorisés). Tout simplement parce que l'égalité des chances à l'école n'existe pas, l'école étant tout sauf neutre.
Sans oublier que le nombre de pharmacies donc de pharmaciens est limité réglementairement...

Quant au "dernier rempart" la question est de savoir si les quelques erreurs décelées par les pharmaciens l'emportent sur la privation de médicaments engendrée par des tarifs qui n'ont rien à voir avec les coûts de production (OK les médecins et les labos sont tout aussi coupables que les pharmaciens).

Bref, je ne trouve pas que les arguments développés plus haut soient très crédibles. Peut-être parce que justement il y a des pharmaciens dans la tribu et que celui qui écrit doit faire partie des 10 à 20% les mieux rémunérés donc de ceux pour qui les tarifs délirants en termes de santé ne posent pas problème. Je fais partie de ces 10 à 20% mais je me rends bien compte qu'il y a quand même un problème... Et en démocratie, je pense que l'on pourrait laisser le choix aux citoyens. S'ils ne désirent pas de "rempart", qu'ils aient le choix. Ceux qui en veulent un pourront aussi satisfaire leur désir. "Les autres" sont-ils trop CONS pour connaître leur propre intérêt (une fois la prescription en main) ?


Pour info, le Nurofen favorise la formation d'ulcères à l'estomac, est toxique pour les>reins, ...


Pour info le sucre est tout aussi dangereux. Faut-il créer un monopole pour le distribuer ???

Anonyme
Le #1823880
julien851 a écrit :

Lebubu a écrit :

Juste pour mettre du piment.

Moi ce qui m’écœure le plus c'est les labo qui impose le conditionnement qui génère une surconsommation non justifié et par conséquent des marges substantielles.

N'avez-vous jamais remarqué que quelque soit la prescription, les dosages sont de grand classique (voir notice jointe) et comme par hasard la boite contient 2, 3, ou 4 cachés de moins !

Donc perso je respecte les pharmaciens et leurs étude qui font pas rire. Oui les pharmaciens sont utile sur des médicaments spécifiques. Mais sérieusement à quoi le sert le pharmaciens pour du Nurofen ou du Oscillococcinum ?

M. Leclerc ne fait qu'exploité la stupidité des politiciens et de leurs lois en carton !
En gros que Leclerc vende des médoc sans ordonnances ne me gène pas, même si je n'irai pas forcément les acheter chez lui.


Pour info, le Nurofen favorise la formation d'ulcères à l'estomac, est toxique pour les reins, augmente le risque cardio-vasculaire (infarctus, AVC) et masque le vrai problème du patient (retard diagnostic de maladies plus ou moins graves).
En bonus: il peut même tuer (c'est très rare heureusement, voir syndrome de Lyell).

Bref, comme le dit une campagne de prévention (belge): "Un médicament n'est pas un bonbon".
Et c'est pour ça qu'on préfère que ce soit quelqu'un qui connait parfaitement ces risques qui délivre les médicaments.


Et alors quoi ???

Ça fait quelle différence entre un pharmacien traditionnel et un pharmacien de chez Leclerc ??? Ils font pas les mêmes études ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]