Microsoft veut tuer les applications avec des bots

Le par  |  37 commentaire(s)
Robot MIT

Pas des robots mais des agents logiciels intelligents. Microsoft mise sur les bots pour remplir des tâches et converser en langage naturel.

Windows 10 (Windows 10 Anniversary Update) n'était finalement pas la véritable star de l'ouverture de la conférence BUILD de Microsoft mais plutôt la vision à court terme de l'entreprise et l'évolution de ses plateformes qui se conjuguent avec un emploi massif de bots.

Ces bots ne sont pas des robots. Microsoft fait référence à des agents logiciels capables d'interagir en langage naturel et l'idée qu'ils remplaceront les applications. Afin de remplir différentes tâches, ils peuvent venir se greffer sur divers moyens de communication tels que les SMS, Office 365, Skype et plus généralement le Web.

Microsoft-Bot-conversation
Les bots ne sont pas une nouveauté mais Microsoft adopte une approche différente de par exemple Facebook (avec Facebook M) avec le souhait de faciliter la communication entre les bots eux-mêmes, sans se cantonner à un environnement clos. L'intérêt de Microsoft demeure cependant que les développeurs s'emparent des bots au sein de ses produits et en exploitant les ressources mis à leur disposition. Le cloud Azure n'est jamais très loin...

Les développeurs pourront tirer parti des APIs de Microsoft, tout en s'appuyant sur des interactions avec Cortana. La suite Cortana Analytics a du reste été rebaptisée en suite Cortana Intelligence et propose des APIs intelligentes afin que les appareils puissent voir, entendre, parler et comprendre des besoins exprimés en langage naturel.

La pierre angulaire de cette initiative " ouverte " est le framework Microsoft Bot qui doit permettre aux développeurs de concevoir facilement des bots au sein de leurs applications. La plateforme Skype Bot se concentre pour sa part sur les bots exploitant les possibilités de communication sur Skype.

Microsoft-Bot-Framework

Le patron de Microsoft prophétise que commander une pizza, appeler un taxi, acheter un billet d'avion et autres pourront se faire en conversant directement avec un bot, sans donc passer par une application ou en cherchant sur le Web.

Pour Satya Nadella, les bots sont bel et bien " les nouvelles applications " et il ajoute que les assistants numériques (à l'instar de Cortana) sont " des méta-applications ou comme les nouveaux navigateurs. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1887755
Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi
Le #1887757
Ca a l'air très sympa sur le papier, mais cela va générer hélas encore plus d'intrusion dans notre vie privée pour connaitre nos habitudes...

Le curseur, toujours le curseur...
Le #1887766
sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...
Le #1887767
saepho a écrit :

sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...


c'est juste une boutade.
il y a eu qui pas mal de trolls qui ont poussé le système a ses limites. ça a au moins eu le mérite d'être drôle.
Heureusement que skynet n'existe pas...
Le #1887778
saepho a écrit :

sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...


Oui mais cela montre les dangers de l'IA qui est totalement déshumanisée... Etre un nazi pour un ordinateur, ce n'est que répondre aux croyances ou aux ambitions de ceux qui sont en face.... quand des humains essaieraient de lutter... enfin pas tous.... les nombreux collabos qui prospèrent en France sont la pour nous le rappeler (extrême gauche et droite)
Le #1887780
"Heureusement que skynet n'existe pas.."

Que tu crois !
Le #1887790
Magic2016 a écrit :

saepho a écrit :

sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...


Oui mais cela montre les dangers de l'IA qui est totalement déshumanisée... Etre un nazi pour un ordinateur, ce n'est que répondre aux croyances ou aux ambitions de ceux qui sont en face.... quand des humains essaieraient de lutter... enfin pas tous.... les nombreux collabos qui prospèrent en France sont la pour nous le rappeler (extrême gauche et droite)


Euh... Pour définir les collabos du moment, il convient d'abord de définir l'invasion dont nous sommes victimes. Ensuite seulement on pourra voir qui collabore ou pas avec les envahisseurs. Je te laisse cogiter et tirer les conclusions qui s'imposent.
Le #1887801
bugmenot a écrit :

Magic2016 a écrit :

saepho a écrit :

sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...


Oui mais cela montre les dangers de l'IA qui est totalement déshumanisée... Etre un nazi pour un ordinateur, ce n'est que répondre aux croyances ou aux ambitions de ceux qui sont en face.... quand des humains essaieraient de lutter... enfin pas tous.... les nombreux collabos qui prospèrent en France sont la pour nous le rappeler (extrême gauche et droite)


Euh... Pour définir les collabos du moment, il convient d'abord de définir l'invasion dont nous sommes victimes. Ensuite seulement on pourra voir qui collabore ou pas avec les envahisseurs. Je te laisse cogiter et tirer les conclusions qui s'imposent.


Je t'aime toi
Le #1887850
Reprenons l'exemple de dialogue, et imaginons ce qu'il deviendra dans une application plus sexy...

- Salut Jérémie, la même pour ce soir ?
- Non merci, j'en voudrais une autre.
- Nous avons trois petites nouvelles :
Julie, Naomi, Claudia (descriptions censurées)
- La troisième, stp
- Je te l'envoie chez toi ?
Le #1887853
bugmenot a écrit :

Magic2016 a écrit :

saepho a écrit :

sdekaar a écrit :

Microsoft toujours a la pointe a même récemment sortie le premier bot nazi


Rappelons que ce bot devait s'adapter aux personnes qui lui parlaient.
Donc c'est bien les hackers qui en faisant croire que les humains étaient tous nazis qui ont fait que ce bot en est devenu un.

En même temps, beaucoup de ceux que je croise autour de moi se croient supérieurs aux autres. Ce qui est proche de la définition du nazisme.

Donc au final, le bot devenait simplement humain, trop humain d'ailleurs, en revelant notre nature intérieur, ce qui nous a fait peur. D'où le choix de stopper le bot au lieu de se remettre en question...


Oui mais cela montre les dangers de l'IA qui est totalement déshumanisée... Etre un nazi pour un ordinateur, ce n'est que répondre aux croyances ou aux ambitions de ceux qui sont en face.... quand des humains essaieraient de lutter... enfin pas tous.... les nombreux collabos qui prospèrent en France sont la pour nous le rappeler (extrême gauche et droite)


Euh... Pour définir les collabos du moment, il convient d'abord de définir l'invasion dont nous sommes victimes. Ensuite seulement on pourra voir qui collabore ou pas avec les envahisseurs. Je te laisse cogiter et tirer les conclusions qui s'imposent.


Entièrement d'accord avec toi sur ce point
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]