Microsoft livre des patchs critiques pour Windows

Le par  |  11 commentaire(s)
Microsoft-Cybercrime-Center-CyberThreatMap

Le Patch Tuesday du mois de mars comporte 13 mises à jour de sécurité pour combler 44 vulnérabilités. Toutes les versions de Windows sont concernées, ainsi que les navigateurs de Microsoft.

Microsoft diffuse 13 mises à jour de sécurité avec des patchs pour corriger un total de 44 failles dans Windows et divers de ses composants, Microsoft Edge, Internet Explorer, Office et .NET Framework. Pour autant, il n'y a pas de rapport d'une quelconque exploitation active et aucune vulnérabilité n'a été divulguée publiquement.

PansementCinq mises à jour sont marquées critiques avec un risque d'exécution de code à distance, dont deux pour les navigateurs de Microsoft. MS16-023 et MS16-024 comblent respectivement 13 et 11 vulnérabilités dans Internet Explorer (IE9 à IE11) et Microsoft Edge. Jusqu'à présent, il y avait un écart plus conséquent entre le nombre de failles découvertes dans IE et le navigateur de Windows 10. Ce n'est pas le cas pour cette fois-ci.

De Windows Vista à Windows 10, MS16-026 corrige des problèmes de sécurité dans la manière dont le système d'exploitation traite des polices de caractères OpenType. En cause, la bibliothèque logicielle Windows Adobe Type Manager.

MS16-028 concerne la visionneuse PDF intégrée pour Windows 8.1 et les versions ultérieures. Elle modifie la manière dont Windows analyse les fichiers .pdf. La dernière mise à jour critique MS16-027 s'adresse à toutes les versions de Windows à l'exception de Vista. Elle concerne plus spécifiquement Windows Media pour le traitement de contenu multimédia.

Les mises à jour de sécurité sont disponibles de manière individuelle par le biais de Windows Update. Pour Windows 10, c'est un lot dans le cadre d'une nouvelle mise à jour cumulative.

À noter par ailleurs que Adobe propose des mises à jour de sécurité pour Adobe Acrobat et Reader (sans exploit connu pour le moment) mais pas pour Flash Player comme c'est généralement le cas lors d'un Patch Tuesday de Microsoft. C'est reculer pour mieux sauter puisque Flash Player aura droit à une mise à jour de sécurité dans les prochains jours.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1884702
Bon, bah je fais ça tout de suite

On peut dire ce qu'on veut, mais les mises à jour cumulative de 10, c'est quand même vachement pratique
Le #1884708
Un seul clique.......+ un reboot.

What else?
Le #1884719
Morpheus005 a écrit :

Un seul clique.......+ un reboot.

What else?


La même sans reboot serait pas mal. A moins que le patch touche au noyau ? Dans les OS modernes, seul le changement de noyau justifie un reboot (penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal). Sacrée manie de Windows d'exiger autant de reboots alors que très souvent un simple redémarrage des services concernés suffit.

Je me souviens qu'à chaque mise à jour de driver il fallait la plupart du temps redémarrer. Ca a changé j'espère ?
Le #1884722
mouarf76 a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Un seul clique.......+ un reboot.

What else?


La même sans reboot serait pas mal. A moins que le patch touche au noyau ? Dans les OS modernes, seul le changement de noyau justifie un reboot (penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal). Sacrée manie de Windows d'exiger autant de reboots alors que très souvent un simple redémarrage des services concernés suffit.

Je me souviens qu'à chaque mise à jour de driver il fallait la plupart du temps redémarrer. Ca a changé j'espère ?


Ca dépend des mises à jours et des drivers

Mais bon, quand ça touche au .Net, il me parait compliqué de ne pas redémarrer la machine vu que cette techno constitue la quasi totalité de l'interface des programmes Windows.
Le #1884740
mouarf76 a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Un seul clique.......+ un reboot.

What else?


La même sans reboot serait pas mal. A moins que le patch touche au noyau ? Dans les OS modernes, seul le changement de noyau justifie un reboot (penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal). Sacrée manie de Windows d'exiger autant de reboots alors que très souvent un simple redémarrage des services concernés suffit.

Je me souviens qu'à chaque mise à jour de driver il fallait la plupart du temps redémarrer. Ca a changé j'espère ?


Faux. Certaines majs nécessitent un redémarrage de l'OS.

Le Noyau, avec MS on en parle meme pas....cela ne nous intéresse pas en tant qu'utilisateurs....

"(penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal)
Le #1884780
Si windows était basé comme avant avec windows 3.11 sous msdos, il n'y aurait pas de redémarrage bon ok sauf l'interface graphique
Le #1884881
Morpheus005 a écrit :

mouarf76 a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Un seul clique.......+ un reboot.

What else?


La même sans reboot serait pas mal. A moins que le patch touche au noyau ? Dans les OS modernes, seul le changement de noyau justifie un reboot (penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal). Sacrée manie de Windows d'exiger autant de reboots alors que très souvent un simple redémarrage des services concernés suffit.

Je me souviens qu'à chaque mise à jour de driver il fallait la plupart du temps redémarrer. Ca a changé j'espère ?


Faux. Certaines majs nécessitent un redémarrage de l'OS.

Le Noyau, avec MS on en parle meme pas....cela ne nous intéresse pas en tant qu'utilisateurs....

"(penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal)


Tu n'as pas compris ce que j'ai écrit.

Sous la plupart des systèmes d'exploitation, seules les mises à jour de noyau nécessitent un reboot (autrement dit tu reboot normalement quasiment jamais). Il n'y a bien que sous Windows que la moindre maj soit susceptible de nécessiter un reboot.
Le #1884902
mouarf76 a écrit :

Morpheus005 a écrit :

mouarf76 a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Un seul clique.......+ un reboot.

What else?


La même sans reboot serait pas mal. A moins que le patch touche au noyau ? Dans les OS modernes, seul le changement de noyau justifie un reboot (penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal). Sacrée manie de Windows d'exiger autant de reboots alors que très souvent un simple redémarrage des services concernés suffit.

Je me souviens qu'à chaque mise à jour de driver il fallait la plupart du temps redémarrer. Ca a changé j'espère ?


Faux. Certaines majs nécessitent un redémarrage de l'OS.

Le Noyau, avec MS on en parle meme pas....cela ne nous intéresse pas en tant qu'utilisateurs....

"(penser aux serveurs en production qui doivent rester disponibles serait pas mal)


Tu n'as pas compris ce que j'ai écrit.

Sous la plupart des systèmes d'exploitation, seules les mises à jour de noyau nécessitent un reboot (autrement dit tu reboot normalement quasiment jamais). Il n'y a bien que sous Windows que la moindre maj soit susceptible de nécessiter un reboot.


Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas ma reponse que je n'ai pas compris

En fait sans meme t'en apercevoir tu confirmes mes propos.

"Certaines majs nécessitent un redémarrage de l'OS."


Serieusement; 5 secondes de boot sont elles penalisantes?? Non bien sur....par contre les 10 secondes de ton post ne produisent rien et gonflent tout le monde.
Le #1884971
Pour un serveur en prod avec beaucoup de clients, même 5s, oui c'est très pénalisant.
Sur un bon OS, on ne redémarre pas pour une simple mise à jour (à part quand on veut upgrader le noyau (windows ou linux). Quoique maintenant, sous Linux, on peut même upgrader le noyau sans rebooter dans de nombreux cas).

Sous Windows on a même droit à un redémarrage forcé (sauf si on va trifouiller la base de registres): http://geekpauvre.com/empecher-redemarrage-automatique-windows/
Le #1885011
mouarf76 a écrit :

Pour un serveur en prod avec beaucoup de clients, même 5s, oui c'est très pénalisant.
Sur un bon OS, on ne redémarre pas pour une simple mise à jour (à part quand on veut upgrader le noyau (windows ou linux). Quoique maintenant, sous Linux, on peut même upgrader le noyau sans rebooter dans de nombreux cas).

Sous Windows on a même droit à un redémarrage forcé (sauf si on va trifouiller la base de registres): http://geekpauvre.com/empecher-redemarrage-automatique-windows/


http://giphy.com/gifs/matrix-morpheus-show-me-3o85xxA9OHIn4TupEI/fullscreen
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]