Microsoft : la polémique WGA chinoise dérive sur les prix

Le par  |  22 commentaire(s)
Windows_XP_Pro_WGA

Le déploiement de WGA en Chine continue d'irriter les utilisateurs chinois alors que les officiels commencent à pointer du doigt la politique tarifaire de Microsoft.

Windows_XP_Pro_WGALa semaine dernière, Microsoft a lancé en Chine son nouveau programme Windows Genuine Advantage avec le risque pour les utilisateurs disposant d'une copie illicite de Windows d'échouer à l'authentification de leur système et d'être alors " plongés dans le noir ", puis harcelés par des notifications. Ce déploiement de WGA a provoqué un véritable tollé dans l'Empire du Milieu où la majorité des utilisateurs disposent d'une version pirate de Windows (en connaissance de cause ou pas).


Un fond d'écran noir mal vécu
En début de semaine, l'agence de presse Xinhua a rapporté à ce sujet les propos de Yan Xiaohong, vice-directeur de l'Administration nationale pour les droits d'auteur. Ce dernier a indiqué comprendre et soutenir la campagne anti-piratage menée par Microsoft mais a critiqué la méthode dite du black-out dont l'adoption aurait méritée débat : " Les mesures pour la protection de la propriété intellectuelle ne doivent pas être excessives ". Rappelons que ce qui est ici qualifié de black-out est le fait que toutes les heures, le fond d'écran d'une copie illicite de Windows passe au noir.


Les prix Microsoft critiqués
La mesure semble passer d'autant plus mal que Yan Xiaohong n'a pas manqué de pointer du doigt la politique tarifaire pratiquée par Microsoft ne tenant pas cas des spécificités du marché chinois : " Nous pensons que les prix doivent s'adapter à la situation de la Chine. Microsoft a adopté des prix unifiés par le passé sans tenir compte de l'écart de revenus entre les pays développés et en voie de développement. L'accessibilité financière des clients chinois doit être prise en considération ". Microsoft Chine a tout de même souligné que de nombreuses opérations de promotion ont été menées.

Des discussions sont ainsi en cours avec Microsoft mais un chercheur de l'Académie chinoise d'ingénierie a estimé que la mésaventure WGA était bien le signe que le pays doit élever son niveau de compétences en matière de développement informatique pour être autonome.
Complément d'information
  • Windows XP : Microsoft poursuivi en justice pour WGA
    Aux États-Unis, Microsoft doit faire face à un recours collectif déposé en justice à l'encontre de Windows Genuine Advantage dont la véritable nature aurait été cachée sous Windows XP. À titre de dommages-intérêts, un montant ...
  • WGA de Microsoft déclenche un vent de protestation en Chine
    Afin d'endiguer le piratage de ses logiciels en Chine, Microsoft a déployé une nouvelle version de WGA plongeant dans le noir les copies illicites de Windows. De nombreux utilisateurs chinois expriment leur mécontentement.

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #349481
Les chinois n'ont plus qu'à se lancer dans le développement de Linux (je ne dis pas BSD, car ils seraient capable de garder le code source pour eux!)
Le #349561
faut voir le bon coter des choses, ça leur libèrera un peu de mémoire
Le #349571
J'ose même pas imaginer si M$ avait décider d'empêcher le boot de la machine Ou pire mais ça c'est illégal effacer les données contenues sur le disque.
Nan sérieux si on pirate c'est normal de s'attendre à des contre mesure. D'ailleurs pour un pirate c'est ça qui est amusant
Le #349591
Des prix aménagés pour la France aussi non ? nous sommes bien en route vers le tiers monde ?
Le #349631
C'est marrant tous ce bordel pour un simple fond d'écran désactivé, alors qu'ils savent tous qu'ils sont dans l'illégalité. C'est peut-être le fait de leur rappeler ce fait qui les gêne?

Je trouve que Microsoft l'a joué plutôt gentil comme méthode de répression...
Le #349641
phebus +1

Moi j'aurais bien voulu voir le résultat si Microsoft avait simplement empêché windows de démarrer. Rien d'illégal la dedans, juste un gros boulversement de plus pour l'économie mondiale (combien d'usines auraient eu des problèmes d'ordre informatique ? )
Le #349661
@killyouridols "Je trouve que Microsoft l'a joué plutôt gentil comme méthode de répression..."

Dans l'absolue, c'est pas à un éditeur de faire de la répression, mais à la justice.

Et si les lois locales ou la justice ne plait pas à l'entreprise, alors elle n'a pas à proposer son produit à ce territoire.

Même si c'est des versions piratées, c'est assez scandaleux sur le principe de faire justice soit même, même si c'est assez "gentil" comme sanction.

Le #349681
@Chitzitoune: Comme toute société éditrice de logiciels propriétaires, elle a le droit de mettre les restrictions qu'elle veut pour ses produits.

Si ceux qui s'en procurent des copies pirates ne peuvent pas les utiliser, je trouve ça tout à fait normal. C'est pas MS qui propose et vend ces copies pirates que je sache.

Il feraient mieux de se tourner vers les logiciels libres plutôt que de raler qu'il y ait des restrictions lorsque l'on utilise sans licence valide un logiciel commercial.

Le fait que lorsque TPS se faisait pirater à foison, qu'il change ses codes pour éviter ça, tu trouves cela anormal et que ce soit à la police d'aller dans chaque foyé pour vérifier si les gens utilisent bien une installation valide et légale?

Par contre j'admets qu'il y a une grosse part de mauvaise fois chez Microsoft car ils ont laissé couler pendant 10 ans le piratage en Chine (même Bill Gates avait déclaré que ça l'arrangeait bien), histoire que les utilisateurs deviennent addicts et captifs afin de pouvoir encaisser la monaie plus tard lorsque ceux-ci ne saurait plus utiliser un autre système que Windows.
Le #349701
@killyouridols "Comme toute société éditrice de logiciels propriétaires, elle a le droit de mettre les restrictions qu'elle veut pour ses produits."

Ho que non.
Elle peut dans la limite des règles imposée par la législation du pays en question.

Et modifier un système informatique sans autorisation, c'est une pratique qui est rarement reconnue comme étant légale

Tout pirate qu'ils soient, ça ne justifie pas qu'un éditeur se face justice lui même et décide des mesures à prendre.

Et pour TPS, ils ne modifiaient pas les installation des "pirates", mais leur codes à eux, ce qui entrainent que ceux des pirates n'étaient plus bon.



Le #349751
@Chitzitoune: "Et modifier un système informatique sans autorisation, c'est une pratique qui est rarement reconnue comme étant légale"
->En général il y a autorisation, car on accepte la mise à jour (et il y a souvent des termes d'acceptation de contrat que l'on ne lit pas par simple flème). Sinon toute mise à jour MS, Mac OSX, Linux, les anti-virus, etc... seraient rendues illégales.

Perso, je pense qu'ils devraient faire comme Kaspersky: désactivation pure et simple du produit logiciel qui n'a pas une licence valide.

Mais bon, je ne me sens pas trop concerné comme future victime de la lutte anti-piratage de Microsoft, car j'ai nux sur toutes mes machines, et la seul installe de windows que je lance bien rarement en double boot, elle a une licence valide. Donc je n'ai pas trop d'arguments les plus divers et opportunistes pour critiquer le fait que MS fasse la chasse aux copies illégales
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]