MindRider : un casque qui transforme l'activité cérébrale en signaux de traffic

Le par  |  2 commentaire(s) Source : InHatibat
mindrider

Les chauffeurs et les cyclistes ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde dans le flot de la circulation, mais un semblent de communication entre les deux milieux pourrait être rétabli par l'utilisation du MindRider.

Développé par Arlene Ducao, étudiante au MIT, le MindRider se présente sous la forme d'un casque à porter lors des déplacements à vélo.

Au-delà de la sécurité apportée par le casque, celui-ci propose un ensemble de flashs lumineux reflétant l'état de stress du cycliste l'indiquant visuellement aux voitures et chauffeurs en circulation.

mindrider-red  Le système se base sur l'association d'un Neurosky Mindset (un casque audio capable de collecter des informations sur l'activité cérébrale du porteur pour contrôler un ensemble d'actions dans un environnement virtuel), d'une interface Arduino et de quelques LED de couleurs.

Le MindRider se sert donc de l'électro-encéphalogramme transmis par le Mindset pour traduire les résultats par des flashs de couleur . Le code couleur est simple: vert lorsque le cycliste est calme et concentré, rouge lorsqu'il est en état de stress, et rouge clignotant lorsque la panique s'installe.

Il serait alors plus facile pour les automobilistes d'anticiper des actes de panique des cyclistes et éviter ainsi nombre d'accidents, mais également d'avertir un cycliste d'un danger dont il n'aurait pas conscience.

Le système devrait continuer son développement pour permettre plus d'interactions entre l'EEG , des capteurs de proximité et un système portable de visualisation de son activité cérébrale. Dommage que la fonction clignotant automatiquement contrôlée par la pensée ne soit pas à l'ordre du jour.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1111972
Tout le monde devrait porter ce genre de dispositif à la maison, au travail...

Si quelqu'un est désagréable, plutôt que de lui rentrer dedans, on voit le voit clignoter et on se dit qu'il est en stress et qu'il vaut mieux le laisser pour le moment.

J'en connais qui ne seraient jamais au vert d'ailleurs...
Le #1207162
En général, à vélo, le stress arrive parce que les automobilistes vous font des coups de pute (genre tourner à droite sans cligno alors que le cycliste s'y trouve ou ouvrir une portière quand ils viennent de se parker). Dans ces situations, il est trop tard pour signaler le stress du cycliste à l'automobiliste. Par ailleurs, ces situations n'arrivent que parce que les automobilistent ne s'intéressent pas à ce qui se passe autour d'eux (ne pas regarder dans le rétro, ne pas vérifier les angles morts, ne pas signaler avec le clignotant, etc.)...
Alors rajouter une couche d'informations supplémentaires est totalement inutile.... D'autre part, les automobilistes qui s'intéresseraient à ce genre de signal sont des gens qui conduisent déjà suffisemment bien. Ils n'auront pas de problème à interpréter les signaux habituels des cyclistes (bras tendus, etc.)

Et si, au lieu de chercher des solutions technologiques compliquées à un problème socio-économique simple, on créait une société intelligente ? On pourrait tout simplement enseigner correctement la conduite et ne pas donner le permis à des connards qui se prennent pour des rois de la route... Les cyclistes ne seraient plus stressés et ne feraient plus n'importe quoi pour éviter un accident...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]