Mobile : une première loi imposant l'intégration d'un kill switch adoptée dans le Minnesota

Le par  |  0 commentaire(s) Source : The Verge
find my iphone

À partir du 1er juillet 2015, il deviendra illégal de vendre un smartphone n'étant pas équipé d'un système antivol dans l'État du Minnesota. L'état fédéral américain deviendra le premier à forcer les constructeurs à l'adoption du killswitch en standard.

Le gouverneur du Minnesota Mark Dayton vient en effet de signer la première loi " Kill Switch", une loi qui impose aux constructeurs de mettre en oeuvre une solution logicielle dans leurs smartphones permettant à l'utilisateur de désactiver leurs terminaux à distance en cas de vol, mais surtout d'en supprimer le contenu personnel afin de limiter les usurpations d'identité et autres fraudes.

Android-Device-Manager-verrouillage La fonction est demandée de longue date, non seulement par les utilisateurs, mais aussi les autorités qui constatent de plus en plus de vol avec violence visant des smartphones et dispositifs électroniques, bien souvent associés à une usurpation d'identité, fraude à la carte bleue et autres utilisations frauduleuses d'informations personnelles stockées dans ces terminaux subtilisés.

La loi votée reste assez souple, et n'imposera pas réellement l'intégration d'un kill switch dans les smartphones, puis qu'elle présente la situation comme tel : " les smartphones devront être équipés avec une fonctionnalité antivol préchargée, ou être capable de télécharger une fonctionnalité de ce genre.". De plus, le texte n'explique pas vraiment sous quelle forme devra se présenter ce module " antivol" ni quel type de protection est concerné.

Néanmoins, la loi va dans le bon sens, presque tous les constructeurs ont indiqué prochainement proposer une fonctionnalité permettant de verrouiller un smartphone à distance et à en supprimer les données d'ici le mois de juillet prochain.

La loi prévoit également d'encadrer plus lourdement le marché du mobile d'occasion, imposant aux revendeurs de relever l'identité des vendeurs de matériel avant de proposer des smartphones à la vente, mais aussi d'équiper leurs locaux de caméras de sécurité qui enregistreront les transactions pour conserver des traces d'éventuels recéleurs.

Une partie de l'industrie de la téléphonie mobile a déjà pointé du doigt la mesure, stipulant qu'elle se voulait inutile puisque divers services comme Find My iPhone ou Android Device Manager étaient déjà proposés gratuitement, tout comme une base de données est tenue à jour concernant les smartphones déclarés volés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]