Un mois après son lancement, le nouveau Silk road propose l'accès à plus de 3000 drogues

Le par  |  2 commentaire(s) Source : The Verge
Silk road

Il ne représente qu'une partie de ce qu'il a été par le passé, pourtant le marché noir en ligne Silk Road 2.0 se porte bien. 1 mois après sa réouverture, la plateforme dépasse les 3000 annonces de vente de drogue.

La première version de Silk Road avait été fermée par le FBI en octobre dernier, et les autorités pensaient avoir coupé la tête du plus grand réseau de vente illégale du dark Net.

silk road le retour C'était sans compter sur le retour du site dans une version 2.0 davantage sécurisée le 6 novembre dernier, et dont la progression s'annonce encore plus rapide que la précédente. 1 mois après son ouverture, on y recense plus de 3000 annonces concernant la vente de drogues ou substances narcotiques prohibées, soit un quart de l'ancienne plateforme.

Il est pourtant difficile de savoir combien de personnes se sont inscrites sur le site depuis sa réouverture, les inscriptions ne se faisant que sur opération de parrainage, mais le nouveau "dread Pirate Roberts", le créateur de la plateforme ayant repris le pseudo de Silk road l'homme arrêté par le FBI en octobre dernier, annonce que la clientèle ne représenterait pour l'instant que 5 % de l'ancien site.

Dans sa première version, le forum de Silk Road affichait 202 095 utilisateurs, dont 21 % étaient enregistrés sur la plateforme de vente comme acheteur ou vendeur d'après le FBI.

Puisque le site offre davantage de protection à ses utilisateurs, la plateforme devrait continuer de grossir, et le total des transactions de 1,2 milliard de dollars de la première version pourrait être dépassé avant même le premier anniversaire de cette version 2.0.

Face à ce retour, le FBI reste perplexe et indique avoir contourné la sécurité de Silk Road premier du nom en évitant tout simplement de se confronter aux systèmes de cryptage, et en misant sur la coopération d'une personne interne au site devenu indicateur, ainsi qu'en récupérant simplement des informations auprès de l'hébergeur du site.

En outre, pour la DEA, la situation était claire : " Personne n'a jamais supposé que la fermeture de Silk Road signifiait la fin du trafic." " Trois mois avant, je lisais un article sur l'inaccessibilité de ces gens, des intouchables qu'il était impossible de traquer." " Il est amusant de voir comment la situation a changé " a partagé Rusty Payne, porte-parole de l'agence.

Actuellement, le FBI refuse d'indiquer si une enquête est en cours sur la nouvelle plateforme. En attendant, plus la plateforme continue d'exister, plus les inscriptions défilent...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1594822
Ils ont déjà pas réussi à clore TPB...
Le #1595072
ET en plus ils leur ont fait une promo d'enfer, tous ceux qui ne connaissaient pas maintenant sont bien au courant qu'il y a ce site (et du coup même d'autres). GG le FBI !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]