Création musicale : contribution des acteurs du numérique ?

Le par  |  2 commentaire(s)
Franck-Riester

Hadopi 3 ? Le ministre de la Culture et de la Communication confie une mission sur le financement de la diversité musicale à l'ère du numérique. Membre de la Hadopi, Frank Riester fait partie des personnalités choisies pour mener cette mission.

Franck-RiesterSonne-t-il comme un prélude de Hadopi 3 ? Frédéric Mitterrand vient de confier à quatre personnalités une mission d'étude portant sur le " financement de la diversité musicale à l'ère numérique ".

Les conclusions de cette mission devront être remises d'ici mi-juin 2011. Elles devront caractériser les besoins et étudier l'hypothèse de la " contribution des différents acteurs de l'économie numérique au financement de la création musicale et la possibilité de créer un outil de soutien dédié à ce secteur ".

Parmi les personnalités choisies pour conduire cette mission : Alain Chamfort ( auteur compositeur interprète ), Daniel Colling ( directeur du Zénith de Paris et du festival " Le Printemps de Bourges " ), Marc Thonon ( directeur du label Atmosphériques et président de la Société civile des producteurs de phonogrammes en France ), et le désormais inévitable Franck Riester. Le député-maire de Coulommiers a été le rapporteur de la loi dite Hadopi à l'Assemblée nationale et il est membre du collège de la Haute Autorité.

Cette mission s'inscrit dans la lignée des 13 engagements en faveur de la musique en ligne signés en début d'année par les acteurs de ce secteur. On peut aussi y voir une pierre à l'édifice de Hadopi 3, Nicolas Sarkozy avait concédé une loi imparfaite.

À n'en pas douter, les conclusions de cette mission seront suivies de près. Les FAI ( qui s'estiment déjà très lourdement taxés ) et fournisseurs de services doivent-ils s'attendre à être sollicités pour mettre la main à la poche, et par extension le consommateur ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #769311
C'est aux majors du multimédia de vendre leurs musiques ou films, et non pas à l’État avec l'argent des contribuables.
Vivement 2012 qu'on jette tout ça à la poubelle.

Le #769431
+1 phebus

Celui qui boycott devrait payer? lol comme d'hab avec leur conneries...

"J'écoute que des groupes de garages qui sont gratuits, mais je remplis les poches des majors en même temps."

Et c'est normal ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]