Streaming et téléchargement de musique... une nouvelle mission

Le par  |  8 commentaire(s)
musique en ligne

Le ministère de la Culture et de la Communication a lancé un nouvelle mission sur la musique en ligne.

Cette mission confiée à Christian Pheline, conseiller maître à la Cour des comptes et également membre du collège de la Hadopi, fait suite à la remise du rapport Lescure sur l'Acte II de l'exception culturelle à l'ère du numérique.

Christian-PhelineUne mission de plus dont les conclusions ne tarderont cependant pas puisqu'elles sont attendues pour le mois de novembre prochain.

Selon le ministère de la Culture et de la Communication, il s'agit d'élaborer pour la musique en ligne - streaming et téléchargement - un " diagnostic objectif des positions en présence, des usages et des pratiques contractuelles ".

En particulier, il est question de la rémunération des créateurs et du " partage de la valeur équilibré entre les différents acteurs du marché ".

Le SNEP vient de faire part de la santé du marché de la musique au premier semestre. Une petite embellie. Pour le numérique, le syndicat des producteurs souligne cependant que " les revenus du streaming sont bien inférieurs à ce qu'ils pourraient être ".

La mission Lescure avait de son côté mis en évidence de vives tensions en ce qui concerne le niveau des royautés perçues par les artistes interprètes (téléchargement et streaming) et avait préconisé une gestion collective par les sociétés de gestion collective d'auteurs et d'artistes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1490152
Comment trouver le moyen de taxer un peu plus le pékin moyen pour continuer à subventionner toujours un peu plus les pseudos artistes, intermittents du spectacle, la culture (c comme con !) etc ...
Le #1490362
Tilt56 a écrit :

Comment trouver le moyen de taxer un peu plus le pékin moyen pour continuer à subventionner toujours un peu plus les pseudos artistes, intermittents du spectacle, la culture (c comme con !) etc ...


Hola ! Faut pas confondre !
On met l'argument des pauvres artistes, mais en réalité c'est pas eux qui toucheront.
Il cite le SNEP : un syndicat des producteurs, eux ils veulent palper un max.
Et nulle part il n'est question de taxe...
Le #1490432
Bobytacato a écrit :

Tilt56 a écrit :

Comment trouver le moyen de taxer un peu plus le pékin moyen pour continuer à subventionner toujours un peu plus les pseudos artistes, intermittents du spectacle, la culture (c comme con !) etc ...


Hola ! Faut pas confondre !
On met l'argument des pauvres artistes, mais en réalité c'est pas eux qui toucheront.
Il cite le SNEP : un syndicat des producteurs, eux ils veulent palper un max.
Et nulle part il n'est question de taxe...


"Et nulle part il n'est question de taxe..."

Non, ..... mais l'idée qui sous-tend le projet, c'est quelque chose comme faire payer le streaming beaucoup plus cher, non !?!

Et puis bon,les gens concernés par cette "mission" sont les mêmes qui se sont occupés de Hadopi , donc on connaît les objectifs qu'ils poursuivent !!!!
Le #1490722
Oui, et puis surtout, la « mission », elle implique que les « experts » soient payés, qu’on leur mette à disposition des lieux de réunion, déjeuners, dîners (et ça sera pas des repas au MacDo… ).
S’en fouttent, c’est pas eux qui payent (et après ça on vient nous dire de se serrer la ceinture ).

Au final ça ne sera qu’une « commission de réflexion » de plus (comme il y en a beaucoup trop ) pour aboutir à un rapport que personne ne lira, avec des conclusions complètement dépassées.
Ou comment engraisser du monde qui n’avait pas de boulot ou qui voulait avoir de petits extras, le tout sur le dos des français qui bossent et paient leurs impôts.

Le #1490942
On dit royauté ?
Le #1491392
Quelle histoire pathétique ... (et révélatrice de la bêtise terminale de l'époque). Arrêter de tout faire à l'envers peut-être ? Quand il y a un magasin clandestin, on ferme le magasin, on ne poursuit pas les clients dans la rue. "P2P ya pas de centres ?" "ca marcherait pas !" Ah les hypocrisies geekounettes classiques, quelle comédie ...
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/
Le #1492162
Boaf!

Qui empêche d'enregistrer directement les streamings gratos ?
Ce n'est pas illégal, mais totalement ignoré par la loi.

"Gratos", vous avez dit "streamings gratos" ??
Quelle honte!
Attendez donc que notre vénéré président normal s'en aperçoive (heureusement qu'il n'a pas tout bien compris)!!

Pourvu que ça dure le plus longtemps possible.


Le #1496692
Nan mais franchement...
Autant il me semble normal que dans la plupart des situations les politiques feraient mieux ne pas prendre des décisions hâtives et prendre leur temps pour peser les pours et les contres (par exemple avant de se lancer dans une guerre), autant là on parle d'IT, de trucs qui changent tous les 6 mois (voire encore plus souvent) et les mecs ils en sont à leur nième commission... Jamais ils prendront une décision. Et comme le disent plusieurs personnes, de toutes façons les rapports seront périmés à leur sortie.
Là, on a déjà tous les rapports possibles et imaginables, et tous les avis de toutes les parties. Il s'agit maintenant juste d'une volonté politique de se placer, soit du côté des majors (et de leur en mettre toujours plus dans la poches) soit des utilisateurs (et de leur permettre de jouir des biens culturels facilement).
La rémunération des artistes c'est pas le problème, y'a déjà eu des milliers de propositions, quel que soit le choix (DRM/paiement à la vision/écoute vs. taxe, licence globale, mécénat global...).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]