NASA : le robot Curiosity en difficulté sur Mars

Le par  |  6 commentaire(s) Source : NASA
Curiosity photo anniversaire martien

Peu après avoir célébré sa première année martienne, la sonde Curiosity ne s'attendait pas à un cadeau de ce type : le robot de la NASA est actuellement en difficultés à cause de ses roues endommagées

La semaine dernière, Curiosity célébrait sa première année martienne. En effet, si la sonde est présente depuis presque 2 ans déjà sur Mars, la planète rouge effectue une rotation complète autour du soleil en 687 jours terrestres.

curiosity-11-1 À la date anniversaire, Curiosity réalisait donc un autoportrait, la montrant couverte de poussière rouge, toujours sur son parcours la menant vers des affleurements de roche qu'elle étudiera prochainement, lorsqu'elle aura atteint sa position sur le mont Sharp.

Pourtant, c'est une mauvaise nouvelle que partage la NASA aujourd'hui, puisqu'il semblerait que les roues de la sonde, déjà endommagées par le passé, se soient à nouveau détériorées au point de ralentir fortement la sonde dans sa progression.

Si la sonde n'a effectué que quelques kilomètres depuis lcuriosity roue e début de sa mission, ses roues en alliage métallique se sont montrées incapables de supporter les roches parfois très tranchantes à la surface de Mars, et deux d'entre elles en particulier avaient déjà montré des signes de faiblesse.

La NASA regrette la situation, mais ne reste pas sans solution et évoque ainsi la possibilité de faire progresser la sonde en marche arrière afin de soulager le train avant du robot. La marche arrière permettrait de réduire la pression exercée sur les deux roues défectueuses.

Mais ce nouveau paramètre s'accompagne également de davantage de vérifications concernant le chemin à emprunter pour assurer son avancée. Car Curiosity n'est pas pilotée à distance en direct, chaque jour la sonde capture des dizaines de photos de son environnement pour indiquer aux ingénieurs sur Terre quel paysage et configuration se dresse devant elle. Puis en comparant avec les images satellites renvoyées par Mars Orbiter, les ingénieurs programment le chemin le plus idéal pour limiter les efforts de la sonde et lui éviter de se voir bloquée ou de se présenter face à un obstacle insurmontable.

Désormais, c'est donc avec encore plus de prudence que se déplacera la sonde, en espérant qu'elle ne finisse pas bloquée définitivement, du moins pas tant que les prochains rovers de la NASA ne viennent prendre le relais.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1780012
Ces derniers temps, on est à fond sur la planète Mars, on vit par elle, on pense par elle, on agit pour elle, on rêve (cauchemarde) par elle ...
on va finir par en prendre plus soin que la Terre ....
J'en dit pas plus, notre cher Terre va devenir jalouse
Le #1780422
DeepBlueOcean a écrit :

Ces derniers temps, on est à fond sur la planète Mars, on vit par elle, on pense par elle, on agit pour elle, on rêve (cauchemarde) par elle ...
on va finir par en prendre plus soin que la Terre ....
J'en dit pas plus, notre cher Terre va devenir jalouse


Vu le soin qu'on prend pour la Terre, entre pollution, déforestation, urbanisation, contamination, désertification, j'en passe et des moins bonnes, c'est difficile de faire pire
Le #1780482
Si ce n'est pas se foutre du monde, fabriquer des roues suffisamment solide pour suporter des roches à très faible vitesse ça ne me semble pas insurmontable. Encore des types qui se croient des génies mais qui sont des cons dépensiers.
Le #1780492
c'est le mauvais oeil !
Le #1780732
On dirait des images de synthèse.
Le #1785922
cycnus a écrit :

Si ce n'est pas se foutre du monde, fabriquer des roues suffisamment solide pour suporter des roches à très faible vitesse ça ne me semble pas insurmontable. Encore des types qui se croient des génies mais qui sont des cons dépensiers.


La critique est aisée, l'art est difficile !

Concevoir ces roues revient à faire un compromis entre légèreté et durabilité. Peut-être que l'expérience d'Opportunity (10ans d'activité pour 90 jours prévus !) et Spirit (un peu plus de 5 ans) les a amené à trop d'optimisme, Curiosity étant bien plus lourd que les 2 sus-cités.

Enfin des dépensiers, il y en a bien plus sur Terre et ce pour des futilités et alors qu'ils ont mille fois la possibilité de rectifier leurs actions et remédier à leur gabegies ! Alors que sur Mars, toute adaptation est bien plus difficile !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]