La NASA se met à l'impression 3D

Le par  |  5 commentaire(s) Source : NASA
Nasa

Telles que nous les connaissons actuellement, les imprimantes 3D sont capables de réaliser des pièces certes complexes, mais dont l'utilité reste actuellement somme toute limitée.

Coques pour smartphones, bijoux, jouets... le processus n'est que très peu utilisé à des fins industrielles ou médicales pour le moment.

La NASA est beaucoup plus ambitieuse concernant l'utilisation des imprimantes en trois dimensions et projette de se servir de la technologie pour fabriquer son prochain système de lancement spatial.

À l'aide d'imprimantes à frittage laser permettant de créer physiquement avec précision des pièces à partir de modélisations en 3D, la NASA compte profiter des avantages de l'imprimante 3D pour gagner temps et argent sur le développement de ses projets.

Permettant la réalisation de formes complexes sans aucune soudure, les pièces créées seraient plus fiables et moins onéreuses. L'utilisation d'imprimantes 3D permettrait à la NASA de produire d'un seul tenant une pièce nécessitant l'assemblage de plusieurs éléments si elle était construite traditionnellement.

Ainsi, certaines parties du prochain module de propulsion J-2X développé par l'agence spatiale américaine devraient voir le jour à partir d'imprimantes 3D. De quoi mettre à rude épreuve la fiabilité des pièces, mais aussi du procédé de conception lors des phases de tests d'ici la fin de l'année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1081872
Chouette, mais l'impression 3d ne sera jamais grand public. Si on pouvait fabriquer nos propres piéces pour arranger ou dépanne nos petits appareils, cela remettrait en cause toute la politique d'obsolescence programmée qui fait de nous de gentils petits con sommateurs
Le #1081952
C'est la que tu te trompe, il y a des imprimantes plutôt cheap à environ 400€.
Si mes souvenirs sont bon et qui te permet de créer de belle pièce malgré le coté rustique de l'engin
Le #1082152
alucardx77 a écrit :

Chouette, mais l'impression 3d ne sera jamais grand public. Si on pouvait fabriquer nos propres piéces pour arranger ou dépanne nos petits appareils, cela remettrait en cause toute la politique d'obsolescence programmée qui fait de nous de gentils petits con sommateurs


Complètement d'accord avec toi. Cela dit les appareils en question étant de plus en plus dotés d'électronique, il est facile de laisser un compteur tourner dans un microcontroleur pour marquer l?arrêt de mort de l'appareil sans compter sur une défaillance "physique".

Th3DEAD : oui, on peut se fabriquer (j'insiste sur ce point) une imprimante 3D à partir d'un kit, mais cela reste vraiment "cheap" comme résultat, bien loin des objets 3D sortant des machines utilisées par Shapeways par exemple, que ce soit en termes de résolution et de matériaux (Shapeways permet d'imprimer en 3D des objets en métal, comma le NASA, donc directement utilisables comme pièces de réparation).

J'appelle de tous mes voeux la démocratisation de ce procédé, je veux une imprimante 3D chez moi, mais pour avoir demandé de réels devis, et ben c'est pas encore gagné (ça démarre vers 20K? pour la machine de base, je ne connais pas le prix du consommable).
Le #1082172
on parle de fabriquer des pièces pour assembler une fusée, pas de récréer une nouvelle pièce pour réparer la R5 à Jacky!
Le #1111742
bonjour,
Pourriez-vous me signaler, SVP, des marques d' imprimantes 3d qui peuvent faire des pièces en métal, par duplication ou par logiciel,
Merci
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]