Nintendo quitte le Brésil

Le par  |  4 commentaire(s)
Drapeau Brésil (Small)

C'est dans un communiqué officiel que Nintendo en fait l'annonce : le géant du jeu vidéo se retire du marché brésilien.

Il va devenir beaucoup plus compliqué pour les Brésiliens de s'acheter une console Nintendo ainsi que des jeux à l'avenir, puisque la marque japonaise vient d'annoncer quitter le marché.

Nintendo En cause, le droit d'importation des consoles et jeux devenu trop imposant pour Nintendo. La répercussion de cette taxe sur les machines de la marque entraine des tarifs prohibitifs pour les consommateurs, et seule une élite peut s'offrir une Wii-U dans ces conditions.

"Le Brésil est un marché stratégique pour Nintendo, il abrite de nombreux passionnés, mais malheureusement le climat des affaires intenables nuit à notre modèle de distribution " indique Nintendo, qui quitte donc, à regret, un marché qui ne compte plus qu'une poignée d'utilisateurs.

Pourtant, Nintendo avait les moyens de rendre sa Wii U accessible. La marque avait décidé de lancer sa console de jeux en novembre 2013 au Brésil, malgré les recommandations de Reggie Fils-Aime, le président de la division américaine de Nintendo qui pointait du doigt les droits de douane élevés qui se présentent comme un frein aux consoles d'importation.

Néanmoins, Nintendo pouvait échapper à ces frais en faisant le choix d'installer des usines d'assemblage directement sur le territoire Brésilien, une idée balayée d'un revers de main, car jugée trop onéreuse.

Et le marché en ligne n'est pas non plus en faveur de la marque, puisque la réglementation bancaire locale très stricte rend l'importation de consoles problématique. Néanmoins, Nintendo ne compte pas en rester là avec le Brésil : " Nous poursuivrons notre veille réglementaire afin d'apprécier la meilleure façon de servir nos fans dans un proche avenir."

Complément d'information
  • Cammie Dunaway quitte Nintendo
    Cammie Dunaway, Vice-présidente exécutive des Ventes et du Marketing chez Nintendo of America, quittera bientôt ses fonctions pour aller en occuper d'autres.
  • Denise Kaigler quitte Nintendo
    Après presque deux ans passés au poste de Vice-Présidente des Affaires Sociales chez Nintendo of America, Denise Kaigler a pris la décision de laisser tout ça derrière elle, afin de profiter un peu plus de sa famille.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1828163
Ben, avec un prix de vente de 521$ pour la ps4, des jeux complets à 149,50$ et des frais annuels de 58$ (incluant taxes du qbec, prix canadiens), je croit qu'ici, seule les élites peuvent aussi se permettre une console next gen...
Le #1828177
mart666 a écrit :

Ben, avec un prix de vente de 521$ pour la ps4, des jeux complets à 149,50$ et des frais annuels de 58$ (incluant taxes du qbec, prix canadiens), je croit qu'ici, seule les élites peuvent aussi se permettre une console next gen...


En France, c'est différend, si les marques high-tech se retirent, on revient au minitel.
Le #1828199
Nintendo a un peu tendance a oublié son "seal of quality" qui coutait un bras au développeur tiers du temps de la nes et super nes.
Le #1828801
Mieux vaut se retirer, que de proposer des prix incluant des frais d'importation exorbitants.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]