Pour le premier ministre finlandais, "Steve Jobs a pris nos emplois"

Le par  |  13 commentaire(s) Source : AFP
stevejobs

Le premier ministre finlandais a suggéré dans un entretien que Steve Jobs, ex-patron d'Apple, avait affaibli deux grands secteurs d'activité du pays : la téléphonie mobile et l'industrie du papier.

Dans quelle mesure les produits mobiles d'Apple lancés sous l'ère Steve Jobs ont-ils impacté l'activité économique de la Finlande ? Pour le Premier ministre Alexander Stubb, la relation est claire : iPhone et iPad ont tué l'emploi dans le pays sur deux secteurs clé, la téléphonie mobile et l'industrie du papier.

Entre Nokia, leader mondial de la téléphonie mobile pendant des années qui a dû s'incliner face à la poussée de l'iPhone et l'évolution profonde de l'industrie mobile depuis et l'arrivée ensuite de l'iPad qui a ouvert le marché des tablettes média et accéléré l'essor des ouvrages numériques au détriment de l'industrie du papier, l'ex-leader emblématique d'Apple aurait pris de court les entreprises finlandaises.

Nokia logo Confronté à deux années de récession et à une stabilisation prévue cette année, le premier ministre finlandais note cependant que l'industrie du pays a depuis amorcé sa réorganisation en misant sur les énergies vertes pour l'industrie du papier et en se tournant vers les jeux, et plus seulement vers les terminaux pour l'industrie high-tech nordique.

Tout en soulignant que "Steve Jobs a pris nos emplois", le premier ministre finlandais vient d'être nommé pour tenter de redresser l'activité économique du pays mais le contexte compliqué ne permettra pas de faire des miracles à court terme, a-t-il prévenu, selon des propos rapportés par l'AFP.

La chute de l'activité du fleuron Nokia, qui a cédé son activité de téléphonie mobile à Microsoft, va mettre du temps à être digérée même si le groupe a donné les grandes lignes de sa nouvelle stratégie orientée vers les équipements télécoms, les services cartographiques et la gestion de sa propriété intellectuelle.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1784342
Ce n'est pas Steve Jobs qui a mis un transfuge de Microsoft à la tête de Nokia. On fait n'importe quoi et on accuse les autres, on se croirait en France.
Le #1784422
l'iPhone est sorti bien avant que Nokia pactise avec Microsoft.

Du coup, il n'a peut-être pas trop tord le premier ministre finlandais, même si c'est Nokia a suivi un peu la même voie que Kodak. Ils n'ont pas su réagir au bon moment face à l'iPhone et ont été pris de court, un peu comme tous les autres constructeurs d'ailleurs, sauf que certains d'entre eux comme Samsung, HTC ont réussi à sortir des smartphones assez rapidement. Nokia s'est reposé sur son symbian qui, malgré toutes ses qualités, était plus compliqué que iOS et moins "flatteur" à l'oeil, et ils se sont fait bouffés.

Le problème souvent dans les sociétés qui deviennent trop grosses, c'est que malgré leur puissance financière, le temps de mobiliser les équipes, que tout le monde se mette d'accord etc... elle réagit plus lentement qu'une société plus "fraiche" et dynamique qui est toujours sur le coup et sur les dernières technologies.

Nokia aurait dû faire de l'Android, même sans forcément faire du 100% Android, en gardant Symbian d'un coté, peut-être en faisant des Windows Phone aussi, mais Android aurait eu le mérite de leur ouvrir un marché non négligeable.

Bref, on verra à l'avenir si Windows Phone décolle un peu plus, mais pour l'instant je n'ai pas trop l'impression que ça attire les masses, malheureusement pour eux.

Même si Nokia (la branche téléphonie en tous cas) est parti dans les mains de Microsoft maintenant, rien n'empêche la Finlande de créer une autre marque de téléphones et de jouer la carte de l'innovation. Il suffit d'écouter les consommateurs qui veulent plus d'autonomie par exemple et de jouer à fond la carte du flagship sous Android dont la batterie dure plus d'une semaine en utilisation intensive pour mettre au pied du mur tous les autres constructeurs qui, apparemment, ne tiennent pas tant que ça à ce qu'on ait une grande autonomie. La résistance aussi, écran incassable par exemple. Bref, il y a pleins de points sur lesquels les consommateurs se plaignent tout le temps et pourtant aucun constructeur ne fait de réel gros effort pour régler ces problèmes. Donc il y a une carte à jouer à mon avis. Au lieu de ça, c'est la course à l'écran le plus grand, l'écran le plus fin et aux fonctions trop nombreuses. Pour ma part je n'ai jamais observé un forum rempli de gens qui quémandaient des écrans plus grands donc bon...
Le #1784482
C'est Android qui a tué Nokia, pas Apple.

Apple est sur le segment de marché des riches.
Nokia et Android sont principalement sur le segment de marché de la classe moyenne.

Nokia a tenté de créer une sorte d'Android, mais Nokia a été trop lent. Cela vient de la lenteur des informaticiens européens par rapport aux informaticiens américains que j'ai souvent constatée.

Puis, Nokia, voyant qu'Android le dépassait, aurait dû adopter Android, et ça aurait été le succès assuré. Mais Nokia a refusé Android par incompétence de la direction, comme cela arrive souvent en Europe. C'est Samsung, qui en a profité.

Puis Nokia aurait tout de même pu se rattraper et concurrencer les seconds couteaux comme LG, HTC et Sony, en optant tardivement pour Android. Mais la direction a préféré prendre l'argent de Microsoft.

Maintenant, avec la baisse progressive des marges, et étant donné que le hardware (processeurs et écrans tactiles) coûte plus cher en Europe qu'en Asie, Nokia ne peut plus être compétitif, même en allant vers Android.
Le #1784492
Steve jobs est arrivé avec une vue totalement nouvelle de la téléphonie, pour avoir un peu d'intéractivité il fallait payer la peau des fesses pour le haut de gamme.
Nokia n'écoutait pas ses client, ils voulait former le choix des client en fonction de ses propres intérêts.

à la sortie de l'iphone, un grand responsable de nokia ironisait sur les ventes de l'iphone. " ce qu'ils vendent en 1 mois sont nos ventes en 1 jour"
moi je dit quand les dirigeants sont incapables de sentir l'évolution des marchés, on ne se plaint pas ensuite. Seul HTC tentait d'apporter un peu de tactile, mais jamais avec une telle fluidité, il fallait un stylet ou les doigts mais le tactile était très imprécis.

Iphone a donné ce qu'attendaient les clients et il a bouffé le géant.


maintenant iphone a le même mode de pensée que nokia en son temps, "on se fout de ce que les clients attendent, c'est nous qui disons ce qu'ils doivent avoir!"

bref l'histoire se répète. il y a un moment apple riait d'android, maintenant le marché change en faveur d'android!

bon apparemment dès qu'une boit atteint un certain niveau elle se coupe de ses clients.

Voilà, nokia avait plus que les moyens de faire un téléphone tactile avant l'heure, ils disaient ça ne marchera jamais!

on a le même problème avec nos voitures, les dirigeant passent leur temps à se plaindre etc. Mais ils viennent juste de se reveiller en voyant que les asiatiques vendaient beaucoup de voitures electriques et du coup ils ont du se mettre aux planches à dessins et travailler dessus avec au moins 10 ans de retard !
encore une bonne gestion de leur boite !

bref nokia, dans un marché concurrentiel, mettez des gens capables à la tête de vos boites au lieu de chialer !




Le #1784512
jose1209 a écrit :

Steve jobs est arrivé avec une vue totalement nouvelle de la téléphonie, pour avoir un peu d'intéractivité il fallait payer la peau des fesses pour le haut de gamme.
Nokia n'écoutait pas ses client, ils voulait former le choix des client en fonction de ses propres intérêts.

à la sortie de l'iphone, un grand responsable de nokia ironisait sur les ventes de l'iphone. " ce qu'ils vendent en 1 mois sont nos ventes en 1 jour"
moi je dit quand les dirigeants sont incapables de sentir l'évolution des marchés, on ne se plaint pas ensuite. Seul HTC tentait d'apporter un peu de tactile, mais jamais avec une telle fluidité, il fallait un stylet ou les doigts mais le tactile était très imprécis.

Iphone a donné ce qu'attendaient les clients et il a bouffé le géant.


maintenant iphone a le même mode de pensée que nokia en son temps, "on se fout de ce que les clients attendent, c'est nous qui disons ce qu'ils doivent avoir!"

bref l'histoire se répète. il y a un moment apple riait d'android, maintenant le marché change en faveur d'android!

bon apparemment dès qu'une boit atteint un certain niveau elle se coupe de ses clients.

Voilà, nokia avait plus que les moyens de faire un téléphone tactile avant l'heure, ils disaient ça ne marchera jamais!

on a le même problème avec nos voitures, les dirigeant passent leur temps à se plaindre etc. Mais ils viennent juste de se reveiller en voyant que les asiatiques vendaient beaucoup de voitures electriques et du coup ils ont du se mettre aux planches à dessins et travailler dessus avec au moins 10 ans de retard !
encore une bonne gestion de leur boite !

bref nokia, dans un marché concurrentiel, mettez des gens capables à la tête de vos boites au lieu de chialer !


L'automobile est hors-sujet, mais tellement intéressant que je vais troller avec deux remarques :

1. La voiture électrique n'a aucun succès et aucun avenir, sauf pour les journaleux et ceux qui ne veulent pas voir que l'autonomie sera toujours trop réduite et que ça coûtera toujours trop cher.

2. J'ai parlé à un chef de Peugeot Citroen de l'électronique embarquée, et notamment des caméras partout et des petits écrans plats pour voir sans angle mort et facilement. Mais il m'a répondu que cela coûte trop cher, alors que le surcoût n'est pas très important en réalité, et que cela n'intéresse personne, alors que je suis persuadé du contraire.
Le #1784522
billgatesanonym a écrit :

jose1209 a écrit :

Steve jobs est arrivé avec une vue totalement nouvelle de la téléphonie, pour avoir un peu d'intéractivité il fallait payer la peau des fesses pour le haut de gamme.
Nokia n'écoutait pas ses client, ils voulait former le choix des client en fonction de ses propres intérêts.

à la sortie de l'iphone, un grand responsable de nokia ironisait sur les ventes de l'iphone. " ce qu'ils vendent en 1 mois sont nos ventes en 1 jour"
moi je dit quand les dirigeants sont incapables de sentir l'évolution des marchés, on ne se plaint pas ensuite. Seul HTC tentait d'apporter un peu de tactile, mais jamais avec une telle fluidité, il fallait un stylet ou les doigts mais le tactile était très imprécis.

Iphone a donné ce qu'attendaient les clients et il a bouffé le géant.


maintenant iphone a le même mode de pensée que nokia en son temps, "on se fout de ce que les clients attendent, c'est nous qui disons ce qu'ils doivent avoir!"

bref l'histoire se répète. il y a un moment apple riait d'android, maintenant le marché change en faveur d'android!

bon apparemment dès qu'une boit atteint un certain niveau elle se coupe de ses clients.

Voilà, nokia avait plus que les moyens de faire un téléphone tactile avant l'heure, ils disaient ça ne marchera jamais!

on a le même problème avec nos voitures, les dirigeant passent leur temps à se plaindre etc. Mais ils viennent juste de se reveiller en voyant que les asiatiques vendaient beaucoup de voitures electriques et du coup ils ont du se mettre aux planches à dessins et travailler dessus avec au moins 10 ans de retard !
encore une bonne gestion de leur boite !

bref nokia, dans un marché concurrentiel, mettez des gens capables à la tête de vos boites au lieu de chialer !


L'automobile est hors-sujet, mais tellement intéressant que je vais troller avec deux remarques :

1. La voiture électrique n'a aucun succès et aucun avenir, sauf pour les journaleux et ceux qui ne veulent pas voir que l'autonomie sera toujours trop réduite et que ça coûtera toujours trop cher.

2. J'ai parlé à un chef de Peugeot Citroen de l'électronique embarquée, et notamment des caméras partout et des petits écrans plats pour voir sans angle mort et facilement. Mais il m'a répondu que cela coûte trop cher, alors que le surcoût n'est pas très important en réalité, et que cela n'intéresse personne, alors que je suis persuadé du contraire.


1) pour le 1 un ton bien péremptoire.

je ne dit pas que la voiture electrique va marcher à l'avenir, je ne lis pas dans le futur ni dans les viscères de mouton par exemple. Cet exemple donne bien le ton, voiture electrique, voiture à hydrogène ou n'importe quoi d'autre. il faut chercher à innover et non pas rester sur un schéma ancien et révolu et surtout essayer de coller aux désirs des clients.

je suis content que tu parles à un responsable de citroen, voir peugeot ou même renault, toutefois les ventes par rapport aux voitures étrangères me donne bien plus raison que n'importe quel dialogue stérile et inutile donc.

toutefois je te rejoins sur le fait que l'automobile est hors sujet, mais une lecture et surtout une compréhention un peu plus attentive t'aurais fait comprendre qu'il s'agissait d'un exemple pour illustrer mon propos.

Pour revenir à la téléphonie, NOKIA avait les mêmes certitudes que toi

Le #1784572
Bienvenue dans le monde des titans.
Le #1784612
billgatesanonym a écrit :

jose1209 a écrit :

Steve jobs est arrivé avec une vue totalement nouvelle de la téléphonie, pour avoir un peu d'intéractivité il fallait payer la peau des fesses pour le haut de gamme.
Nokia n'écoutait pas ses client, ils voulait former le choix des client en fonction de ses propres intérêts.

à la sortie de l'iphone, un grand responsable de nokia ironisait sur les ventes de l'iphone. " ce qu'ils vendent en 1 mois sont nos ventes en 1 jour"
moi je dit quand les dirigeants sont incapables de sentir l'évolution des marchés, on ne se plaint pas ensuite. Seul HTC tentait d'apporter un peu de tactile, mais jamais avec une telle fluidité, il fallait un stylet ou les doigts mais le tactile était très imprécis.

Iphone a donné ce qu'attendaient les clients et il a bouffé le géant.


maintenant iphone a le même mode de pensée que nokia en son temps, "on se fout de ce que les clients attendent, c'est nous qui disons ce qu'ils doivent avoir!"

bref l'histoire se répète. il y a un moment apple riait d'android, maintenant le marché change en faveur d'android!

bon apparemment dès qu'une boit atteint un certain niveau elle se coupe de ses clients.

Voilà, nokia avait plus que les moyens de faire un téléphone tactile avant l'heure, ils disaient ça ne marchera jamais!

on a le même problème avec nos voitures, les dirigeant passent leur temps à se plaindre etc. Mais ils viennent juste de se reveiller en voyant que les asiatiques vendaient beaucoup de voitures electriques et du coup ils ont du se mettre aux planches à dessins et travailler dessus avec au moins 10 ans de retard !
encore une bonne gestion de leur boite !

bref nokia, dans un marché concurrentiel, mettez des gens capables à la tête de vos boites au lieu de chialer !


L'automobile est hors-sujet, mais tellement intéressant que je vais troller avec deux remarques :

1. La voiture électrique n'a aucun succès et aucun avenir, sauf pour les journaleux et ceux qui ne veulent pas voir que l'autonomie sera toujours trop réduite et que ça coûtera toujours trop cher.

2. J'ai parlé à un chef de Peugeot Citroen de l'électronique embarquée, et notamment des caméras partout et des petits écrans plats pour voir sans angle mort et facilement. Mais il m'a répondu que cela coûte trop cher, alors que le surcoût n'est pas très important en réalité, et que cela n'intéresse personne, alors que je suis persuadé du contraire.


"Mais il m'a répondu que cela coûte trop cher, alors que le surcoût n'est pas très important en réalité, et que cela n'intéresse personne, alors que je suis persuadé du contraire"
=>Je sais pas si ça coûte cher ou pas, mais en tout cas oui c'est facturé au client final bien cher, et du coup à un tarif qui en effet n'en vaut pas le coût. Après les angles morts on a toujours fait avec et c'est finalement peu gênant. A 100€ pourquoi pas, mais à 1000 certainement pas. Personnellement je suis plus fan juste du radar qui aide pour se garer, c'est quand même plus classe que de se repérer aux chocs des pare-chocs

+1 sinon pour les commentaires sur le manque de vision de Nokia. Le minimum quand un produit concurrent qui se veut révolutionnaire arrive, c'est de le tester soi-même et d'écouter l'avis des consommateurs dessus, au lieu de le regarder de loin avec dédain...
Le #1784622
C'est pas notre faute, c'est à cause des concurents qui font mieux que nous

En tout cas, eux n'ont eu aucun scrupule à avoir fait leur business sur la mort des moines copistes et des télégraphes
Le #1784752
Ce que dit le 1er ministre, fondamentalement, est vrai :

---si Apple n'avait pas sorti ces produits-là, Nokia vendrait toujours des téléphones, et la révolution de la lecture sur support numérique serait arrivée plus lentement

---d'autre part, Nokia avait une activité en Europe, alors que Apple est une entreprise qui CONÇOIT, certes, mais fait fabriquer en Chine ... donc détruit les emplois dans les pays industrialisés.


Certains d'entre vous rejettent la faute sur Nokia ; il me semble que c'est un peu plus compliqué que ça.

Rappelons-nous qu'historiquement, un petit avantage technologique / ou stratégique a pu représenter une supériorité écrasante face à des adversaires (concurrents ? ) dépassés.

A Azincourt, les chevaliers français sont morts, sans même comprendre d'où venaient les flèches, parce que les anglais venaient d'inventer l'arbalète.

Avec quelques fusils, 200 ou 300 conquistadores espagnols ont soumis des dizaines de millions d' habitants en Amérique Latine, les portugais ont fait de même en Afrique, en Inde, puis sur le reste du monde...

Etc, etc

Bref, Nokia n'a pas compris ce qui se passait assez vite, parce que Apple n'était pas déjà son concurrent, il ne l'avait pas en ligne de mire, et ne le surveillait pas.

Ce qu'illustre parfaitement le cas Nokia, ce que nos concurrents de demain peuvent être des gens qui font aujourd'hui des choses complètement éloignées des nôtres, et que diriger une entreprise (a fortiori de dimension mondiale ) n'est plus une chose si facile que ça, parce que les attaques peuvent venir de n'importe où :

-MS était tranquille, et avait tout verrouillé, Windows en OEM, MS Office en standard dans les entreprises, un environnement parfaitement contrôlé, et paf ... avec son petit moteur de recherche Google vient foutre sa merd***. Apple c'est avec l'ipod et l'iphone qu'ils sont revenus faire ch***ier MS.

-les taxis européens sont en grève contre une simple appli pour smartphone, qui les menace

-les librairies Chapitre et plein d'autres ont mis la clé sous la porte faute d'avoir anticipé la révolution numérique ; mais que pouvaient-ils faire pour l'empêcher ???

-Nokia avait des ingénieurs à profusion, et l'entreprise était située dans l'épicentre de pleins d'universités lui fournissant des stagiaires-ingénieurs en formation, qui étaient jeunes, branchés, dans le coup, tout le temps connectés au web en train de suivre les dernières évolutions ... Ça n'a pas suffi !


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]