HMD : l'entreprise par laquelle Nokia va relancer des smartphones et tablettes sous Android

Le par  |  1 commentaire(s)
Nokia logo

Avec la nouvelle entreprise HMD regroupant sa propriété intellectuelle et ses marques, Nokia va pouvoir se relancer dans les smartphones et les tablettes tactiles, mais cette fois en passant par Android.

Nokia C1Pendant que Microsoft se sépare de l'activité de fabrication des feature phones pour mieux se concentrer sur l'avenir de Windows 10 Mobile, le groupe Nokia accélère son retour programmé dans les mobiles en fournissant à la nouvelle entreprise HMD global Oy ses portefeuilles de brevets et ses droits de marques.

Avec ces ressources, accessibles pendant dix ans, HMD aura toute latitude pour créer des produits mobiles sous la marque Nokia, en échange de royalties versées à Nokia Technologies. La société a notamment récupéré de Microsoft le droit d'utiliser la marque Nokia sur les feature phones, lui permettant de récupérer la totalité des droits sur la marque Nokia dans les appareils mobiles.

HMD continuera à produire des téléphones basiques, présentés comme toujours attractif sur un certain nombre de marques mais l'entreprise créera également de nouvelles gammes de smartphones et de tablettes...sous Android, qui deviendra l'OS mobile de référence des nouveaux produits Nokia.

Nokia Technologies et HMD restent par ailleurs en lien avec FIH Mobile, qui s'apprête à racheter la division feature phones de Microsoft, pour obtenir le contrôle des ventes, de la distribution et du marketing des produits mobiles siglés Nokia, FIH Mobile assurant la conception et la production des appareils mobiles.

Nokia dispose ainsi de toute l'infrastructure nécessaire pour relancer une activité de fabrication de smartphones et tablettes. On notera que le CEO de HMD est Arto Nummela, ancien salarié de Nokia et responsable de l'activité Feature Phone de Microsoft, tandis que le président du conseil est le Français Florian Seiche, directeur ventes et marketing de Microsoft Mobile en Europe et qui a travaillé avant chez Nokia et HTC.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1897358
Le délai moyen de survie de ces entreprises externalisées est de un an.
Aujourd'hui, le ticket d'entrée pour survivre dans le mobile est très très haut... Trop haut. Et alors que les fournisseurs rampaient devant NOKIA il y a dix ans, aucun ne vendra autrement que contre du cash des composants de toutes façons très banals.

Ca coûtera apparemment moins cher qu'un plan social. Les salariés externalisés croient faire mieux que leurs anciens patrons. Mais la "nouvelle boite" n'a plus les ressources industrielles, financières etc...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]