Nokia : résultats en baisse sensible au deuxième trimestre

Le par  |  0 commentaire(s)
Nokia HQ logo pro

Nokia avait prévenu par un avertissement sur résultats que le bilan financier du deuxième trimestre 2011 serait inférieur aux attentes. C'est bien ce qui s'est passé, confirmant le coup de frein de l'activité du groupe, toujours dans l'attente de l'arrivée des terminaux Windows Phone.

Logo NokiaDébut juin, Nokia lançait un avertissement sur résultats, anticipant une performance dégradée pour sa branche principale, celles des terminaux et services, pour le deuxième trimestre 2011, après un début d'année correcte mais comportant déjà les germes d'un ralentissement d'activité.

En fin de semaine dernière, Nokia a présenté ses résultats financiers pour le deuxième trimestre, confirmant la tendance globale du ralentissement. Le groupe annonce un chiffre d'affaires en recul de 7% sur un an, atteignant 9,2 milliards d'euros, mais un branche Terminaux et Services qui se contracte de 20%, à 5,5 milliards d'euros, contre 6,8 milliards d'euros un an plus tôt.

Le groupe affiche une perte opérationnelle de 487 millions d'euros ( contre un gain de 295 millions d'euros l'an dernier ) et une perte nette de 389 millions d'euros ( contre un gain de 227 millions d'euros il y a un an ).

Alors que Nokia écoulait plus de 110 millions d'unités trimestrielles à la même période l'an dernier, le volume est tombé au deuxième trimestre à 88,5 millions de terminaux, avec un prix moyen de 62 €, stable par rapport à l'an dernier.

Hors Amérique Latine, toutes les zones géographiques ont perdu du terrain concernant les livraisons de mobiles Nokia, avec des reculs importants sur un an, de plus de 20% à 40% sur plusieurs zones stratégiques comme l' Europe, les Etats-Unis ( où Nokia est de toute façon toujours très peu présent ), mais aussi la Chine.


Smartphones : Nokia n'est plus leader en volume
Les smartphones représentent 16,7 millions d'unités sur ce volume ( contre 25 millions l'an dernier ), avec un prix moyen en augmentation ( 142 €, contre 139 € l'an dernier ) mais une marge brute qui tombe à 25%, soit le même niveau que pour les mobiles classiques.

Nokia est toujours en phase de transition entre Symbian et Windows Phone et ne peut guère que constater la montée en puissance de la concurrence, à l'image d' Android, leader mondial des plates-formes pour smartphones depuis fin 2010, ou d' Apple, qui a écoulé 20 millions d' iPhone sous iOS ce trimestre.

La bascule du leadership mondial en volume est donc effective dès ce deuxième trimestre, laissant Samsung et Apple passer devant. Une situation qui pourrait perdurer, le premier terminal Windows Phone de Nokia n'étant pas attendu avant la fin de l'année et la mise en place de la stratégie pas avant 2012.

Malgré les efforts de Stephen Elop pour convaincre que ce bilan mitigé n'est que transitoire et que le troisième trimestre annonce déjà des jours meilleurs, les investisseurs restent prudents, attendant toujours de voir comment Windows Phone pourra transformer la situation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]