Nokia : réorganisation, suppression d'emplois, support HTML5

Le par  |  0 commentaire(s)
Nokia Salo usine logo pro

Stephen Elop n'est aux commandes de Nokia que depuis quelques semaines, mais la présentation des résultats financiers du troisième trimestre 2010 est l'occasion pour lui de commencer à imprimer sa marque. Dans la douleur. La stratégie développeurs passera aussi par HTML5.

Logo NokiaLa fin d'année 2008 et le premier semestre 2009 ont été particulièrement éprouvants pour Nokia qui a dû procéder à des réorganisations coûteuses en emplois pour faire face à la crise économique mondiale et à la diminution de la demande pour les téléphones portables.

A l'occasion de la présentation des résultats financiers du troisième trimestre 2010, Stephen Elop, le nouveau CEO du groupe, qui a pris ses fonctions mi-septembre, annonce les premières mesures fortes de son mandat.

Il lance une nouvelle restructuration qui doit optimiser la branche smartphones en simplifiant les opérations afin de concevoir des terminaux Symbian plus rapidement, par l'unification des plates-formes de développement entre Symbian et MeeGo, et par des regroupements de services opérationnels.

Mais cette initiative aura un coût et ce sont 1800 emplois qui devraient être supprimés au plan mondial. Par ailleurs, les services restent une priorité du groupe et l'accent sera mis sur l'élargissement de l'accès aux services Ovi au plus grand nombre de terminaux.


Support de HMTL5 dans Qt

Parallèlement, Nokia annonce une simplification des outils développeurs pour faciliter la création d'applications mobiles pouvant tourner sur Symbian^3 et MeeGo, l'autre plate-forme mobile qui doit servir pour les smartphones haut de gamme.

Si l'environnement Qt est la brique de base pour obtenir ce résultat, le groupe finlandais annonce maintenant le support officiel de HTML5 pour ses deux plates-formes. Pour montrer la direction, il compte également proposer ses propres applications, développées en interne.

Les améliorations apportées à Qt seront rétrocompatibles avec la version actuelle de Symbian^3, ne créant pas de fragmentation dans la plate-forme. Et pour renforcer ce sentiment d'unicité, Nokia abandonne les terminologies Symbian^3 et Symbian^4 pour ne plus se référer qu'à Symbian, ce qui devrait créer moins de confusion dans l'esprit des consommateurs...voire des journalistes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]