Les noms de domaine de l'ex URSS devenus le repaire des hackers

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Mashable
matrix

L’Union soviétique est peut-être une relique du passé, mais les noms de domaines de l’ex-URSS sont toujours en activité. Des activités principalement illégales d’ailleurs puisqu’ils abritent nombre d’organisations de cybercriminels.

Les noms de domaine en .SU avaient été accordés aux pays constituant l’Union des républiques socialistes soviétiques en 1990 peu avant sa dissolution. Loin d’avoir disparu avec l’ancien régime, ces noms de domaines sont aujourd’hui devenus le repaire des hackers.

3D Matrix Screensaver 2 Ces domaines se sont "transformés en un véritable paradis pour les hackers qui se rassemblent sur les espaces de l’ancienne super puissance pour lancer des vagues de spam et détourner de l’argent." rapporte le journaliste Raphael Satter.

La migration des cybercrminiels vers les domaines en .SU aurait débuté en 2011 lorsque les régulateurs ont durci les lois d’utilisation concernant les domaines en .RU.

Cette année, l’agence de surveillance russe Group-IB a constaté une augmentation de 100 % des sites malicieux hébergés par des domaines soviétiques, jusqu’à surpasser en 2012 le nombre de sites pirates de Russie.

Parmi les plus populaires, le site Exposed.su qui partage régulièrement des contenus privés d’hommes politiques ou de stars récoltées au gré de divers hacks de comptes d’utilisateur.

D’après Group-IB, plus de la moitié des cybercriminels russes concentrent leurs activités depuis des sites issus de l’ancienne URSS.

Quant à savoir pourquoi maintenir un nom de domaine de la sorte, ce serait simplement par sentiment patriotique. L’URSS suscite toujours la nostalgie auprès de beaucoup de personnes, un paradis transformé en refuge numérique pour les hackers aujourd’hui.

Sergei Ovcharenko, directeur du développement du nom de domaine .Su a avoué les faiblesses de la législation Russe permettant ce type d’activités, mais annonce déjà que si les domaines en .RU ont été sujets à de nouvelles réglementations, il en serait prochainement de même pour les sites en .SU.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1340582
Il n'y a pas que les noms de domaine qui sont des refuges pour la cybercriminalité, le territoire aussi
Le #1340842
Ulysse2K a écrit :

Il n'y a pas que les noms de domaine qui sont des refuges pour la cybercriminalité, le territoire aussi


Chut Ulysse !
Joue pas comme ça avec les secrets d'Etat ....
Le #1340902
DeepBlueOcean a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Il n'y a pas que les noms de domaine qui sont des refuges pour la cybercriminalité, le territoire aussi


Chut Ulysse !
Joue pas comme ça avec les secrets d'Etat ....


Oups, désolé
Le #1342752
Plutôt que des ".su", j'ai remarqué des ".gl" (Groenland), notamment des "goo.gl" qui masquent d'autres URL.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]